Cirque Maxime

Collecte de fonds pour traductions

Notre vision : Une éducation à l'Histoire gratuite pour tous, dans le monde entier et dans toutes les langues. C'est un objectif ambitieux, mais cela ne nous empêche pas d'y travailler. Pour y parvenir, nous devons traduire... beaucoup ! Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à avoir un réel impact mondial. Merci beaucoup !
$1752 / $3000

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 16 mai 2018
X

Texte original en Anglais : Circus Maximus

Ancient Chariot Race (by Ubisoft Entertainment SA, Copyright, fair use)
Course de chars antique
Ubisoft Entertainment SA (Copyright, fair use)

Le Cirque Maxime (Circus Maximus) était un hippodrome consacré aux courses de chars construit à Rome au VIe siècle AEC. Le Cirque fut également utilisé pour d'autres événements publics tels que les Jeux romains et les combats de gladiateurs et fut utilisé pour la dernière fois au VIe siècle. Il a été partiellement creusé au XXe siècle avant d'être remodelé, et il est aujourd'hui l'un des espaces publics les plus importants de la ville moderne, accueillant une foule énorme lors de concerts et de rassemblements.

Premières utilisations

Le Cirque Maxime, situé dans la vallée entre les collines Palatine et Aventin, est le plus ancien et le plus grand espace public de Rome et la légende dit que le Cirque fut aménagé à l'origine au VIe siècle AEC par les premiers rois romains, bien qu'il ait pris sa forme distinctive sous Jules César. Sa fonction principale était en tant qu'hippodrome pour chars et que cadre pour les Jeux romains (Ludi Romani) qui rendaient hommage à Jupiter. Ce sont les jeux les plus anciens de la ville et avaient lieu chaque septembre offrant 15 jours de courses de chars et de processions militaires. De plus, Rome organisait beaucoup d'autres jeux et jusqu'à 20 d'entre eux utilisaient le Cirque Maxime pour au moins un jour. D'autres événements organisés sur le site comprenaient des chasses d'animaux sauvages, des exécutions publiques et des combats de gladiateurs, dont certains étaient spectaculairement exotiques, comme lorsque Pompée organisa un concours entre un groupe de gladiateurs barbares et 20 éléphants.

Supprimer la pub

Advertisement

L'extérieur du cirque présentait un front impressionnant d'arcades dans lesquelles les échoppes comblaient les besoins des spectateurs.

Dimensions

Il atteignit sa plus grande taille au Ier siècle après sa reconstruction à la suite de l'incendie de 64 EC, le Cirque avait à l'origine une capacité de 250 000 places assises sur des remblais de 30 m de large et 28 m de haut. Les sièges étaient en béton et en pierre dans les deux niveaux inférieurs et en bois pour le reste. Les sièges à l'extrémité incurvée datent du début du Ier siècle. L'extérieur du cirque présentait un front impressionnant d'arcades où des échoppes auraient comblé les besoins des spectateurs. L'historien de l'architecture romaine Vitruve décrivit également un temple à Cérès dans le Cirque et qu'il était décoré de statues en terre cuite ou en bronze doré (De architectura 3.3.5).

Le Cirque Maxime présentait les principales caractéristiques suivantes :

Supprimer la pub

Advertisement

  • La piste, à l'origine couverte de sable et mesurant 540 x 80 m.
  • 12 portes de départ (carceres) pour les chars disposés en arc à l'extrémité ouverte de la voie.
  • Une barrière décorée (spina ou euripus) avec des obélisques qui descendaient jusqu'au centre de la piste.
  • Bornes coniques (métae) placés à chaque extrémité de la piste.
  • Marqueurs de tour (oeufs et dauphins) qui étaient tournés pour marquer la fin de chacun des sept tours d'une course typique.

Illustration of Circus Maximus, Rome
Illustration du Cirque Maxime, Rome
Ancient History Magazine / Karwansaray Publishers (Copyright)

Courses de char

Les chars eux-mêmes étaient codés par couleur (rouge, blanc, vert et bleu) et pouvaient être tirés par des équipes de 4, 6, 8 ou 12 chevaux. Le conducteur de chars victorieux devenait non seulement riche avec de gros prix en argent, mais ils était aussi l'enfant chéri de la foule, en particulier avec ceux qui avaient placé des paris, parfois énormes. Les vainqueurs célèbres furent Pontius Epaphroditus, Pompéis Musclosus et Diocles, mais peut-être le plus célèbre de tous, avec plus de 2 000 victoires de course, était Flavius Scorpus. Les chevaux aussi devenaient célèbres et beaucoup étaient suivis par une foule experte. Célèbres dans le monde romain, les courses du Cirque Maxime devinrent alors celles que l'on devait gagner car c'était de loin la plus importante des nombreux cirques qui parsemaient l'Empire et son statut est attesté par ses nombreuses représentations en mosaïques, sculptures en relief et même pièces de monnaie.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Le conducteur de char victorieux ne devenait pas seulement riche avec de gros prix en argent, mais il devenait aussi l'enfant chéri de la foule.

La dernière course de chars officielle au Cirque Maxime eut lieu en 549 EC et fut organisée par Totila, le roi Ostrogoth. Le site fut alors laissé à l'abandon, bien que les Frangipane aient fortifié le site en 1144. Les premières fouilles ont été effectuées sous le pape Sixte V en 1587, et les deux obélisques qui se trouvaient à l'origine dans le cadre de la spina furent récupérés. L'un date d'environ 1280 AEC et a été prélevé par Auguste de la ville Héliopolis en Égypte en 10 AEC. Il se trouvait autrefois à l'extrémité est de la spina , mais a été déplacé sur la Place du Peuple (Piazza del Popolo). Le deuxième obélisque qui se tenait au centre de la spina date de Thoutmosis II (1504-1450 AEC) et avait été à l'origine fabriqué pour le temple d'Amon à Karnak. Constantin I l'avait voulu pour Constantinople mais après être resté sur les quais d'Alexandrie pendant 25 ans, Constance II l'amena à Rome en 357. Il se trouve maintenant sur la Place Saint Jean de Latran (Piazza S.Giovanni in Laterano) à Rome.

Circus Maximus [Present Day]
Cirque Maxime (aujourd'hui)
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Utilisations ultérieures

Le site fut utilisé pour l'industrie et même une usine à gaz au XIXe siècle, mais dans les années 1930, la zone a été défrichée et transformée en parc retrouvant ainsi la forme originale du Cirque. Toujours en 1930, le site a été de nouveau excavé, un processus qui s'est poursuivi entre 1978 et 1988. Les sièges originaux ont mis au jour, tout comme les portes de départ et la spina. Cependant, ces dernières ont été recouvertes à nouveau et se trouvent maintenant à environ 9 m sous le niveau actuel du sol. L'extrémité incurvée des gradins continue d'être fouillée aujourd'hui, tandis que la partie principale du cirque est encore utilisée pour de grands événements publics tels que des concerts et des rassemblements.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2018, mai 16). Cirque Maxime [Circus Maximus]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12032/cirque-maxime/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Cirque Maxime." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mai 16, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12032/cirque-maxime/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Cirque Maxime." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 16 mai 2018. Web. 07 déc. 2021.

Adhésion