Personnel de Maison dans un Château Médiéval Anglais

Article

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 01 juin 2018
Disponible dans ces autres langues: anglais, portugais
X

Un château médiéval anglais, du moins ceux de grande taille, pouvait avoir un personnel de maison d'au moins 50 personnes, comprenant toutes sortes de travailleurs spécialisés et qualifiés tels que des cuisiniers, des palefreniers, des charpentiers, des maçons, des fauconniers et des musiciens, ainsi qu'une équipe de chevaliers, d'archers et d'arbalétriers. La plupart des employés étaient payés à la journée et la sécurité de l'emploi était souvent précaire, en particulier pour les serviteurs les plus modestes qui étaient licenciés lorsque le seigneur du château s'absentait. Les travailleurs plus qualifiés, comme l'aumônier du château, l'intendant ou directeur général, et le maréchal, qui supervisait les hommes d'armes et les écuries, étaient payés à l'année et pouvaient recevoir de l'argent et des terres en échange de leurs loyaux services. Microcosme du monde médiéval, le personnel domestique travaillait en équipe pour répondre aux besoins souvent considérables du château en matière de nourriture, de défense et de divertissement.

Medieval Noble Taking His Bath
Noble prenant son bain au Moyen Âge
Unknown Artist (Public Domain)

Chevaliers et soldats

Le personnel d'un château peut être divisé en deux grands groupes : les hommes d'armes et les domestiques. Les premiers, parfois connus sous le nom de personnel de la mesnie, étaient dirigés par le maréchal et rendus responsables de la défense du château. Ils pouvaient également prendre part à des attaques à l'extérieur de l'enceinte du château, assurer des fonctions de garde du corps pour le seigneur local et, d'une manière générale, patrouiller sur les terres du seigneur afin de rappeler aux paysans la nécessité de se conformer aux règlements, de payer les impôts, les amendes, etc.

Supprimer la pub
Publicité

Les chevaliers d'un château pouvaient y être stationnés en permanence, et leur solde était alors versée par le seigneur du château. Il se peut également que les barons locaux aient été tenus de fournir des chevaliers à un château particulier pour une durée de service déterminée, notamment ceux qui étaient importants pour la défense nationale, comme le château de Douvres. Ensuite, il y avait des soldats qui étaient formés à l'utilisation de l'arc long et des arbalètes, comme la baliste qui pouvait être montée dans les tours du château. D'autres hommes d'armes faisaient office de gardiens de la porte et de surveillants. Les écuyers ou les chevaliers stagiaires apprenaient leur métier au château, qui pouvait disposer d'une zone d'entraînement pour les joutes et l'escrime.

Bien rémunéré et disposant parfois d'une propriété près du château, l'intendant tenait un registre précis des comptes du domaine.

L'intendant

La dame du château était chargée de sa gestion quotidienne et de son approvisionnement, mais naturellement, les tâches quotidiennes d'approvisionnement, de logistique et de gestion du personnel étaient généralement confiées à l'intendant du château ou sénéchal. Le personnel domestique d'un grand château pouvait facilement dépasser les 50 personnes, ce qui rendait le rôle difficile. L'intendant était également responsable de toutes les questions financières et juridiques concernant les domaines du château. L'importance du rôle et le poids des tâches de l'intendant étaient tels qu'au 13e siècle, un grand château pouvait en avoir deux, l'un pour les affaires internes du château et l'autre pour ses domaines. Ce dernier était généralement un chevalier et supervisait le tribunal local (hallmote) qui veillait à ce que la loi soit appliquée dans toutes les affaires locales, à l'exception des crimes graves tels que le meurtre. L'intendant n'agissait pas en tant que juge, rôle rempli par un jury ou un groupe de plaideurs (hommes de rang local), mais sa présence donnait du poids à la décision finale.

Supprimer la pub
Publicité

L'intendant supervisait tout cercle consultatif interne de nobles que le seigneur pouvait avoir et représentait parfois le seigneur à l'étranger, par exemple à la cour royale. Si un seigneur s'absentait de son château pendant un certain temps, par exemple pendant une guerre, l'intendant pouvait prendre entièrement en charge le château. Dans le cas des châteaux royaux où le roi n'était pas, et ne pouvait pas être, présent à tout moment, un connétable, qui pouvait également être le shérif local, dirigeait le château au nom du souverain.

Thomas Howard, Lord High Steward
Thomas Howard, Lord High Steward
Hans Holbein (Public Domain)

Comme l'intendant représentait le seigneur du château, il n'est donc pas surprenant qu'il ait été habillé de la sorte et qu'il ait souvent porté de belles robes garnies de fourrure. Bien payé et disposant parfois de sa propre propriété près du château, l'intendant tenait un registre précis des comptes du domaine et des revenus réguliers provenant des locataires, des taxes et des amendes payées aux tribunaux du château.

Supprimer la pub
Publicité

L'aristocratie de l'Angleterre médiévale lisait des manuels sur tous les sujets, des bonnes manières à table à la fauconnerie, et il existait donc aussi des guides utiles sur la façon de choisir et de gérer le personnel du château, y compris l'intendant. L'extrait suivant est tiré d'un de ces manuels intitulé Stewardship (seneschaucie) :

Le sénéchal des terres doit être prudent, fidèle et profitable, il doit connaître la loi du royaume, protéger les affaires de son seigneur et instruire et rassurer les baillis qui lui sont inférieurs dans leurs difficultés. Il doit deux ou trois fois par an faire ses tournées et visiter les manoirs de son intendance, et alors il doit s'enquérir des loyers, des services et des coutumes... et des franchises des cours, des terres, des bois, des prés, des pâturages, des eaux, des moulins, et des autres choses qui appartiennent au manoir... (Gies, 97-8).

Les exigences du travail de l'intendant étaient telles qu'au XIIIe siècle, il existait même des collèges de formation pour les intendants, comme celui d'Oxford. Là, après un cours de 6 à 12 mois, ils pouvaient acquérir les compétences nécessaires en comptabilité, en rédaction de lettres et en connaissance de la loi.

Le maréchal

Un château avait toujours des écuries, car les chevaux étaient indispensables aux chevaliers, à la communication par messagers, aux parties de chasse et aux déplacements en général. Les charrettes à deux ou quatre roues étaient nécessaires pour transporter les produits vers et depuis le château et relevaient de la juridiction du maréchal, qui était responsable de l'ensemble des écuries ainsi que de la force de combat en garnison au château, s'il y en avait une. Pour aider le maréchal dans ses tâches de suivi de tout, il y avait un certain nombre de commis. Ici aussi, dans les bâtiments de la cour, se trouvaient le forgeron et le charpentier qui pouvaient réparer les charrettes et tout ce qui se trouvait dans le château. Le forgeron fabriquait des articles de première nécessité comme les fers à cheval et aiguisait les couteaux, les cisailles et autres outils agricoles, tandis que le charpentier pouvait être appelé à fabriquer des meubles et à ériger de petits bâtiments à l'intérieur du château. Il pouvait également y avoir un maître maçon pour les réparations de la maçonnerie du château.

Supprimer la pub
Publicité

Medieval Falconry
Fauconnerie médiévale
Unknown Artist (Public Domain)

Les palefreniers d'un château balayaient les écuries et devaient s'occuper non seulement des chevaux du château, mais aussi de ceux des invités et de leurs serviteurs, qui pouvaient être fréquents et nombreux. Entre les palefreniers et les hommes d'armes se trouvaient les messagers, qui distribuaient les lettres, les reçus et les marchandises dans les domaines du château et au-delà. Bien qu'un messager ait bénéficié de certains avantages comme des robes spéciales et une paire de chaussures gratuite chaque année, il y avait aussi des risques comme celui d'être obligé de manger la lettre, sceaux inclus, qu'il avait livré à un destinataire mécontent et même d'être battu ou emprisonné.

La chasse et la fauconnerie étant des passe-temps très populaires, un château pouvait entretenir sa propre meute de chiens de chasse et un certain nombre de faucons. Les chasseurs, fauconniers et maîtres-chiens s'occupaient de ces animaux dont le dressage pouvait prendre des années. Le chasseur, qui était très souvent un chevalier, compte tenu du prestige de la fonction, suivait la proie pendant la chasse et supervisait le personnel tel que les rabatteurs, les maîtres-chiens et les archers afin de s'assurer que le seigneur et ses associés avaient une cible facile pour leur lance ou leur arc et qu'aucun incident ne se produisait.

Un autre membre du personnel de l'aumônier était l'aumônier qui distribuait quotidiennement des aumônes aux pauvres, notamment les restes de repas.

Le chapelain

La plupart des châteaux avaient leur propre chapelle et un chapelain permanent pour l'usage privé du seigneur et de sa famille. Dans un grand château, le chapelain était connu sous le nom de chancelier. Il présidait les offices religieux quotidiens mais, grâce à son éducation en latin ou en français, il avait d'autres fonctions importantes en dehors des affaires ecclésiastiques, comme la rédaction de la correspondance professionnelle et personnelle du seigneur du château et l'utilisation de son sceau. Le chapelain avait ses propres clercs qui constituaient le secrétariat du château, et il se déplaçait souvent en même temps que le seigneur, emportant avec lui un autel portatif. Un autre membre de l'entourage du chapelain était l'aumônier qui distribuait quotidiennement des aumônes aux pauvres, en particulier les restes de repas et les vêtements non désirés. Enfin, le chapelain était généralement responsable de l'éducation des enfants nobles du château.

Supprimer la pub
Publicité

Chambellans, blanchisseuses et préposés à la personne

Le chambellan s'occupait de la chambre du seigneur et des garde-robes du château, y compris les livrées des chevaliers qui portaient généralement les armoiries ou l'insigne du seigneur. Dans certains châteaux, une personne distincte, le gardien de la garde-robe, était chargée des vêtements, qui étaient généralement conservés dans des coffres en bois. Le chambellan pouvait également être responsable de la grande salle, tandis que l'huissier contrôlait les entrées et les sorties. La préoccupation première du chambellan était cependant le seigneur lui-même, et son confort général. Une fois de plus, des manuels furent rédigés pour ce poste important. L'extrait suivant donne des conseils sur la bonne façon de mettre sa seigneurie au lit :

Enlevez-lui sa robe et apportez-lui un manteau pour le protéger du froid, puis amenez-le près du feu, et enlevez-lui ses chaussures et ses bas... peignez-lui la tête, puis étendez son lit, posez le drap de tête et les oreillers, et quand votre souverain est au lit, tirez les rideaux... Chassez ensuite le chien ou le chat, et veillez à ce qu'il y ait un bassin et un urinoir près de votre souverain, puis prenez congé de manière à ce que votre souverain puisse se reposer joyeusement. (Gies, 123-4)

Dans un château, une blanchisseuse et son équipe de subalternes étaient chargées de veiller à ce que tous les vêtements, draps, serviettes et nappes soient aussi propres qu'ils devaient l'être. Ces articles étaient lavés dans une auge en bois contenant des cendres de bois et de la soude caustique, puis pilés. Les tâches supplémentaires pouvaient inclure le lavage des cheveux de la dame du château.

Des femmes de chambre étaient chargées de ranger et de préparer les chambres, de préparer le feu et de vider les pots de chambre, et dans les grands châteaux, un barbier, un médecin et un dentiste étaient présents. La plupart des domestiques dormaient dans des chambres communes situées dans les caves ou les greniers des bâtiments du château. Il pouvait également y avoir des bâtiments simples à l'extérieur du château pour les bergers, les ouvriers des moulins, les coupeurs de bois et les artisans tels que les cordonniers, les fabricants de bougies, les potiers, les vanniers et les fileurs. Ces personnes travaillaient et vivaient dans ces bâtiments extérieurs et ne se repliaient vers le château qu'en cas d'attaque.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Medieval Cooking Scene
Scène de cuisine médiévale
Unknown Artist (Public Domain)

Les cuisines

Le cuisinier était responsable des cuisines et de la préparation des aliments dans le château et était assisté d'une équipe de sous-cuisiniers, de serveurs et d'échansons. Les jeunes avaient pour tâche de laver, d'aller chercher et de porter les plats, et de tourner la viande à la broche pendant qu'elle rôtissait, les "spit-boys" (littéralement, garçon de broche). Il y avait aussi le majordome et son stock de boissons alcoolisées, le garde-manger chargé de l'office et de la réserve de pain, le boulanger, et toutes sortes de spécialistes en fonction de la taille du château, tels qu'un chef de sauce, un chef de dessert, un gaufrier, un brasseur, un abatteur, un volailler et un fruitier. Il y avait même des membres du personnel responsables d'aspects spécifiques de l'expérience gastronomique médiévale, comme les nappes, les bougies et le service en argent.

Amuseurs

Il existait de nombreux types d'artistes professionnels dans l'Angleterre médiévale, tels que les troubadours, les acteurs, les acrobates et les bouffons, qui faisaient des tournées et gagnaient leur vie où ils le pouvaient. Les ménestrels (jongleurs), quant à eux, étaient employés en permanence par le château. Ils chantaient et jouaient du luth, de la flûte à bec, de la chalemie (une ancienne version du hautbois), de la vielle (un ancien violon) et d'instruments à percussion comme les tambours et les cloches. Ils interprétaient des chansons de gestes et des chansons d'amour, des poèmes épiques en vieux français qui racontaient respectivement des histoires familières d'exploits chevaleresques et d'amours impossibles.

Rôles domestiques honorifiques

De nombreux rôles domestiques à l'intérieur d'un château ont bien sûr changé au fil du temps, et certains rôles principaux sont devenus des titres entièrement honorifiques sans grand rapport avec leur fonction initiale. À la cour royale, les postes d'intendant, de chancelier (chapelain), de chambellan et de maréchal ont tous acquis une signification beaucoup plus large et étaient des postes de pouvoir réel. Le chambellan avait le contrôle de la bourse royale et le maréchal était chargé de l'armée. Même les tâches simples à la cour, comme organiser un banquet ou porter la coupe du roi au dîner, deviennent un grand privilège et un signe de rang, parfois même héréditaire.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2018, juin 01). Personnel de Maison dans un Château Médiéval Anglais [The Household Staff in an English Medieval Castle]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1234/personnel-de-maison-dans-un-chateau-medieval-angla/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Personnel de Maison dans un Château Médiéval Anglais." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juin 01, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1234/personnel-de-maison-dans-un-chateau-medieval-angla/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Personnel de Maison dans un Château Médiéval Anglais." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 01 juin 2018. Web. 26 mai 2024.

Adhésion