Visite des ruines du passé antique et médiéval de Lisbonne

Article

Wanda Marcussen
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 17 avril 2019
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais

En visitant la ville vibrante et colorée de Lisbonne, sur les rives du Tage et au bord de l'océan Atlantique, c'est un épisode du passé glorieux de la ville et du pays qui est le plus mis en valeur: Lisbonne, capitale de l'empire portugais, une nation d'explorateurs, de marins et de conquérants. Toutefois, les personnes intéressées pourront découvrir une histoire bien plus ancienne dans les rues étroites et escarpées des quartiers les plus anciens de la capitale.

Ruins of The Church of Santa Maria do Carmo
Ruines de l'église de Santa Maria do Carmo
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

En fait, Lisbonne est l'une des plus anciennes villes d'Europe occidentale, dont les origines remontent aux premiers établissements celtes de la région et à l'établissement d'une station commerciale par les Phéniciens vers 1200 avant notre ère. La ville fut sous le contrôle des Romains de 205 à 409 avant notre ère et sous celui des Maures du 8e siècle jusqu'à ce que le premier roi du Portugal, Alphonse Ier (r. de 1147 à 1185), ne prenne le contrôle de la ville en 1147. Bien que l'histoire de la ville soit à bien des égards bien documentée et que les influences culturelles des précédents souverains soient visibles, une grande partie de la ville ancienne et médiévale fut malheureusement détruite lors du tremblement de terre dévastateur de 1755. Les monuments et bâtiments anciens et historiques datant d'avant le XVIIIe siècle font donc moins partie du paysage urbain actuel que ne le laisserait supposer la richesse de l'histoire de la ville. Heureusement pour les passionnés d'histoire et les étudiants, ainsi que pour les touristes qui souhaitent explorer le passé de Lisbonne, deux sites clé se dressent encore (partiellement) : le Château Saint George (Castelo São Jorge) et les ruines de l'église Santa Maria do Carmo. Leur beauté exceptionnelle et leur histoire fascinante compensent largement ce qui a été perdu.

Supprimer la pub
Advertisement

Château Saint George

Le Château Saint George occupe l'emplacement le plus important de toute la ville de Lisbonne. Au sommet de la colline la plus élevée, le monument historique est visible de tous les quartiers de la ville et offre une vue magnifique sur Lisbonne et le Tage. La vue fantastique est, en fait, la première chose qui vous frappe en entrant, et il n'est pas difficile de comprendre pourquoi, pendant des siècles, toute l'élite dirigeante de Lisbonne choisit cet endroit pour y résider. Le sommet de la colline renferme une histoire riche, avec des découvertes archéologiques remontant au 7e siècle avant notre ère, et il y a beaucoup de zones différentes à explorer. Les principaux sites et monuments à voir sont le château lui-même, les ruines du palais d'Alcáçova - la résidence royale des rois médiévaux portugais -, le site archéologique et le musée et l'exposition permanente.

...imaginez les princesses, les chevaliers et les rois en train d'échafauder de dangereux plans, de s'enfuir avec un amant secret ou d'organiser un magnifique bal.

En vous promenant dans le magnifique jardin et les ruines, peut-être en grimpant dans les tours ou en admirant la vue, vous trouverez l'entrée du musée et des expositions permanentes, également situés en partie dans les ruines du palais médiéval. L'exposition contient des pièces archéologiques provenant de l'enceinte du château. Certains vestiges datent du VIIe siècle avant notre ère, ainsi que de la période romaine (205 - 409 de notre ère) et de la fortification wisigothique. Cependant, la plupart des objets datent de la période mauresque, en particulier des 11e et 12e siècles. C'est à cette époque que le château fut construit. La colline fut d'abord fortifiée par les Romains, et la partie la plus ancienne du château date du VIe siècle, mais la plus grande partie du château que vous voyez aujourd'hui fut établie et construite par les Maures, originaires d'Afrique du Nord.

Supprimer la pub
Advertisement

Les Maures régnèrent sur une grande partie de la péninsule ibérique du VIIIe siècle jusqu'à ce qu'ils ne soient chassés par la Reconquista portugaise et espagnole, perdant finalement leur dernier bastion à la Grenade en 1492. Après avoir profité de cette vue mémorable, vous vous dirigerez vers les parties principales du château, mais vous passerez d'abord devant une grande statue représentant l'un des personnages les plus importants du château et de l'histoire de Lisbonne (du moins de ce que l'on en sait aujourd'hui) : Le roi Alphonse Ier. Le roi Alphonse s'empara de la fortification maure en 1147, avec l'aide des croisés qui se rendaient à Jérusalem depuis le nord de l'Europe.

Ensuite, vous entrerez dans la zone appelée "Jardin romantique", où se trouvaient la résidence et le palais médiévaux jusqu'au tremblement de terre de 1755. Cette zone est véritablement magique et, d'une certaine manière, envoûtante. Des vestiges de fontaines, de portes, de murs et de portes sont encore debout, entrelacés dans des buissons verts et des arbres. On dirait le décor parfait d'un drame romantique se déroulant au Moyen Âge, et il n'est pas difficile d'imaginer les princesses, les chevaliers et les rois vaquant à leurs occupations quotidiennes, élaborant de dangereux plans, s'enfuyant avec un amant secret ou organisant un magnifique bal.

Supprimer la pub
Advertisement

Castelo de S. Jorge
Château Saint George
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Après avoir passé un peu de temps dans le musée, il est temps d'entrer dans le château à proprement parler. Il n'y a que quelques minutes de marche depuis le jardin romantique et le musée, et sur le chemin, vous serez probablement accueilli par de magnifiques paons qui se promènent librement dans la propriété historique. Le château se détache du paysage, et les immenses murs en briques semblent vraiment inatteignables. Ce château n'avait pas été construit en tant que résidence, mais en tant que forteresse défensive. La fortification pouvait abriter l'élite des dirigeants de la ville si la citadelle était assiégée, mais elle était normalement utilisée pour loger les troupes militaires. Pour entrer, il faut emprunter la rampe qui enjambe l'ancienne douve. Vous vous trouverez ensuite devant la "Tour Ulysse", également connue sous le nom de "Tour des richesses". Cette tour contenait autrefois le trésor royal, constitué des revenus des taxes et des loyers royaux, ainsi que les archives royales, qui comprenaient les documents les plus importants du royaume. Les archives royales étaient stockées ici et dans la tour du palais, ainsi que dans d'autres parties du château jusqu'au tremblement de terre. La cour intérieure est entourée de murs épais et de hautes tours. Il n'y a pas beaucoup d'objets à voir dans le château lui-même, mais il est agréable de se promener dans la cour et de grimper sur certains des murs et des tours, pour imaginer à nouveau à quoi pouvait ressembler le site lorsqu'il était utilisé par les Maures ou par l'élite royale portugaise.

Archaeological Site Castelo de S. Jorge
Site archéologique du Château Saint George
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Si vous faites le tour du donjon, la partie la plus importante du château car il avait été construit pour résister à une attaque d'envergure, vous pouvez monter quelques marches jusqu'à la tour de la citerne. De là, vous pouvez marcher sur le mur en vous éloignant du château principal et en vous dirigeant vers le site archéologique. Depuis les murs, vous aurez une bonne vue d'ensemble de la zone archéologique, où vous pourrez étudier les vestiges de trois époques différentes. Les vestiges du quartier maure, datant des XIe et XIIe siècles, sont les plus proches de la muraille. Les deux maisons les plus remarquables sont connues pour leurs murs magnifiquement décorés - certaines parties de ces bâtiments sont donc protégées par une construction moderne. Les autres zones contiennent des vestiges du palais des comtes de Santiago, datant du 15e au 18e siècle, et des structures résidentielles datant de l'âge du fer (7e au 3e siècle av. J.-C.). Il n'est pas possible de se promener seul sur le site archéologique, mais des visites guidées gratuites en portugais, en espagnol et en anglais sont organisées plusieurs fois par jour.

Imprégnez-vous de l'atmosphère de ce qui ressemble plus à un village qu'à une capitale animée.

En vous rendant au prochain monument sur la route du passé antique et médiéval de Lisbonne, vous traverserez le plus ancien quartier de Lisbonne: Alfama. Prenez le temps de flâner dans les rues étroites et de passer devant les maisons charmantes tout en vous imprégnant de l'atmosphère de ce qui ressemble plus à un village qu'à une capitale animée. Si vous avez le temps, vous pouvez également visiter la cathédrale de Lisbonne, une magnifique cathédrale gothique dont la construction commença au 12e siècle, et les ruines d'un amphithéâtre romain situé juste à l'extérieur des murs du Château Saint George.

Supprimer la pub
Advertisement

Ruines du Carmo et musée archéologique

À environ 30 minutes de marche du château, de l'autre côté de la vallée du Rossio et au cœur du quartier historique du Bairro Alto, vous pouvez visiter le musée archéologique du Carmo. Le musée est situé dans les ruines majestueuses de l'église Santa Maria do Carmo, le bâtiment lui-même valant la peine d'être visité. Les historiens, les archéologues et les étudiants en architecture peuvent profiter de l'atmosphère captivante tout en apprenant l'histoire du Portugal médiéval, l'architecture gothique et en explorant les découvertes archéologiques de différentes périodes et régions du Portugal. Le musée contient même quelques momies égyptiennes et sud-américaines.

The Carmo Archaeological Museum
Musée archéologique du Carmo
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Les structures principales sont encore debout, baignées par la lumière du soleil et seulement peintes par le ciel bleu au-dessus.

En entrant dans les ruines du Carmo, on découvre d'abord la vue enchanteresse de ce qui reste de l'église Santa Maria do Carmo. L'église fut fondée en 1389 par le chevalier portugais D. Nuno Álvares Pereira (1360-1431). L'église et le couvent étaient destinés à mettre en valeur le pouvoir temporel de Pereira, mais ils étaient également liés à sa pratique spirituelle au sein de l'ordre des Carmélites. En fait, le couvent fut peut-être construit pour les carmélites, un ordre mendiant dont les origines remontent à des ermites vivant dans la chaîne de montagnes du mont Carmel, dans le nord-ouest d'Israël, vers 1200. La montagne est connue depuis l'Antiquité comme une "montagne sainte" et un "haut lieu" où le prophète biblique Élie aurait affronté les faux prophètes de Baal. Il est donc normal que l'église et le couvent de Pereira soient construits sur l'un des points les plus élevés de Lisbonne, presque en hommage au couvent original des carmélites sur la montagne sacrée.

The Church of Santa Maria do Carmo
Église Santa Maria do Carmo
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

L'église fut construite dans un style gothique classique, un style architectural qui s'épanouit en Europe à partir du XIIe siècle. L'église du Carmo était considérée comme le plus bel édifice gothique de Lisbonne jusqu'à sa destruction en 1755. L'église fut reconstruite après le tremblement de terre, mais les travaux ne furent jamais achevés et les ruines ont été laissées telles qu'on les voit aujourd'hui. Les structures principales sont toujours debout, et l'on peut dire qu'elles sont encore plus belles car elles sont baignées par la lumière du soleil et seulement peintes par le ciel bleu au-dessus. À l'entrée du site, des artistes s'exercent au dessin et à la peinture en essayant de capturer la vue à couper le souffle, et d'autres spectateurs sont souvent assis sur les bancs situés à l'entrée de la nef centrale. Il est agréable de s'asseoir ici pendant quelques minutes (ou plus) pour admirer la vue et visualiser ce à quoi ressemblait l'église avant sa destruction.

Supprimer la pub
Advertisement

En parcourant les nefs centrale, méridionale et septentrionale, on découvre de nombreux objets intéressants à étudier et à admirer, aussi bien des tombes que d'autres objets et sculptures provenant de l'église et du couvent eux-mêmes, ainsi que d'autres découvertes archéologiques provenant de différentes régions du Portugal. Les tombes d'un chevalier du XVIe siècle du couvent de S. Domingos à Santarém et de la princesse Catarina (1436-1463), fille du deuxième roi portugais de la maison d'Aviz, le roi Duarte (r. de 1433 à 1438), sont particulièrement intéressantes. Les différents objets sont aujourd'hui conservés par le musée archéologique du Carmo, qui fut installé dans le complexe après la création de l'Association des archéologues portugais en 1863. Le musée principal est maintenant situé dans plusieurs salles plus petites à l'avant de la nef centrale.

The Carmo Archaeological Museum
Musée archéologique du Carmo
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

La première salle dans laquelle vous entrez est la plus spectaculaire, car elle est remplie de tombes médiévales, de statues et d'un magnifique lustre suspendu au plafond qui vous donne l'impression d'avoir voyagé dans le temps. Vos yeux se poseront d'abord sur le tombeau situé au centre de la pièce, celui du roi Ferdinand Ier (r. de 1367 à 1383). Sculpté en bas-relief, le tombeau est une magnifique œuvre d'art représentant des figures religieuses et laïques, des groupes de créatures fantastiques, un alchimiste, ainsi que des scènes de la vie de Saint François d'Assise. Les différentes salles du musée contiennent différentes collections d'objets historiques, notamment la collection préhistorique et protohistorique, la collection romaine, la collection de sculptures du haut Moyen Âge et la collection islamique.

Dans la salle de la collection préhistorique et protohistorique, vous pouvez étudier des idoles anthropomorphes, des vases et des outils en pierre datant de la période paléolithique (environ 2 500 000 à 96 000 av. J.-C.) à l'âge du fer (environ 800 à 50 av. J.-C.), tandis que dans la salle de la collection romaine, vous pouvez admirer le célèbre "sarcophage de Muse", trouvé à Valdo dos Frades, datant de la fin du IIIe ou du début du IVe siècle de l'ère chrétienne. En outre, une salle est consacrée à deux des personnalités les plus importantes et les plus emblématiques de la Société archéologique, Possidónio da Silva (1806-1896) et Conde de S. Januário (1829-1919), où vous découvrirez une ancienne momie égyptienne datant des IIIe et IIe siècles avant notre ère et deux momies péruviennes de la culture Chancay (c.1000-c. 1500), datant du XVIe siècle. Il y en a pour tous les goûts dans ce musée !

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Muse Sarcophagus, Lisbon
Sarcophage des muses, Lisbonne
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Si vous avez suffisamment de temps (et entrez suffisamment tôt avant la fermeture, à 18 heures de septembre à juin et à 19 heures de juin à septembre), vous pouvez passer des heures immergé dans l'histoire portugaise et les cultures de différentes périodes et régions du monde, tout en étant entouré de magnifiques ruines. Ensuite, vous pouvez vous asseoir sur la charmante et paisible praça devant l'église, et profiter d'un déjeuner tardif ou d'un pastel de nata, la délicieuse pâtisserie nationale non officielle du Portugal.

Statue of King Afonso Henriques I
Statue du roi Alphonse Ier
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Wanda Marcussen
Wanda a étudié les relations internationales avec une spécialisation en histoire à l'université d'Oslo et elle prépare actuellement un master en histoire environnementale au Trinity College de Dublin.

Citer cette ressource

Style APA

Marcussen, W. (2019, avril 17). Visite des ruines du passé antique et médiéval de Lisbonne [Visiting The Ruins of Lisbon’s Ancient and Medieval Past]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1361/visite-des-ruines-du-passe-antique-et-medieval-de/

Style Chicago

Marcussen, Wanda. "Visite des ruines du passé antique et médiéval de Lisbonne." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 17, 2019. https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1361/visite-des-ruines-du-passe-antique-et-medieval-de/.

Style MLA

Marcussen, Wanda. "Visite des ruines du passé antique et médiéval de Lisbonne." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 17 avril 2019. Web. 03 mars 2024.

Adhésion