Alexandre Hélios

Définition

Arienne King
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 14 août 2018
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Silver Tetradrachm Portraying Antony and Cleopatra (by Sailko, CC BY)
Tétradrachme d'argent représentant Antoine et Cléopâtre
Sailko (CC BY)

Alexandre Hélios (40 avant J.-C. - vers la fin du Ier siècle avant J.-C.) était un membre de la dynastie ptolémaïque, le deuxième fils de Cléopâtre VII (69 av. J.-C. - 30 av. J.-C.) et le frère jumeau de Cléopâtre Séléné II (40 av. J.-C. - 5 av. J.-C.). Il passa la plus grande partie de sa vie à Alexandrie et ne rencontra son père Marc Antoine (83 av. J.-C. - 30 av.t J.-C.) qu'à l'âge de trois ans.

En 34 av. J.-C., Alexandre Hélios fut proclamé roi d'Arménie, de Médie et de Parthie, bien que son jeune âge en ait fait un roi de nom seulement. L'avenir d'Alexandre Hélios prit un tournant après qu'une guerre ait éclaté entre ses parents et Octave (le futur empereur romain Auguste, r. de 27 av. J.-C. à 14 de notre ère) en 32 av. J.-C. Après la conquête de l'Égypte par Octave et le suicide d'Antoine et de Cléopâtre, Alexandre Hélios, sa jumelle Cléopâtre Séléné II et leur jeune frère Ptolémée Philadelphe furent ramenés à Rome. On ne sait pas ce qu'il advint d'Alexandre Hélios par la suite, mais une mort par maladie est fort probable.

Supprimer la pub

Advertisement

Enfance

Alexandre et sa sœur jumelle Cléopâtre virent le jour à Alexandrie, en Égypte, à la fin de l'année 40 avant Jésus-Christ. Les jumeaux étaient les premiers des trois enfants nés du triumvir romain Marc Antoine et de la reine égyptienne ptolémaïque Cléopâtre VII, suivis de Ptolémée Philadelphe en 37 avant Jésus-Christ. Alexandre Hélios fut probablement nommé ainsi en hommage à Alexandre le Grand, le personnage le plus célèbre de la période hellénistique et l'un des héros de Cléopâtre. Le choix de ce nom constituait une rupture inhabituelle avec la tradition, car les membres masculins de la dynastie ptolémaïque portaient généralement le nom de Ptolémée. Les Ptolémées X et XI avaient tous deux utilisé le nom d'Alexandre, mais uniquement comme nom de famille, et leurs héritages peu impressionnants en font des candidats peu probables pour le choix du nom d'Alexandre Hélios.

Alexandre Hélios fut probablement nommé ainsi en hommage à Alexandre le Grand, ce qui constituait une rupture avec la tradition, car les membres masculins de la dynastie ptolémaïque portaient généralement le nom de Ptolémée.

Marc-Antoine avait quitté l'Égypte peu avant la naissance d'Alexandre et de sa sœur. Il épousa Octavie Mineure en 40 avant J.-C. pour renforcer son alliance chancelante avec Octavien, le frère d'Octavie. Antoine et Octavie passèrent les trois années suivantes en Grèce où ils eurent deux filles, Antonia Major en 39 av. J.-C. et Antonia Minor en 36 av. J.-C..

Supprimer la pub

Advertisement

En raison de l'absence prolongée de Marc-Antoine, Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné ne rencontrèrent leur père pour la première fois qu'en 37 avant J.-C., lorsque Antoine convoqua Cléopâtre à Antioche. Il est probable qu'Alexandre et sa jeune sœur Cléopâtre aient reçu leurs noms, respectivement Hélios et Séléné, de leur père vers 37 avant Jésus-Christ. Le nom Hélios signifie "Soleil" en grec et était également le nom du Titan qui personnifiait le Soleil. La sœur jumelle d'Alexandre reçut le surnom de Séléné, qui signifie "Lune" en grec et qui est le nom de la sœur jumelle du Titan mythologique. Le surnom de Cléopâtre Séléné II faisait également référence à leur ancêtre Cléopâtre Séléné Ier de Syrie.

Rôle dans la politique romaine

L'objectif réel de la rencontre d'Antoine et de Cléopâtre en 37 avant J.-C. était de permettre à Antoine et à Cléopâtre de renouveler leur alliance et de préparer l'invasion de l'Empire parthe prévue par Antoine. Les tensions entre la République romaine et l'Empire parthe avaient déjà atteint leur paroxysme lorsque Marcus Licinius Crassus avait lancé une invasion vouée à l'échec en Parthie en 53 avant Jésus-Christ. Malgré un avantage numérique sur les Parthes, la majorité des forces romaines furent tuées ou capturées à la bataille de Carrhes (53 avant J.-C.), y compris Crassus et son fils Publius.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Le dictateur romain Jules César (100 av. J.-C. - 44 av. J.-C.) avait prévu de conquérir l'Empire parthe, mais ces plans furent interrompus lorsque César fut assassiné par un groupe de conspirateurs en 44 av. Pour Marc-Antoine, l'invasion de la Parthie prévue par César était l'occasion de venger la défaite humiliante de Crassus et d'accroître sa propre popularité en tant que commandant.

L'invasion de l'Empire parthe par Antoine en 36 avant J.-C. s'avéra être un désastre, comme tant de campagnes romaines contre les Parthes. Ses forces subirent des dizaines de milliers de pertes, dont plus de la moitié de maladie. Antoine attribua sa défaite, en partie, à la trahison d'Artavazde II d'Arménie (r. de 54 av. J.-C. à 34 av. J.-C.), l'un des principaux alliés de la République romaine contre les Parthes. Artavazde II d'Arménie abandonna la cause d'Antoine alors que la campagne prenait de l'ampleur, laissant Antoine sans le crucial renfort dont il avait besoin.

Map of Armenia, 50 CE
Carte d'Arménie en 50 de notre ère
Cplakidas (CC BY-SA)

Ces événements obligèrent Antoine à tourner son attention vers l'Arménie en 35 avant J.-C., afin d'organiser une future invasion de la Parthie à partir de là. Pour tenter d'attirer Artavazde II dans des négociations, Antoine permit à son lieutenant Quintus Dellius de proposer Alexandre Hélios - alors âgé d'environ six ans - en mariage à la fille d'Artavazde II. Cependant, le roi arménien se méfia de cette offre et refusa les fiançailles. La prudence du roi arménien ne suffit pas à le protéger, car Marc-Antoine envahit et soumit l'Arménie cette année-là, prenant Artavazde II et sa famille en otage.

Supprimer la pub

Advertisement

La conquête de l'Arménie fut célébrée lors des Donations d'Alexandrie en 34 avant J.-C.. Au cours de cette cérémonie élaborée, Antoine accorda officiellement des territoires supplémentaires à Cléopâtre et à ses enfants, redessinant ainsi la carte politique du Proche-Orient. Alexandre Hélios fut proclamé roi des rois comme son frère Césarion et reçut des territoires comprenant l'Arménie, la Médie et la Parthie. Alexandre Hélios se montra dans le costume d'un prince iranien, signifiant sa nouvelle domination. Cependant, ce couronnement n'était guère plus qu'une formalité car Alexandre Hélios n'avait alors que six ans environ et les royaumes de Parthie et de Médie étaient encore hors de la portée de ses parents de toute façon.

Marc-Antoine trouva un nouvel allié contre les Parthes en la personne du rival d'Artavazde II, Artavazde Ier de Médie-Atropatène (r. de 56 av. J.-C. à 20 av. J.-C.). La nouvelle alliance d'Antoine avec Artavazde I se consolida lorsque Alexandre Hélios se fiança à Jotapé (alias Iotapa), la fille de 9 ans d'Artavazde I de Médie en 34 avant J.-C.. Jotapé passa les années qui suivirent à Alexandrie, bien que le jeune âge des deux parties signifiait que le mariage prévu n'aurait pas lieu avant des années.

Les dernières années et la dernière guerre de la République romaine

Les années de tensions entre Marc-Antoine et Octave atteignirent leur paroxysme en 32 avant Jésus-Christ, lorsqu'Octave incita le Sénat romain à déclarer la guerre à Cléopâtre. Antoine et Cléopâtre finirent par perdre la dernière guerre de la République romaine à la bataille d'Actium en 30 avant Jésus-Christ. Craignant pour le sort de ses enfants, Cléopâtre entreprit des démarches auprès d'Octave dans l'espoir d'assurer le règne de ses enfants après ce qui serait un exil volontaire pour elle et Antoine. Malgré une série de négociations apparemment sans fin, Cléopâtre ne parvint pas à conclure un accord ferme avec Octave avant que celui-ci n'envahisse l'Égypte au cours de l'été 30 avant Jésus-Christ.

Supprimer la pub

Advertisement

Après la conquête de l'Égypte et le suicide consécutif d'Antoine et de Cléopâtre, Octave ordonna la mort de Césarion, demi-frère aîné d'Alexandre Hélios et fils de Jules César. Peut-être par désir de démontrer sa bienveillance et parce qu'ils étaient trop jeunes pour constituer une menace, Octave épargna les trois enfants de Cléopâtre nés d'Antoine. Lorsqu'Octave quitta l'Égypte pour rentrer victorieusement à Rome, Alexandre Hélios et ses frères et sœurs restants furent emmenés en captivité.

Ptolemy XV
Ptolémée XV
Sdwelch1031 (Public Domain)

Lors du triomphe romain célébrant la victoire d'Octave, Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné II défilèrent dans les rues de Rome dans des chaînes dorées derrière une effigie de cire de leur mère. Les épaisses chaînes d'or étaient trop lourdes pour les jumeaux de 11 ans qui avaient du mal à marcher. Ce spectacle pitoyable émut les spectateurs qui implorèrent la miséricorde pour les enfants, ce qu'Octave fit sans hésiter.

Octave confia les jumeaux aux soins d'Octavie Mineure avec les autres enfants d'Antoine. On ignore ce qu'il advint d'Alexandre Hélios après cela, mais les récits romains ne le mentionnent pas, contrairement à sa sœur jumelle, dans les années qui suivent. Selon toute vraisemblance, Alexandre Hélios et Ptolémée Philadelphe n'atteignirent jamais l'âge adulte, peut-être à cause de maladies.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Arienne King
Arienne King est une étudiante et rédactrice indépendante passionnée d'histoire, d'archéologie et de média numérique. En plus d'animer le blog Muses & Mayhem, elle occuppe le poste d'éditrice média au sein de l'Ancient History Encyclopedia.

Citer cette ressource

Style APA

King, A. (2018, août 14). Alexandre Hélios [Alexander Helios]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17266/alexandre-helios/

Style Chicago

King, Arienne. "Alexandre Hélios." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 14, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17266/alexandre-helios/.

Style MLA

King, Arienne. "Alexandre Hélios." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 14 août 2018. Web. 05 déc. 2022.

Adhésion