Uxmal

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 10 octobre 2014
Disponible dans ces autres langues: anglais, portugais, espagnol
X
Pyramid of the Magician, Uxmal (by Sybz, CC BY-SA)
Pyramide du Magicien, Uxmal
Sybz (CC BY-SA)

Uxmal, dans le nord-ouest du Yucatán, au Mexique, était une importante cité maya qui prospéra entre le VIe et le Xe siècle. Après un vaste programme de restauration, la ville est la mieux préservée de tous les sites mayas, et elle possède certains des exemples les plus remarquables d'architecture classique terminale. Uxmal est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Habitée pour la première fois au VIe siècle, voire plus tôt, c'est entre 850 et 925 qu'Uxmal s'imposa en tant que capitale d'un ensemble de villes de moindre importance dans la région orientale du Puuc. Avec d'autres sites du nord comme Chichen Itza, Uxmal survécut à l'effondrement qui toucha la plupart des autres villes mayas vers 900. En effet, la ville se lança dans un nouveau cycle de construction de monuments aux IXe et Xe siècles et devint de loin le plus grand site Puuc. Plus tard, aux 13e et 14e siècles, Uxmal fit partie d'une alliance de cités-états du Yucatan dirigée par Mayapan.

Supprimer la pub
Publicité
L'architecture de style Puuc prédomine et les portes arquées ainsi que la décoration élaborée sont des caractéristiques communes des bâtiments d'Uxmal.

Plan et architecture

Les bâtiments en calcaire d'Uxmal sont, dans l'ensemble, orientés selon un axe nord-est. L'exception est la maison du gouverneur qui fait face à la montée de Vénus à son extrémité sud. Des murs de fortification entourent le complexe sacré central. L'architecture de style Puuc prédomine et les portes en arc sont une caractéristique commune des bâtiments d'Uxmal, tout comme les blocs en forme de botte conçus spécifiquement pour soutenir les voûtes. Les façades des bâtiments sont divisées horizontalement en deux parties distinctes: une partie inférieure sobre et une partie supérieure très décorative. Le style Puuc se caractérise également par de fins placages sur un noyau de moellons. La ville comprend les chaussées sacrées (sacbe) typiques des cités mayas. Celle qui reliait Uxmal à Kabah, longue de 18 km, commençait par un immense arc monumental en encorbellement et des marches qui rappellent l'arc de triomphe romain. Cette structure est unique dans l'architecture maya.

Outre les principaux monuments mentionnés ci-dessous, Uxmal comprend également un terrain de jeu de balle aux parois verticales inhabituelles, le groupe du cimetière, le groupe nord - un ensemble de structures construites autour d'une pyramide à chambres, la maison des tortues et la pyramide carrée à quatre niveaux connue sous le nom de pyramide de la Vieille Femme, qui est la structure la plus ancienne d'Uxmal.

Supprimer la pub
Publicité

Résumé architectural

Pyramide du Magicien

Cette pyramide à trois niveaux présente deux profils distincts, ce qui amène les spécialistes à penser que la structure connut deux phases de construction distinctes, commençant au VIe siècle et s'achevant au Xe siècle. La pyramide se distingue par ses angles arrondis qui lui donnent une forme presque ovale vue d'en haut ce qui la rend unique dans l'architecture maya. Un escalier raide orné de masques sculptés grimpe le côté ouest et atteint une porte sculptée représentant la bouche d'un terrible monstre serpent. Un escalier moins raide grimpe sur le côté est et se termine par une structure à une seule chambre.

Nunnery Quadrangle, Uxmal
Quadrilatère des nonnes, Uxmal
Wikipedia User: HJPD (CC BY)

Quadrilatère des nonnes

Le bâtiment fut construit à la fin du IXe siècle et fit l'objet de plusieurs ajouts au cours des décennies suivantes. On accède à une grande cour entourée de quatre bâtiments rectangulaires distincts par un escalier monumental sur le côté sud, qui mène à une grande entrée en arc en encorbellement. Le bâtiment est construit dans le style architectural Puuc, richement orné. La structure comprend des voûtes, une maçonnerie de placage finement taillée, des arcs de toiture et un nombre inhabituellement élevé de portes numérotées avec précision le long de chaque façade et rapprochées les unes des autres à mesure qu'elles se rapprochent des extrémités.

Supprimer la pub
Publicité

Le bâtiment nord de la nonnerie est le plus élevé et possède une terrasse à plusieurs chambres accessible par un second escalier large partant de la cour. Cette structure possède 13 portes, qui représentent certainement les 13 niveaux des cieux mayas. En face, le bâtiment sud a neuf portes, imitant les neuf niveaux du monde souterrain maya (Xibalba). Il est significatif qu'il s'agisse également du bâtiment le plus bas des quatre. Le bâtiment ouest a sept portes, reflétant cette fois le nombre mystique maya de la terre. De plus, les représentations du dieu de la terre sous la forme d'une tortue (Pawahtun) suggèrent que le bâtiment représentait le monde du milieu qui, pour les Mayas, était l'endroit où le soleil descendait dans le monde souterrain. Les mosaïques du bâtiment Est suggèrent que cette structure pourrait représenter le point du monde intermédiaire où le soleil se lève. Les éléments décoratifs des quatre bâtiments comprennent des masques de pierre, des bandes de ciel, des serpents à deux têtes, de modestes maisons au toit de chaume et des statues en ronde-bosse. La fonction exacte du bâtiment est inconnue.

House of the Governor, Uxmal
Maison du gouverneur, Uxmal
Dennis Jarvis (CC BY)

Maison du gouverneur

Ce bâtiment de 24 pièces fut construit au Xe siècle pour commémorer le règne du seigneur Chahk, le dernier grand souverain d'Uxmal, dont le portrait est placé au-dessus de l'entrée principale. Également construit dans le style Puuc, il fut peut-être conçu à l'origine comme trois parties distinctes reliées par des portes en encorbellement. L'ensemble du bâtiment, tout comme la nonnerie, est légèrement incliné vers l'extérieur (battement négatif), ce qui donne une impression de légèreté et corrige également la perspective déformée créée par les longues horizontales du bâtiment. La partie supérieure de la façade est ornée de mosaïques de pierre aux motifs de serpents, de marches et de treillis, ainsi que de portraits humains et de petites maisons au toit de chaume. Les masques-serpents décoratifs en pierre sont disposés en diagonale pour créer des triangles aux contours frappants sur toutes les façades. En revanche, les angles du bâtiment présentent chacun une ligne verticale de cinq masques-serpents. En plus d'être la résidence royale d'Uxmal, le bâtiment était utilisé comme principal centre administratif de la ville.

House of the Pigeons, Uxmal
Maison des pigeons, Uxmal
Dennis Jarvis (CC BY)

Maison des pigeons

Situé immédiatement à l'ouest de la Maison du Gouverneur et de la Grande Pyramide, ce bâtiment doit son nom à sa façade complexe, percée de nombreuses petites ouvertures, qui ressemble à un pigeonnier. Le complexe comprend trois cours, chacune diminuant de taille au fur et à mesure que l'on monte les trois niveaux de marches. Son mauvais état et son style architectural très décoratif suggèrent que le bâtiment est plus ancien de plusieurs siècles que le couvent et la maison du gouverneur.

Supprimer la pub
Publicité

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2014, octobre 10). Uxmal [Uxmal]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13290/uxmal/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Uxmal." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le octobre 10, 2014. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13290/uxmal/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Uxmal." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 10 oct. 2014. Web. 24 mai 2024.

Adhésion