Théâtre Romain d'Orange

Article

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 25 août 2016
Disponible dans ces autres langues: anglais
X

Le théâtre romain de l'ancienne Arausio (aujourd'hui Orange, dans le sud de la France) est l'un des exemples les mieux conservés de l'Antiquité. Construit au Ier siècle de notre ère, il pouvait accueillir 9 000 spectateurs. Il est dominé par immense son mur de scène et sa façade ornée de colonnes, de portes et de niches. Le théâtre a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1981.

Roman Theatre, Orange
Théâtre romain d'Orange
Gromelle Grand Angle (CC BY-SA)

Histoire régionale

Le site celtique d'Arausio, nommé d'après une source divinisée, attira l'intérêt des Romains au cours du IIe siècle avant notre ère, à la suite d'un appel de Massalia (l'actuelle Marseille) pour obtenir de l'aide contre les tribus locales. Une série de conflits s'ensuivit, notamment des batailles contre des tribus danoises envahissantes, les Cimbres et les Teutons. Finalement, la région de Provence passa sous contrôle romain et, entre 44 et 27 avant notre ère, Arausio fut mise à la disposition des vétérans de la Légion II et reçut le statut de colonie; son titre officiel complet était Colonia Iulia Firma Secundanorum Arausio. La ville prospéra grâce à sa situation sur les routes commerciales et les terres fertiles et fut dotée d'une collection typique d'architecture monumentale romaine telle que des temples, un forum, un arc de triomphe, des thermes romains et, bien sûr, un théâtre.

Supprimer la pub
Publicité

Cavea, Theatre of Orange
Cavea, Théâtre d'Orange
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Conception et dimensions

Le théâtre fut construit à la fin du Ier siècle de notre ère en utilisant des pierres calcaires jaunes et blanches locales. Les gradins, ou cavea, furent construits sur le flanc de la colline Saint-Eutrope. Les gradins en pierre comportaient trois niveaux de 20, 9 et 5 rangées de sièges, ce qui permettait au théâtre d'accueillir environ 9 000 spectateurs. Chaque niveau avait ses propres portes et son propre tunnel d'entrée (ambulacrum), et les spectateurs ne pouvaient pas passer d'un niveau à l'autre une fois à l'intérieur du théâtre. Les sièges des trois premiers rangs étaient réservés aux VIP, tels que les conseillers municipaux (decurions), et certains portent encore des inscriptions. Bien qu'aujourd'hui restaurés, certains des sièges d'origine sont encore en place dans les sections supérieures, de part et d'autre de la scène.

Columns, Orange Theatre Stage Wall Facade
Colonnes, façade murale de la scène du théâtre Orange
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Le mur de scène (scaenae frons) mesure 103 mètres de long, 13 mètres de profondeur et 37 mètres de haut. Ce mur à trois étages est percé de multiples portes (dont la porte d'entrée centrale ou valva regia), de fenêtres et de niches disposées en travées. La façade fut enrichie d'une centaine de colonnes décoratives en marbre et en granit, d'un nombre équivalent de pilastres, de mosaïques, de plaques, de frises et de nombreuses statues de qualité. L'alcôve centrale domine aujourd'hui la scène avec sa statue d'empereur romain de 3,5 mètres de haut, découverte dans les années 1930 et restaurée pour ressembler à Auguste.

Supprimer la pub
Publicité

Entrance Arch, Theatre of Orange
Arche d'entrée, Théâtre d'Orange
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Les côtés du mur de scène contiennent d'autres entrées de scène (valvae hospitales) avec leur propre exèdre ou podium et des salles utilisées autrefois par les acteurs pour changer de costumes et d'accessoires (postscaenium). Ainsi, la scène surélevée (pulpitum), à l'origine en bois, est fermée sur trois côtés et mesure plus de 60 mètres de long. Elle était à l'origine séparée de l'orchestre semi-circulaire pavé par un mur d'un mètre de haut. Au sommet du mur de scène, on peut voir des emplacements en pierre qui devaient soutenir les poteaux de l'auvent en toile du théâtre.

Stage Wall, Theatre of Orange
Mur de scène, Théâtre d'Orange
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

La face extérieure du mur de scène est bien conservée et comporte 17 portes en arc-de-cercle séparées par des colonnes engagées. Les portes centrales mènent à la scène, les portes extérieures mènent à des escaliers pour accéder à la cavea, et les autres sont des entrées vers des pièces indépendantes qui ne sont pas reliées à la scène de l'autre côté. Au-dessus des portes se trouvent d'autres pilastres (22 au total) et deux rangées de gargouilles. Chaque côté du mur se termine par une série d'entrées monumentales en arc construites sur deux niveaux. Sur le côté qui sert aujourd'hui de billetterie, on trouve les vestiges d'un important sanctuaire et d'un temple, dédiés à un empereur non identifié.

Supprimer la pub
Publicité

Le théâtre fut utilisé pendant plusieurs siècles et modifié au fil du temps, mais il n'existe malheureusement aucune trace des pièces qui y furent jouées durant l'Antiquité. Cependant, les productions les plus populaires auraient été des pantomimes et des spectacles de mime, probablement présentés lors de festivals célébrant le culte impérial.

Exterior Stage Wall, Theatre of Orange
Vue extérieure du mur de scène, Théâtre d'Orange
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Histoire ultérieure

Comme la plupart des monuments antiques, le théâtre connut une histoire mouvementée: il fut abandonné dans l'Antiquité, puis ses maçonneries furent réutilisées sans discernement, il fut également transformé en forteresse, puis devint un immeuble d'habitation qui, à une époque, était traversé par sa propre rue. Néanmoins, il en restait suffisamment pour que Louis XIV décrive l'immense mur de scène qui se dressait toujours comme "le plus beau mur de mon royaume". Au XIXe siècle, le théâtre fut restauré par l'architecte Auguste Caristie et, à partir de 1869, une série de festivals artistiques connus sous le nom de "Fêtes romaines" vit le jour. La tradition des concerts classiques, qui profitent de l'excellente acoustique du théâtre, se poursuit aujourd'hui avec un important festival d'été d'opéra, de théâtre et de musique.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2016, août 25). Théâtre Romain d'Orange [The Roman Theatre of Orange]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-943/theatre-romain-dorange/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Théâtre Romain d'Orange." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 25, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-943/theatre-romain-dorange/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Théâtre Romain d'Orange." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 25 août 2016. Web. 24 mai 2024.

Adhésion