Poterie à figures noires

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 18 juin 2012
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, grec
Black-Figure Warrior Scene (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Scène de guerriers en figures noires
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

La poterie à figures noires est un type de poterie grecque qui tire son nom de la couleur des scènes peintes sur les récipients. Elle a été produite pour la première fois à Corinthe vers 700 avant J.-C., puis adoptée par les potiers de l'Attique, où elle est devenue le style décoratif dominant à partir de 625 avant J.-C.. Les vases athéniens ont ensuite dominé le marché méditerranéen de la poterie pendant les 150 années suivantes.

Outre l'Attique et Corinthe, la Laconie était un troisième producteur, bien que mineur, de ce style dans la première moitié du VIe siècle avant notre ère. Les plus de 20 000 vases à figures noires et récipients de formes variées qui subsistent permettent non seulement d'identifier les artistes et les ateliers, mais fournissent également les représentations les plus anciennes et les plus variées de la mythologie grecque, des scènes de bataille et des pratiques religieuses, sociales et sportives. Les récipients en poterie sont également un outil important pour déterminer la chronologie des sites archéologiques et l'histoire de la Grèce antique en général. Ce style finit par être remplacé par la poterie à figures rouges.

Supprimer la pub
Advertisement

Développement

Issue des premiers dessins géométriques sur la poterie, la technique de la figure noire représente des animaux (plus appréciée à Corinthe) et des silhouettes humaines (préférée par les peintres athéniens) avec des détails naturalistes. Avant le processus de cuisson, un pigment noir brillant composé de potasse, d'argile ferreuse et de vinaigre (comme fixateur) était appliqué en couche épaisse sur des vases entiers ou sur une partie du récipient. Ce noir brillant donnait également un léger effet de relief. Les parties de la zone peinte étaient ensuite grattées là où elles n'étaient pas nécessaires, laissant un dessin en silhouette. Des détails supplémentaires, tels que des muscles et des cheveux, étaient ajoutés aux figures à l'aide d'un instrument pointu permettant d'inciser le noir pour révéler le récipient d'argile en dessous et en ajoutant des touches de peinture rouge et blanche. Les bords des récipients étaient souvent décorés de motifs floraux, de lotus et de palmettes.

Certaines conventions de couleur furent adoptées, comme le blanc pour la chair féminine, le noir pour la chair masculine.

Conventions relatives aux figures noires

Certaines conventions de couleur furent adoptées, comme le blanc pour la peau des femmes et le noir pour la peau des hommes. D'autres conventions furent adoptées comme la forme en amande pour les yeux des femmes, circulaire pour les hommes, les enfants sont comme les adultes mais à plus petite échelle, les jeunes hommes sont imberbes, les hommes âgés ont des cheveux blancs et sont parfois voûtés, et les femmes âgées ont une figure plus ronde. Certains gestes devinrent également conventionnels, comme la main sur la tête pour représenter le chagrin. Une autre caractéristique frappante de ce style est l'absence de naturalisme littéral. Les figures sont souvent représentées avec un visage de profil et un corps de face, et les coureurs sont dans la position impossible du bras gauche et de la jambe gauche (ou les membres de la partie droite) en avant. Il y avait, cependant, une certaine tentative d'obtenir une perspective, les vues frontales des chevaux et des chars étant particulièrement populaires.

Supprimer la pub
Advertisement

Les récipients typiques de ce style sont les amphores, les lekythoi (lécythes), les kylix (gobelets à pied), les tasses unies, les pyxides (boîtes à couvercle) et les bols.

Greek Chariot
Chariot grec
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Les peintres et les potiers étaient généralement, mais pas toujours, des spécialistes distincts. Le premier vase signé était l'œuvre de Sophilos et date d'environ 570 avant notre ère. De nombreux autres peintres ont été identifiés avec certitude grâce à leur signature (le plus souvent par la mention "...a fait ceci") et beaucoup d'autres artistes non signés peuvent être reconnus grâce à leur style particulier.

Supprimer la pub
Advertisement

L'exemple le plus célèbre de cette technique est sans doute le vase François du VIe siècle, un grand cratère à volute réalisé par Kleitias (vers 570 av. J.-C.). Il mesure 66 cm de haut et est couvert de 270 figures humaines et animales représentant un éventail étonnant de scènes et de personnages de la mythologie grecque, notamment les dieux de l'Olympe, des centaures, Achille et Pélée.

Le style à figures noires sera finalement remplacé par la technique à figures rouges (inversées) vers 530 avant notre ère. Les deux styles ont été parallèles pendant un certain temps à la fin du 6e siècle avant J.-C. et il existe même des exemples "bilingues" de vases présentant les deux styles, mais les techniques à figures rouges, qui tentent de représenter la figure humaine de manière plus réaliste, finiront par devenir le style de décoration préféré des vases grecs et de nombreuses autres formes en argile.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Qu'est-ce que la poterie à figures noires ?

La poterie à figures noires a été fabriquée dans la Grèce antique à partir d'environ 700 avant notre ère et présente des motifs en noir sur fond rouge.

Quelle est la différence entre la poterie à figures noires et la poterie à figures rouges ?

La différence entre la poterie à figures noires et la poterie à figures rouges est que la première présente des motifs noirs sur fond rouge et la seconde des motifs rouges sur fond noir.

Comment fait-on une poterie à figures noires ?

La poterie à figures noires est fabriquée en peignant une zone du récipient avec un pigment noir brillant composé de potasse, d'argile ferreuse et de vinaigre (comme fixateur). Après la cuisson, le noir est gratté là où il n'est pas nécessaire pour laisser apparaitre un dessin de silhouette.

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2012, juin 18). Poterie à figures noires [Black Figure Pottery]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11069/poterie-a-figures-noires/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Poterie à figures noires." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juin 18, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11069/poterie-a-figures-noires/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Poterie à figures noires." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 18 juin 2012. Web. 22 avril 2024.

Adhésion