Démétrios Ier Poliorcète

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 23 mars 2016
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Siege Warfare (by The Creative Assembly, Copyright)
Guerre de siège
The Creative Assembly (Copyright)

Démétrios Ier de Macédoine, également connu sous le nom de Démétrios Poliorcète, l'"assiégeant" (v. 336 - v. 282 av. J.-C.), était un roi macédonien qui, avec son père Antigone Ier, se battit pour le contrôle de l'empire d'Alexandre le Grand lors des guerres des Diadoques. Après avoir remporté des succès en Grèce centrale et à Chypre, il se forgea une réputation durable de maître planificateur et d'"assiégeant de villes" à la suite du siège de Rhodes qui dura un an. Peut-être parce que ses ressources ne furent jamais à la hauteur de son ambition, Démétrios ne put tenir sa promesse et mourut sans armée ni empire. Il fait l'objet de l'une des biographies des Vies de Plutarque.

Jeunesse

Démétrios naquit dans la garnison de Kelainai, en Phrygie, en 336 avant notre ère. Son père était le roi Antigone Ier, à l'époque l'un des commandants d'Alexandre le Grand. Lorsqu'Antigone fut exilé en 322 avant notre ère, Démétrios accompagna son père et trouva refuge auprès du général macédonien Antipater. Il épouse Phila, fille d'Antipater, qui deviendrait plus tard un lien utile avec la Macédoine. Ils eurent deux enfants, Stratonice et Antigone II Gonatas. Plutarque compare le caractère de Démétrios à celui de Marc-Antoine de Rome,

Supprimer la pub
Advertisement

Les deux hommes étaient de redoutables coureurs de jupons, buveurs et combattants, tous deux étaient ouverts, extravagants et arrogants, et ces ressemblances se sont reflétées dans la similitude de leurs fortunes. Au cours de leur carrière, ils ont connu des triomphes et des désastres prodigieux, ont conquis de grands empires et les ont tout aussi facilement perdus. (336)

Plutarque poursuit en comparant Démétrios à Alexandre le Grand, suggérant que ce dernier était un véritable dirigeant alors que le premier n'était qu'un simple acteur. Il décrit ainsi, à la manière d'un acteur, les goûts vestimentaires de Démétrios:

...Démétrios avait quelque chose d'intensément théâtral. Il possédait une garde-robe élaborée de chapeaux et de manteaux, des chapeaux à larges bords avec des mitres doubles et des robes de pourpre entrelacées d'or, tandis que ses pieds étaient chaussés de souliers du plus riche feutre pourpre brodé d'or. (371)

Démétrios se fit connaître vers 317 avant notre ère en commandant les unités de cavalerie de son père lors des batailles de Paraitacène et Gabiène en Perse. Cependant, la première fois qu'il prit seul le commandement d'une armée ne se passa pas bien: il perdit une bataille contre Ptolémée Ier et Séleucos Ier Nicator à Gaza en 312 avant notre ère. Les choses ne s'améliorèrent pas pour le jeune commandant l'année suivante, lorsque sa campagne en Babylonie contre Séleucos se solda également par un échec. Démétrios se racheta en remportant des succès dans la région en 311/310 avant notre ère.

Supprimer la pub
Advertisement

Demetrius I of Macedon
Démétrios Ier Porliocète
Carole Raddato (CC BY-SA)

Victoire à Salamine

Le destin de Démétrios s'améliora encore en 307 avant notre ère lorsqu'il mena avec succès une campagne en Grèce pour libérer Athènes de Démétrios de Phalère. Les Antigonides furent traités comme des héros libérateurs par les Athéniens et reçurent toutes sortes d'honneurs, y compris leurs propres cultes. Il convient également de noter que Démétrios permit la restauration de la démocratie athénienne et ne laissa aucune garnison à Athènes, pas plus que dans d'autres villes libérées telles que Mégare. L'étoile militaire montante brilla encore plus fort lorsqu'il battit la flotte de Ptolémée à Salamine, au large de Chypre, en 306 avant notre ère. Démétrios est considéré comme le premier à avoir utilisé l'artillerie montée sur des navires de guerre pour tirer sur d'autres navires de guerre (et non plus seulement sur des villes), en utilisant des catapultes à pierre et à flèches lors de la bataille. Une fois de plus, Démétrios se montra magnanime dans la victoire, car "non seulement il enterra les morts de l'ennemi avec tous les honneurs, mais il libéra aussi ses prisonniers (Plutarque, 348)". En récompense de cette grande victoire, Antigone annonça que Démétrios serait désormais roi avec lui.

Démétrios gagna son titre d'"assiégeant des villes" en bloquant Rhodes pendant un an.

Siège de Rhodes

En 306/305 avant notre ère, les campagnes ne se déroulèrent pas très bien en Égypte, puis à Rhodes, en 305-304 avant notre ère, Démétrios obtint le titre d'"assiégeant des villes" en bloquant l'île pendant un an. Rhodes, île stratégiquement importante pendant toute l'Antiquité, était un centre de commerce particulièrement prospère à l'époque hellénistique et un allié de Ptolémée. Démétrios était un maître de siège inventif, dont l'arme la plus célèbre était l'hélépole (helepolis) ou "preneur de cités", une tour de siège de 40 mètres de haut à neuf niveaux, sur roues, blindée et capable de porter plusieurs armes d'artillerie (ballistae). La tour était également équipée d'une poutre décorée d'une tête de bélier et utilisée pour percer des trous dans les murs de fortification. Les tours de siège n'étaient pas nouvelles, mais celle de Démétrios était la plus grande jamais vue et était si imposante qu'il fallait soi-disant 3 400 hommes pour la déplacer.

Supprimer la pub
Advertisement

En fin de compte, la campagne fut une nouvelle déception et le siège se termina par une trêve négociée. Après le blocus, les entreprenants Rhodiens vendirent l'équipement de siège de Démétrios et utilisèrent le produit de la vente pour construire une statue de bronze massive de 32 mètres de haut de leur dieu protecteur Hélios - le colosse de Rhodes et l'une des sept merveilles du monde antique. Malheureusement, la statue fut renversée par un tremblement de terre en 228 ou 226 avant notre ère.

Map of the Successor Kingdoms, c. 303 BCE
Carte des royaumes des Diadoques, vers 303 av. J.-C.
Javierfv1212 (Public Domain)

Bataille d'Ipsos

Démétrios eut plus de succès contre Cassandre, de retour sur le continent grec en 304 avant notre ère, lorsque son père et lui étendirent leur influence à l'Étolie et à la Béotie. Selon Plutarque, Démétrios menait une vie de débauche à Athènes, où il militait pour une initiation accélérée aux Mystères d'Éleusis et organisait des fêtes débridées au Parthénon. En 303 avant notre ère, la ville de Sicyone, dans le Péloponnèse, se rendit à la simple vue des formidables engins de siège de Démétrios, et en 302 avant notre ère, la Ligue de Corinthe fut ressuscitée, ce qui allait s'avérer utile un an plus tard. En effet, en 301 avant notre ère, les Antigonides furent vaincus à la bataille d'Ipsos, en Phrygie centrale, par Lysimaque et Séleucos Ier. Cette bataille gigantesque aurait impliqué 150 000 hommes et 475 éléphants. Démétrios, à la tête de la cavalerie et après un premier succès, chargea peut-être trop profondément sur l'ennemi et exposa le flanc de son père à une attaque des éléphants de Séleucos. Antigone fut tué et Démétrios se retira dans l'isthme de Corinthe.

Roi de Macédoine

Démétrios, qui contrôlait toujours des villes importantes comme Chypre, Corinthe et Éphèse, se vit offrir un moyen de revenir dans le théâtre politique chaotique des guerres de succession lorsque sa fille Stratonice épousa Séleucos et qu'en échange Démétrios se vit attribuer la Cilicie vers 299 avant notre ère. Puis, dans le cadre d'un autre mariage de convenance, il conclut un traité avec Ptolémée. Démétrios fit à nouveau campagne en Grèce vers 295 avant notre ère en chassant le tyran Lacharès d'Athènes et en battant Sparte. Il ambitionna alors le trône de Macédoine, qu'il revendiqua en 294 avant notre ère avec l'aide de Phila et après avoir assassiné Alexandre V. Démétrios établit alors une nouvelle capitale macédonienne à Magnésie, dans le sud de la Thessalie, Démétrias.

Supprimer la pub
Advertisement

Silver Tetradrachm of Demetrius I of Macedon
Tétradrachme en argent de Démétrios de Macédoine
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Ambition excessive et capture

Consolidant son contrôle sur la Grèce centrale, Démétrios reprit son ancienne habitude d'assiéger les villes et fit deux fois le blocus de Thèbes. Il fit son quatrième mariage diplomatique, cette fois avec Lanassa, l'ex-femme de Pyrrhus Ier, et obtint ainsi Corcyre (Corfou). Devenu de plus en plus ambitieux, Démétrios chercha à reconquérir les territoires asiatiques que son père avait autrefois contrôlés. À cette fin, il construisit une flotte massive de 500 navires. Cependant, en 288 avant notre ère, lorsque son armée se rendit compte que Lysimaque, Ptolémée, Séleucos et Pyrrhus marchaient tous sur la Macédoine, elle refusa d'entrer en campagne et Démétrios fut contraint de s'enfuir vers le sud. Ptolémée proposa un accord de paix en 287 avant notre ère, et Démétrios se tourna vers l'Asie mineure et Séleucos. Cependant, son armée ayant été dévastée par la peste et la famine, il fut contraint de se rendre une nouvelle fois en 285 avant notre ère.

Démétrios, autrefois héritier d'un grand empire et roi de Macédoine pendant sept ans, mourut prisonnier de Séleucos, mais dans une cage dorée. Selon Plutarque, il fut enterré dans la ville qu'il avait fondée et qui portait son nom, Démétrias, en Thessalie. L' "assiégeant" fut donc une victime de son époque, une époque où des souverains sans terres ou des souverains avec des terres mais sans liens ancestraux particuliers avec elles se disputaient les morceaux de l'empire brisé d'Alexandre. Démétrios lui-même était conscient de l'évolution constante de sa carrière en dents de scie, car il citait souvent, frustré, ces mots du tragédien grec Eschyle sur le destin: "Tu attises ma flamme à un moment donné, au suivant, tu l'éteins" (Plutarque, 365).

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2016, mars 23). Démétrios Ier Poliorcète [Demetrius I of Macedon]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14583/demetrios-ier-poliorcete/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Démétrios Ier Poliorcète." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 23, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14583/demetrios-ier-poliorcete/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Démétrios Ier Poliorcète." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 23 mars 2016. Web. 24 avril 2024.

Adhésion