Grottes de Longmen

Définition

Benjamin Oswald
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 21 août 2017
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Longmen Grottoes - Attendants at Fengxiansi Cave (by Benjamin Oswald, CC BY-NC-SA)
Grottes de Longmen - Préposés à la grotte de Fengxiansi
Benjamin Oswald (CC BY-NC-SA)

Les grottes de Longmen, un complexe de grottes bouddhistes situé à 13 kilomètres au sud de Luoyang, dans la province chinoise du Henan, constituent l'une des représentations les plus importantes et les plus exquises de l'art de la pierre de la Chine ancienne. Créées au cours de cinq siècles environ, à partir de 493 de notre ère, ces grottes, ainsi que les statues et les inscriptions qui y sont gravées, constituent une fenêtre sur les circonstances politiques, culturelles et artistiques de la fin des périodes Wei du Nord et Tang. Les grottes furent creusées dans les falaises calcaires abruptes des monts Longmen et Xiang qui se font face sur un kilomètre, formant une vallée dans laquelle coule la rivière Yi. Ce site, qui ressemble à une porte naturelle, était historiquement appelé Yique ou "Porte de la rivière Yi". Après que l'empereur Yang de la dynastie Sui ait construit un palais impérial à Luoyang au début du VIIe siècle, dont la porte sud était alignée sur les falaises du site, le nom de Longmen ou "Porte du dragon" apparut (le dragon étant l'emblème du pouvoir de l'empereur).

Configuration du site

Au total, plus de 2 300 grottes et niches, 100 000 statues bouddhiques, dont la taille varie de quelques centimètres à plus de 17 mètres, et plus de 2 800 inscriptions furent gravées dans les falaises du site, ce qui en fait le plus grand complexe de ce type en Chine. La majorité des grottes furent creusées dans la face du mont Longmen, sur la rive ouest de la rivière Yi. La densité des grottes et des niches est telle que, vues de loin, elles donnent à la falaise un incroyable aspect de nid d'abeille. Alors que les grottes du côté ouest étaient utilisées pour des cérémonies honorant les morts, les grottes creusées sur le mont Xiang à l'est abritaient une importante communauté de moines bouddhistes de diverses sectes.

Supprimer la pub

Advertisement

2 300 GROTTES ET NICHES, 100 000 STATUES BOUDDHISTES ET PLUS DE 2 800 INSCRIPTIONS furent GRAVÉES DANS LES FALAISES DU SITE.

Reflet de la société

La sculpture de grottes sur des flancs de montagne isolés pour servir de temples bouddhistes est une pratique qui vit le jour en Inde vers le 3e siècle avant notre ère. Le bouddhisme, ainsi que la pratique de la sculpture des grottes, arrivèrent en Chine le long de la route de la soie, influençant la création de grottes bouddhistes à Yungang près de Pingcheng (aujourd'hui Datong), la capitale de la dynastie des Wei du Nord, au milieu du Ve siècle de notre ère. Lorsque l'empereur Xiaowen, qui contribua à la sculpture des grottes de Yungang, déplaça la capitale de Pingcheng à Luoyang en l'an 493, il consacra son énergie à la construction de grottes à Longmen.

Longmen Grottoes - Mount Longmen
Grottes de Longmen - Mount Longmen
Benjamin Oswald (CC BY-NC-SA)

Nombre des statues de la plus ancienne grotte creusée à cet endroit, la grotte Guyang, étaient celles que les membres de la royauté, qui avaient suivi l'empereur Xiaowen à Luoyang, avaient promis de construire. La grotte contient plus de 1 000 niches et 800 inscriptions, ce qui en fait l'une des plus riches de Longmen. Elle est importante car elle reflète le style de sculpture et d'écriture de la fin de la période des Wei du Nord. Les statues centrales du Bouddha Sakyamuni et de deux bodhisattvas (ceux qui sont sur la voie de l'illumination) ont chacune une apparence sombre et une silhouette élancée, contrastant avec le style plus ancien, aux épaules larges, que l'on trouve à Yungang. Les inscriptions attachées aux statues de la grotte de Guyang comprennent 19 des 20 inscriptions désignées comme des formes exemplaires de la calligraphie des Wei du Nord et sont essentielles pour aider à identifier les origines de chaque œuvre.

Supprimer la pub

Advertisement

Après la chute de la dynastie des Wei du Nord (en l'an 535), la sculpture dans les grottes ralentit jusqu'à la formation de la dynastie Tang (en l'an 618) - le début d'une période stable et prospère marquée par d'importantes réalisations culturelles. À cette époque, le style ascétique des Wei du Nord céda la place à un style réaliste, dramatique et complexe, dans lequel furent réalisées environ 60 % des grottes de Longmen. La plus grande et la plus magnifique d'entre elles est sans conteste la grotte de Fengxiansi. Sculptée au centre du mur arrière de la grotte, la statue colossale du Bouddha Vairocana a été qualifiée de "Mona Lisa de l'Orient" en raison de son élégance tranquille et de son léger sourire. La statue de Vairocana est flanquée d'un ensemble de disciples et de bodhisattvas, et d'un ensemble de rois célestes et de gardiens sculptés sur les murs latéraux, formant un demi-cercle. Étant donné que chaque statue a une personnalité nettement différente et pourtant tout aussi expressive, se tenir au centre du groupe, face au Bouddha, est une expérience vraiment impressionnante. Achevée en 675, la grotte fut offerte par l'empereur Gaozong et l'impératrice Wu Zetian (la première impératrice régnante de Chine) pour honorer leurs ancêtres.

Longmen Grottoes - Middle Binyang Cave
Grottes de Longmen - Grotte du milieu de Binyang
Benjamin Oswald (CC BY-NC-SA)

En offrant à ceux qui disposaient de ressources financières suffisantes la possibilité de dédier une image bouddhique afin de transférer des mérites à un bénéficiaire désigné, souvent un empereur ou ses parents, l'art statuaire de Longmen servait en définitive un objectif spirituel. Les mécènes de ces figures représentaient un large échantillon de la société - membres de la royauté, fonctionnaires de la cour, généraux de l'armée, moines, nonnes, artisans, laïcs - et beaucoup d'entre eux accompagnaient leur don d'une inscription décrivant les raisons de leur commande. En choisissant le sujet et le style de l'image, et en transmettant leur histoire par l'inclusion d'une inscription, les anciens donateurs laissèrent derrière eux un portrait vivant de la société de la région il y a plus d'un millénaire.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Grottes remarquables

Outre les grottes de Guyang et de Fengxiansi, plusieurs autres sont particulièrement dignes d'être mentionnées. L'ensemble des trois grottes de Binyang (Nord, Milieu, Sud), sculpté peu après le transfert de la capitale des Wei du Nord à Luoyang, fut offert par l'empereur Xuanwu en l'honneur de son père, l'empereur Xiaowen, et de sa mère, l'impératrice Wenzhao. Contrairement aux figures de la grotte de Guyang, celles de la grotte de Binyang sont d'un style plus ancien, proche de celui des grottes de Yungang. Les travaux de la grotte de Yaofang commencèrent dans l'intervalle entre les dynasties Wei du Nord et Tang et inclurent la gravure de 140 prescriptions médicales de l'époque Tang - des remèdes pratiques à des maladies allant du choléra à l'hystérie. Ces traitements, qui se répandirent au Japon au Xe siècle, révèlent le degré d'avancement de la science médicale sous la dynastie Tang.

Longmen Grottoes - Fengxiansi Cave
Grottes de Longmen - Grotte de Fengxiansi
Benjamin Oswald (CC BY-NC-SA)

La grotte de Wanfo, qui fut achevée peu après la grotte de Fengxiansi, fut créée en l'honneur de l'empereur Gaozong et de l'impératrice Wu Zetian. Elle contiendrait 15 000 petites figures de Bouddha assises, sculptées dans les vastes grilles de petites niches qui couvrent plusieurs murs. Parmi les mécènes éminents de la grotte figurent une femme fonctionnaire de la cour et une religieuse de la chapelle du palais. La plus grande grotte du côté est, la grotte Kanjingsi, contrairement à beaucoup d'autres grandes grottes, ne possède pas de groupe de grandes statues bouddhistes sculptées. À leur place, on trouve une procession d'Arhats grandeur nature (ceux qui sont très avancés sur le chemin de l'illumination) qui s'étend tout autour du périmètre de la grotte, chacun ayant une expression unique, sculptée en relief dans le style évocateur et très détaillé que l'on trouve dans d'autres grottes de l'époque Tang.

Sauvegarde du site

On ne peut qu'imaginer la splendeur des grottes de Longmen sous la dynastie Tang, avec des milliers de sculptures récemment achevées et peintes dans un brillant éventail de couleurs. Malheureusement, un certain nombre de forces naturelles et humaines ont porté atteinte à l'intention des artistes d'origine, sans pour autant la détruire. Parmi les causes naturelles des dégâts, on peut citer la corrosion due aux pluies acides, l'usure due à l'exposition au vent et les fissures naturelles du calcaire, exacerbées par la croissance des plantes et les infiltrations d'eau.

Supprimer la pub

Advertisement

Longmen Grottoes - Wanfo Cave
Grottes de Longmen - Grotte de Wanfo
Benjamin Oswald (CC BY-NC-SA)

Bien qu'il existe des preuves que le vandalisme des statues avait déjà commencé au 13ème siècle, un pillage à grande échelle eut lieu au début du 20ème siècle. Les pillards ont refourgué les têtes et les mains des plus grandes figures, ou des figures entières plus petites, à des marchands d'art de Pékin et de Xi'an qui les ont ensuite vendues à des collectionneurs d'art et des musées étrangers. La restauration du site n'a pas commencé avant l'établissement de la République populaire de Chine, un événement qui a finalement conduit à des travaux de remise en état de la grotte de Fengxiansi en 1971. Pour éviter les effondrements et les dégâts des eaux, les statues ont été renforcées, les canaux de drainage d'origine ont été restaurés, des toits ont été créés au-dessus des grottes et les statues ont été imperméabilisées. En 2000, le site a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

À l'instar des pèlerins d'autrefois, qui se rendaient à Longmen pour pratiquer leur culte ou acquérir des mérites en dédiant une image bouddhiste, ces grottes offrent aux visiteurs modernes la possibilité de se rapprocher de la vie des gens d'une autre époque et de s'émerveiller de la capacité et de la détermination de l'humanité.

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Benjamin Oswald
A lover of the perspective gained through exposure to the past, I have studied and visited sites in Africa, Latin America, East Asia, and the Mediterranean. I strive to make what I learn accessible to inspire this passion in others and improve education.

Citer cette ressource

Style APA

Oswald, B. (2017, août 21). Grottes de Longmen [Longmen Grottoes]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11617/grottes-de-longmen/

Style Chicago

Oswald, Benjamin. "Grottes de Longmen." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 21, 2017. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11617/grottes-de-longmen/.

Style MLA

Oswald, Benjamin. "Grottes de Longmen." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 21 août 2017. Web. 19 mai 2022.

Adhésion