Paul Cézanne

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 09 mars 2022
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Paul Cézanne Self-Portrait (by The Yorck Project, Public Domain)
Autoportrait de Paul Cézanne
The Yorck Project (Public Domain)

Paul Cézanne (1839-1906) était un artiste post-impressionniste français. Bien qu'il ait eu du mal à être reconnu de son vivant et qu'il ait souvent manqué de confiance dans son travail, son style unique, son utilisation de la lumière et de la couleur et son intérêt pour les formes géométriques plutôt que pour le réalisme ont eu une grande influence sur les artistes qui l'ont suivi, notamment Henri Matisse (1869-1954) et Pablo Picasso (1881-1973).

Archétype de l'artiste torturé en proie aux difficultés, Cézanne ne réussissait pas à exposer ses œuvres dans les galeries traditionnelles et était massacré par les critiques. Il s'employa à capturer l'essence et la structure sous-jacente de la nature et la reconnaissance arriva vers la fin de sa vie. Cézanne créa des peintures puissantes, pleines de caractère et de couleurs, comme personne ne l'avait jamais fait auparavant.

Supprimer la pub

Advertisement

Premières années

Paul Cézanne vit le jour le 19 janvier 1839, fils de Louis-Auguste Cézanne, un homme d'affaires et banquier important d'Aix-en-Provence. Sa mère était Anne-Élisabeth-Honorine Auburt. Paul était bon élève et il gagna même un prix de peinture. L'un de ses amis d'enfance était Émile Zola (1840-1902), le célèbre écrivain. Paul, plutôt timide, hypersensible et parfois nerveux, étudia le dessin à partir de 1856 puis le droit à l'université d'Aix, mais après avoir suivi les cours du peintre Joseph Gibert à ses heures perdues, en avril 1861, il prit la décision capitale de s'installer à Paris et de devenir artiste. Paul étudia à la prestigieuse Académie suisse, où il eut pour condisciples les futurs impressionnistes Claude Monet (1840-1926) et Pissaro. Cette nouvelle aventure ne commença pas très bien, et Paul retourna dans sa ville natale où, chose étonnante pour un artiste en herbe, il fut embauché dans la banque de son père. Il n'abandonna pas pour autant l'art et s'inscrivit une nouvelle fois à l'École municipale de dessin d'Aix.

Les dessins de nus de Cézanne, d'apparence plutôt étrange, suscitèrent de nombreuses discussions parmi ses collègues artistes.

Ce n'était cependant qu'une interruption temporaire, et en novembre 1862, Paul était de retour à Paris et tenta à nouveau de s'établir en tant qu'artiste, en grande partie autodidacte (il échoua à l'examen d'entrée de l'École des Beaux-Arts). Son père était déçu que Paul n'ait pas rejoint l'entreprise familiale, mais il lui versa tout de même une allocation mensuelle pour lui permettre de poursuivre son rêve. Cette fois, sa réorientation professionnelle fut définitive. Paul reviendrait à Aix, mais ce serait pour peindre ses paysages et ses habitants. À Paris, il étudia les œuvres des grands maîtres au Louvre et rencontra des peintres modernes comme Gustave Courbet (1819-1877) dont l'application épaisse de la peinture au couteau à palette faisait sensation. Une des premières œuvres de Cézanne est l'Étude d'un nu masculin (1863-1866), et ce sont ses dessins de nus, à l'aspect plutôt étrange, qui suscitèrent de nombreuses discussions parmi les autres artistes. L'historien de l'art S. Roe donne la description suivante de Cézanne à cette époque :

Supprimer la pub

Advertisement

Grand, aux épaules rondes, aux cheveux courts et noirs, à la peau sombre et basanée et à la moustache noire tombante, il suscitait une grande curiosité... à vingt-deux ans, Cézanne était intense, maladroit et paranoïaque ; il semblait se méfier de tout le monde. (15)

The Abduction (Hercules and Alcestis)
L'enlèvement (Hercule et Alceste)
The Yorck Project (Public Domain)

L'évolution du style de Cézanne

Cézanne établit rapidement son propre style de peinture et de vie. Le jeune artiste semble avoir été déterminé à se présenter comme un garçon de la campagne peu instruit, peut-être pour s'assurer que des artistes plus sophistiqués n'essaieraient pas de le dissuader de la voie artistique qu'il souhaitait suivre. Il fut cependant influencé par l'art qui l'entourait. De nombreuses églises et musées d'Aix regorgeaient de peintures baroques sur des thèmes religieux et des sujets sombres. L'artiste fut tout particulièrement influencé par la puissance de l'art de la Renaissance à son apogée, avec son sens du drame, ses fonds sombres et ses couleurs fortement contrastées. Des artistes plus récents rencontrés à Paris, comme Eugène Delacroix (1798-1863), un représentant du romantisme, exercèrent également une certaine influence.

Dans les années 1860, Cézanne appella son propre style "couillard", et il tenait à ce que ses œuvres révèlent sa personnalité au-delà du sujet lui-même. Cette période de l'œuvre de Cézanne est marquée par des sous-entendus érotiques et violents. D'un point de vue technique, son approche de la peinture elle-même correspondait à la puissance du sujet du tableau avec "l'application vigoureuse d'épaisses plaques de couleurs tonales souvent posées sur la toile avec un couteau à palette" (Howard, 114).

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Image Gallery

Paul Cézanne: A Gallery of 30 Paintings

In this gallery, we showcase 30 paintings by Paul Cézanne (1839-1906), the French post-impressionist artist and one of the pioneers of modern art in...

Cézanne, comme beaucoup de grands artistes, fit évoluer son style au fil des ans. À la fin des années 1860, il commença à utiliser une gamme de couleurs beaucoup plus claires, notamment dans les paysages. Cézanne s'installa à l'Estaque, à 50 kilomètres (31 mi) à l'ouest de Marseille, où il se concentra sur les paysages avant de retourner à Paris. Un autre changement de décor lui permit de développer son art. Cézanne travailla à Pontoise près de Paris à partir de l'automne 1872, puis à Auvers-sur-Oise où il peignit aux côtés de Pissaro. Il était accompagné de sa maîtresse Marie-Hortense Fiquet (1850-1922), de 11 ans sa cadette et modèle à temps partiel, et de son fils en bas âge, également appelé Paul (né le 4 janvier 1872). Les paysages verdoyants du nord de la France étaient une nouveauté pour Cézanne. Pissaro influença Cézanne qui comprit "comment organiser un équilibre coloristique et tonal dynamique en utilisant les riches verts des arbres et du feuillage contre les jaunes ocres aux tons élevés des simples maisons" (Howard, 110). Les deux artistes de cette période utilisaient fréquemment un couteau à palette pour créer l'apparence solide de la couleur que l'on voit plus souvent dans les peintures murales. Cézanne utilisa des couleurs de plus en plus claires et s'intéressa de plus en plus aux effets de la lumière dans ses œuvres, un thème central de l'impressionnisme. S'adressant à un journaliste en 1870, Cézanne déclara : "Je peins comme je vois, comme je sens - et j'ai des sensations très fortes" (Howard, 182). L'œuvre de l'artiste se battra constamment pour équilibrer la vision et le sentiment, une bataille qui préoccupait tous les impressionnistes. À Auvers, Cézanne trouva son premier acheteur, le Dr Paul Gachet (1828-1909), qui sera plus tard célèbrement représenté sur la toile de Vincent Van Gogh (1853-1890).

Madame Cézanne in a Yellow Armchair by Paul Cézanne
Madame Cézanne au fauteuil jaune, Paul Cézanne
Beyeler Foundation (Public Domain)

Les expositions

Cézanne, comme beaucoup d'autres artistes d'avant-garde, eut du mal à s'imposer sur la scène bien établie et conservatrice des beaux-arts. Ses soumissions au Salon furent rejetées. Le Salon était un espace d'exposition à Paris, géré sous les auspices de l'Académie française, qui monopolisa l'art à partir de 1667. Ce n'est qu'en exposant et en vendant des œuvres au Salon qu'un artiste pouvait espérer obtenir de futures commandes et des mécènes lucratifs. Après le tollé provoqué par le nombre d'artistes refusés en 1863, une exposition spéciale fut organisée, le Salon des Refusés. Cézanne y présenta un nu féminin provocateur, choisi par l'artiste comme un défi qui susciterait des commentaires. Ce fut là une petite victoire contre les conventions, mais le système des salons était difficile à pénétrer. Heureusement, son monopole était sur le point d'être remis en question.

Comme d'autres artistes modernes, Cézanne fit l'objet de critiques sévères et incessantes de la part des critiques d'art.

Cézanne avait un tableau dans la première exposition d'artistes indépendants à Paris en avril 1874, sa Maison du pendu (1873). L'exposition, la première exposition indépendante des marchands d'art établis, comprenait de nombreux types d'œuvres et plusieurs œuvres d'autres impressionnistes tels que Monet, Edgar Degas, Pissaro et Pierre-Auguste Renoir. C'est pour cette raison qu'elle est connue comme la première exposition impressionniste. L'exposition, qui dura un mois, fut visitée par près de 4 000 personnes. Les ventes ne furent pas très bonnes, et la presse s'amusa à critiquer cette nouvelle entreprise qui tentait d'exposer et de vendre des œuvres d'art en dehors du système établi des salons. Néanmoins, l'exposition impressionniste était une première attaque contre l'"establishment" artistique, et beaucoup d'autres allaient suivre. Cézanne fut à nouveau représenté à la troisième exposition impressionniste de 1877 à Paris où il exposa 16 tableaux. Une fois encore, les critiques conservateurs ridiculisèrent les peintres impressionnistes. Malgré cela, Cézanne n'abandonna jamais ses espoirs d'être présenté au Salon. En 1882, l'un de ses tableaux fut finalement accepté par le Salon, mais ce sera la seule fois de sa carrière après de très nombreux refus - une note griffonnée par un juge indiquait que son œuvre était "impropre à la dignité de l'art" (Roe, 44).

Supprimer la pub

Advertisement

Les expositions indépendantes des années 1870 permettaient également aux artistes partageant les mêmes idées de se rencontrer et de discuter de leur travail, même si les disputes étaient également nombreuses. Le Café Guerbois à Paris était souvent rempli d'artistes aujourd'hui célèbres dans le monde entier. L'artiste Mary Cassatt (1844-1926) donne l'aperçu suivant du caractère de Cézanne à cette époque : "La première fois que je l'ai vu, il avait l'air d'un égorgeur, avec de gros globes oculaires rouges qui sortaient de sa tête de la manière la plus féroce, une barbe longue et pointue plutôt féroce... et une façon de parler excitée qui faisait positivement vibrer la vaisselle." Puis, en apprenant à connaître son collègue artiste, elle a constaté qu'il avait "la nature la plus douce possible" (Roe, 186).

Bathers at Rest by Cézanne
Baigneurs au repos de Cézanne
Barnes Foundation (Public Domain)

Comme tous les autres impressionnistes, Cézanne fit l'objet de critiques sévères et incessantes de la part des critiques d'art qui ne pouvaient tout simplement pas comprendre ses peintures. La plupart des gens ne le comprenaient pas non plus, mais ils savaient au moins ce qu'ils aimaient, même s'ils ne savaient pas pourquoi. Pourtant, l'étrange choix de couleurs, les sujets et leurs formes déformées provoquaient à la fois l'indignation, la consternation, le choc et le ridicule. Vivant aux crochets de son père autoritaire à Aix-en-Provence, tout éloge de son art de la part des quelques défenseurs des impressionnistes devait sembler creux, puisque la réalité était que Cézanne ne pouvait pas vivre de son travail. Après avoir fui vers le sud en 1870 pour éviter d'être enrôlé dans l'armée lors de la guerre franco-prussienne, l'artiste était toujours obligé de vivre de l'aumône de son père très conventionnel. Cézanne garda le secret sur sa maîtresse et son fils qu'il logea dans un village voisin.

Indépendance

Cézanne peignit de nombreuses natures mortes. Ses représentations souvent excentriques de ces humbles sujets avec leur étrange assortiment d'objets secondaires ont largement contribué à établir l'idée que même les humbles fruits et fleurs pouvaient exprimer le grand art. Comme Cézanne le fit remarquer à ses amis, "Lorsque j'utilise la peinture pour dessiner la peau d'une belle pêche ou la mélancolie d'une vieille pomme, j'entrevois dans leurs reflets... leur amour du soleil, leurs souvenirs de rosée et de fraîcheur" (Roe, 255).

Supprimer la pub

Advertisement

Un autre sujet populaire qui traversa la carrière de l'artiste était de peindre des groupes de baigneurs et baigneuses. L'artiste captura également nombre de ses amis et connaissances dans des portraits. Un exemple en est le Portrait de Victor Chocquet dans un fauteuil (1877). Chocquet (1821-1891) était un collectionneur d'art réputé, notamment des impressionnistes dont il devint un grand défenseur. Le "Père" Tanguy (1825-1894), propriétaire d'un magasin de fournitures d'art à Montmarte, était également un partisan de premier plan, acceptant les peintures comme paiement en échange des matériaux.

Basket of Apples by Cézanne
Panier de pommes par Cézanne
Art Institute of Chicago (Public Domain)

Lorsque le père de Cézanne mourut en 1886, il n'eut plus besoin de sponsors car il hérita d'une somme d'argent considérable qui lui permit de poursuivre son art en toute indépendance de toute pression financière ou influence extérieure. Six mois auparavant, il avait épousé Marie-Hortense en avril 1886. À la fin des années 1880, Cézanne s'établit en tant qu'artiste indépendant et gagna la faveur du mouvement symboliste des écrivains et des artistes (qui réagissaient contre le réalisme dans l'art). En 1889, il exposa un tableau à l'Exposition universelle, sa Maison du pendu. Une autre exposition suivit en 1890, cette fois à Bruxelles.

Vivant désormais dans la propriété familiale d'Aix, la villa Jas de Bouffan, Cézanne travaillait dans son atelier, interdit à toute autre personne. Mais l'artiste se concentrait sur le travail en plein air et les paysages dans l'atmosphère grisante de la Provence avec ses pins, ses rochers, ses cigales et sa lumière solaire saisissante. Il écrivit un jour : " Le soleil ici est énorme, il me semble que les objets sont silhouettés non seulement en noir et blanc, mais aussi en bleu, rouge-brun et violet " (Howard, 183). Ce travail en plein air, par opposition à l'esquisse d'un paysage et à la peinture de la scène en studio, était une caractéristique particulière du mouvement impressionniste.

Supprimer la pub

Advertisement

Le style mature : Le post-impressionnisme

La technique de Cézanne avait alors évolué vers l'utilisation de nombreux petits coups de pinceau légers, construisant soigneusement et précisément le tableau à l'aide de tirets, de touches et de traits répétitifs. Sa palette était désormais composée dans un seul but : créer une harmonie complète de tons. Cézanne reconnut lui-même que ce défi était formidable, voire impossible, comme il le fit remarquer vers la fin de sa vie : "Je n'ai pas la magnificence des couleurs qui anime la nature" (Howard, 236) et "Je ne peux toujours pas rendre justice à l'intensité qui se déploie devant mes sens" (Roe, 268). Il retravailla constamment ses tableaux et en signa très peu, peut-être parce qu'il ne considéra jamais comme complètement relevé le défi qu'il s'était imposé. Un autre symptôme de la confrontation constante avec ce même défi était la quasi-obsession de Cézanne pour certains sujets ; il peignit près de 60 fois la montagne Sainte-Victoire, à l'est d'Aix. Ces tableaux montrent clairement la progression de l'artiste vers son but ; ils sont de moins en moins réalistes, les couleurs créent la dimension spatiale, la nature est distillée en formes géométriques.

Mont Saint-Victoire by Cézanne
Mont Sainte-Victoire par Cézanne
The Courtauld Institute of Art (Public Domain)

Les échecs furent nombreux, et les amis de l'artiste racontent l'avoir vu abandonner en désespoir de cause et laisser des tableaux inachevés dans les haies. Cependant, l'artiste atteignit certainement son autre objectif, qui n'était pas de représenter la nature (ce qu'un appareil photo pouvait faire désormais) mais plutôt de représenter l'expérience de la nature, c'est-à-dire la sensation et non la vue de notre environnement. Il voulait représenter la perspective par la seule couleur. Il ne voulait pas reproduire la réalité mais en créer une nouvelle, quelque chose de parallèle à la nature. À cette fin, il utilisait souvent des aquarelles au lieu de peintures à l'huile pour expérimenter avec les couleurs et la façon dont elles pouvaient être construites sur la toile.

Le but ultime de Cézanne était l'exploration de la structure sous-jacente, de la permanence, de la profondeur et de l'espace, ce que l'on a appelé le post-impressionnisme. C'est un style qui rejetait le réalisme naturel et la préoccupation pour la juxtaposition des couleurs et de la lumière des premiers impressionnistes. Le post-impressionnisme consistait à ajouter une expression émotionnelle et un symbolisme permanents aux effets de lumière et de couleur transitoires de l'impressionnisme. C'est pour cette raison que Cézanne étudiait intensément et longuement tout sujet qu'il allait peindre avant de prendre son pinceau.

Comme le résume l'historien de l'art S. Hodge : "Cézanne traitait tous ses sujets de la même manière. Tout avait une structure interne qu'il décrivait à l'aide de couleurs et de marques de pinceau directionnelles, et il modelait chaque objet dans des contrastes de tons superposés afin de révéler cette structure" (64). Ce style mature fut appliqué aux paysages, aux natures mortes et aux portraits.

Bridge Across the Pond by Cézanne
Pont sur l'étang, Cézanne
Museum of Fine Arts, Moscow (Public Domain)

Dans les années 1890, Cézanne commença enfin à se faire une réputation. De nombreux critiques continuèrent de tourner son travail en dérision, mais beaucoup d'autres artistes commencèrent à admirer sa contribution au mouvement d'avant-garde. Il y avait même des critiques favorables. Les fissures dans l'"establishment" artistique commencèrent à s'élargir. Certains des collectionneurs qui avaient défendu les impressionnistes étaient maintenant morts, mais la revente de leurs collections prouva qu'il y avait une demande pour ce type d'art, y compris celui produit par Cézanne. Sa première exposition personnelle de 150 œuvres fut organisée à Paris en novembre 1895.

La réputation internationale de Cézanne ne cessa de croître, avec deux œuvres exposées à la Galerie nationale de Berlin en 1897. Cézanne resta presque exclusivement à Aix, au point d'être surnommé "l'Ermite d'Aix", bien qu'il ait aussi passé des périodes de l'année à Paris et qu'il se soit même rendu à l'étranger pour la première fois en 1890 lorsqu'il visita la Suisse. Il était particulièrement vénéré par les jeunes artistes parisiens, dont de nombreux peintres post-impressionnistes qui allaient devenir des noms connus. Des artistes et des marchands allaient le dénicher jusque dans sa retraite. L'Exposition universelle de 1900, le Salon des Indépendants de 1901 et 1902 et le Salon d'Automne de 1904, où les œuvres de Cézanne avaient leur propre salle, lui apportèrent une reconnaissance supplémentaire.

Cézanne travaillera jusqu'à la fin dans sa dernière demeure, aux Lauves, au nord d'Aix, après avoir été obligé de vendre le domaine familial lorsque sa sœur voulut sa part d'héritage. Il fit construire un atelier aux Lauves qui offrait une vue sur sa chère montagne Sainte-Victoire. Souffrant de diabète depuis quelques années, il attrapa une fièvre en peignant sous la pluie. Paul Cézanne mourut le 23 octobre 1906.

Mont Sainte-Victoire by Cézanne
Mont Sainte-Victoire par Cézanne
Philadelphia Museum of Art (Public Domain)

Héritage

Les capacités de Cézanne furent reconnues par ses contemporains. Dans une lettre à un critique écrite en 1883, Pissaro fit les commentaires suivants sur le travail de Cézanne : "Comment se fait-il que vous ne disiez pas un mot de Cézanne, que nous reconnaissons tous comme l'un des tempéraments les plus étonnants et les plus curieux de notre temps et qui a exercé une très grande influence sur l'art moderne ?". (Howard, 101). Il restait cependant les critiques traditionnels, et même certains qui, après avoir été les champions des impressionnistes, considéraient que les techniques qu'ils utilisaient ne permettaient pas de réaliser un grand art. Émile Zola était l'un d'entre eux, et il qualifia Cézanne de"grand peintre avorté", c'est-à-dire quelqu'un qui n'avait pas atteint son plein potentiel de grandeur. Dans son roman de 1886, L'Oeuvre, le personnage central de Zola, un artiste raté, est manifestement inspiré de Cézanne. Le roman provoqua une rupture irréconciliable entre les amis d'enfance qui ne s'adressèrent plus jamais la parole.

Zola s'était trompé sur Cézanne. Un an après sa mort, 57 œuvres de Cézanne faisaient partie du Salon d'Automne. Elles inspireraient une toute nouvelle génération d'artistes, parmi lesquels Pablo Picasso et Henri Matisse qui changeront une fois de plus le monde de l'art. Picasso reconnut ouvertement Cézanne comme étant une des sources d'inspiration dans le développement du cubisme. Picasso, Matisse et d'autres ont fréquemment décrit Cézanne comme "notre père à tous" (Hodge, 6). Comme Cézanne lui-même l'avait noté, "je voulais faire de l'impressionnisme quelque chose de fort et de durable, comme l'art des musées" (Bouruet Aubertot, 344).

Supprimer la pub

Publicité

Questions et réponses

Pourquoi Paul Cézanne est-il principalement connu ?

Paul Cézanne est surtout connu pour être un peintre post-impressionniste français qui s'est intéressé à un style artistique représentant la structure fondamentale de ses sujets par des formes géométriques et l'utilisation de couleurs tonales pour représenter la perspective spatiale.

Nommez trois faits concernant Paul Cézanne.

Voici trois faits concernant Paul Cézanne : Il n'a été reconnu que très tard par l'establishment artistique, il a été le pionnier du mouvement de l'impressionnisme au post-impressionnisme, son intérêt pour les formes géométriques a influencé des artistes comme Pablo Picasso et le cubisme.

Pourquoi Paul Cézanne est-il le "père" de l'art moderne ?

Paul Cézanne est considéré comme le "père" de l'art moderne parce qu'il a ajouté aux techniques de l'impressionnisme pour créer le nouveau style du post-impressionnisme qui recherchait la permanence, la nature profonde des sujets et l'utilisation de formes géométriques et de couleurs tonales pour représenter les trois dimensions. Picasso et Matisse ont tous deux appelé Cézanne le "notre père à tous".

Pourquoi Cézanne a-t-il peint des natures mortes ?

Paul Cézanne, comme d'autres impressionnistes et post-impressionnistes, a peint des natures mortes afin de mettre en pratique ses techniques de représentation des couleurs, de la lumière et de l'espace. Il a contribué à élever ce genre qui était auparavant considéré comme indigne des beaux-arts.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2022, mars 09). Paul Cézanne [Paul Cézanne]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20627/paul-cezanne/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Paul Cézanne." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 09, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20627/paul-cezanne/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Paul Cézanne." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 09 mars 2022. Web. 24 juin 2022.

Adhésion