Machu Picchu

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Sarah Bonningue
publié le 04 mars 2014
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, Turc
Machu Picchu Panorama (by Richard Twigg, CC BY-NC-SA)
Panorama du Machu Picchu
Richard Twigg (CC BY-NC-SA)

Le Machu Picchu est un site inca qui se trouve dans les Hautes Andes au Pérou, dans la vallée de l'Urubamba, au nord de Cuzco. Surplombant la rivière de l'Urubamba, le site a été qualifié tantôt de forteresse, tantôt de résidence impériale et lieu cérémonial. Il fut construit vers 1450 par Pachacuti Inca Yupanqui, acceuillit environ 1 000 habitants à son apogée et se classa parmi les sites les plus sacrés pour les Incas. Suite à la chute de l'Empire inca, le Machu Picchu fut abandonné et tomba dans l'oubli, avant d'être redécouvert en 1911 par l'explorateur Hiram Bingham. Le Machu Picchu figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Fonction

Le Machu Picchu (signifiant « vieille montagne ») était un domaine impérial fondé et appartenant à Pachacuti Inca Yupanqui, le souverain inca qui régna au XVe siècle. Les héritiers de Pachacuti devinrent plus tard les propriétaires du site. Lors de sa redécouverte en 1911 par l'explorateur Hiram Bingham (les locaux dans la vallée ont quant à eux toujours connu l'existence du site), le site fut revendiqué comme la dernière capitale des Incas. Cela s'est néanmoins avéré inexact lors de la découverte de la dernière vraie capitale à Vilcabamba, en aval de la vallée de l'Urubamba.

Supprimer la pub

Advertisement

Les premiers historiens ont avancé une autre hypothèse sur le site selon laquelle le Machu Picchu était une forteresse: on a mentionné les murs épais, les grandes tours et les douves sèches pour soutenir cette théorie. Le besoin de fortifications provenait peut-être d'une série de grandes sécheresses qui aurait provoqué une compétition féroce pour les ressources. Cela expliquerait pourquoi le site ne fut pas occupé très longtemps: lorsque le problème de l'eau s'améliora, il ne fut plus nécessaire d'avoir de telles citadelles. Encore une fois, une autre étude a toutefois révélé qu'une grande partie de l'architecture avait été conçue à des fins religieuses. Les fortifications auraient pu être construites afin de s'assurer que seules quelques personnes puissent pénétrer sur le site sacré. Une route qui reliait le site à plusieurs campements résidentiels a été découverte le long de la vallée, ce qui renforcerait cette hypothèse. Il est plus probable que la fonction du Machu Picchu était celle d'un site sacré, probablement pour vénérer le dieu du soleil Inti et également avec pour fonction de rappeler à la population locale récemment conquise le pouvoir et la puissance de Pachacuti et de l'Empire inca à sa capitale de Cuzco. Le site fut abandonné par les Incas peu de temps avant l'arrivée de Pizarro et des conquistadors espagnols. Les envahisseurs n'atteignirent toutefois jamais le Machu Picchu et le site resta inconnu du reste du monde pendant 400 ans.

Map of Machu Picchu
Carte du Machu Picchu
Hobe / Holger Behr (Public Domain)

Matériaux et agencement

Le Machu Picchu est un parfait exemple des pratiques incas consistant à adapter l'architecture en fonction du terrain naturel. Les crêtes furent transformées en plateaux pour pouvoir y faire des constructions et les pentes furent aménagées en terrasses au moyen de remparts en pierre. Les constructions furent également pensées pour se fondre esthétiquement dans le décor. Prenons comme exemple la coupe du Rocher sacré qui reproduit parfaitement la forme d'un des pics montagneux en arrière-plan. Enfin, les fenêtres et portes étaient très souvent positionnées de façon à apercevoir les meilleurs panoramas des montagnes aux alentours.

Supprimer la pub

Advertisement

La roche était un matériau particulièrement apprécié des Incas. La pierre était considérée comme une matière vivante.

La pierre était un matériau particulièrement apprécié des Incas. Elle était considérée comme une matière vivante: dans la langue inca (le quechua), le mot pour «pierre» se traduit par «commencer». La pierre était façonnée avec beaucoup d'habileté et les affleurements rocheux naturels furent moulés pour s'adapter à diverses fonctions. Par exemple, sous le Torreón (l'Observatoire), une pièce fut creusée dans une fente naturelle dans la roche et transformée en temple en l'honneur du dieu du Soleil Inti. L'Intihuatana (« le lieu où s'attache le Soleil »), aussi connu sous le nom d'intiwatana, siégeant au point culminant du centre sacré, fut sculpté avec soin en un dispositif d'observations astronomiques, créant un lien tangible entre la terre et le ciel. Le pilier en pierre sculpté au sommet de la base polygonale en pierre était utilisé comme cadran solaire pour enregistrer les mouvements du soleil et, lors des solstices, les prêtres attachaient symboliquement le soleil à la terre à l'aide d'une corde.

Le site de Machu Picchu se compose de deux zones distinctes: un complexe central de bâtiments rapprochés disposés autour d'une place centrale et une série de terrasses occidentales. Les structures situées sur les flancs est et sud étaient probablement résidentielles et suivent un modèle d'habitations à pièce unique avec un patio fermé. Cependant, la fonction exacte de la plupart des bâtiments du site n'est pas connue avec certitude. De nombreux bâtiments témoignent des grandes compétences des Incas en matière de sculpture et de maçonnerie. Les bâtiments sont fait en granit extrait localement, l'une des pierres les plus dures, taillé avec une grande précision, puis fini une fois en place pour produire des murs de blocs si bien ajustés les uns aux autres que le mortier n'était pas nécessaire. Les lignes irrégulières des blocs créent également un effet esthétique agréable et rendent les structures très résistantes aux tremblements de terre.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Kallanka, Machu Picchu
Kallanka, Machu Picchu
Flickr User: Jerry L. (CC BY-NC-ND)

Architecture

Parmi les structures les plus impressionnantes du site, tant par sa taille que par sa maçonnerie incurvée inhabituelle, figure la tour en forme de D connue sous le nom de Torréon, mentionnée ci-dessus. L'unique fenêtre de la tour était alignée avec les étoiles des Pléiades telles qu'elles apparaissaient au XVe siècle. La vocation astronomique du bâtiment est également attestée par la présence d'une pierre dépassant du sol, qui put sans doute être utilisée pour déterminer la position du soleil lors du solstice de juin. Le Temple des Trois Fenêtres est un autre exemple impressionnant de la finesse du travail de la pierre et servait également de poste d'observation astronomique. Les nombreux bâtiments administratifs kallanka étaient également faits de beaux blocs de pierre conçus pour s'emboîter parfaitement. Ces bâtiments avaient également des chevilles en pierre dépassant de leurs pignons, auxquelles un toit de chaume aurait été attaché. Les structures destinées aux prisons constituent un autre type de bâtiment qui aurait été utilisé pour renfermer les nobles capturés jusqu'à ce qu'une rançon soit payée. Le complexe est également doté d'une structure caverneuse et d'un bloc de pierre sacrificiel sculpté en forme de condor.

Le site était alimenté en eau par 14 sources naturelles dont l'eau était collectée et redirigée par 16 canaux en pierre. Autre aspect curieux: les marches en pierre qui mènent du Machu Picchu au petit refuge Huayna Picchu (signifiant «jeune montagne»), perché sur un affleurement rocheux. Quelques tombes ont été fouillées sur le site, mais elles appartiennent généralement à des personnes de rang inférieur, comme le personnel administratif, d'où la rareté des objets funéraires de grande valeur, un grand nombre d'ossements féminins y a été découvert. Les objets en poterie ont fourni des indices sur la vie quotidienne sur le site et proviennent de quatre emplacements distincts, parmi lesquels figure la céramique noire Chuma.

Les fouilles et la reconstruction se poursuivent au Machu Picchu, désormais classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Malgré son emplacement en retrait, il continue d'attirer des touristes du monde entier, ayant conservé son statut comme l'un des sites antiques les plus reconnaissables et photographiés au monde.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Sarah Bonningue
Traductrice indépendante, de l'anglais et l'allemand vers le français, diplômée de l'Université de Lille (membre du réseau EMT). Passionnée par les langues étrangères, l'histoire et l'environnement.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2014, mars 04). Machu Picchu [Machu Picchu]. (S. B. , Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11930/machu-picchu/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Machu Picchu." Traduit par Sarah Bonningue . World History Encyclopedia. modifié le mars 04, 2014. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11930/machu-picchu/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Machu Picchu." Traduit par Sarah Bonningue . World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 04 mars 2014. Web. 18 mai 2022.

Adhésion