Les 5 meilleurs sites historiques à visiter près de Dublin

Article

Wanda Marcussen
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 12 avril 2021
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais

L'Irlande regorge de sites et de monuments historiques. L'"île d'émeraude" a toujours quelque chose de nouveau à offrir à ceux qui s'y aventurent et qui sont désireux d'en apprendre davantage sur son passé fascinant. De nombreux sites ont un passé mystique raconté par des légendes de dieux, de déesses et d'êtres surnaturels, et les sites sont souvent devenus sacrés pour les convertis et les saints chrétiens. Vous pouvez passer des semaines à explorer le pays, mais si vous vous rendez dans la capitale, Dublin, vous pourrez visiter de nombreux sites lors d'excursions d'une journée.

St. Kevin’s Church, Glendalough
Église Saint-Kevin de Glendalough
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Kildare

Kildare est l'une des plus anciennes villes d'Irlande, fondée par Sainte Brigitte (451 - 525 de notre ère). Selon la légende, Brigitte avait été élevée par un druide et s'était convertie au christianisme tout en apportant la sagesse ancestrale dans sa pratique. Elle adopta ou reçut le nom de la déesse celte Brigid/Bride/Brigit, responsable de la fertilité, de la guérison, de la poésie et de la forge, et hérita de nombre de ses attributs. Sa fête, le 1er février, est également connue sous le nom d'Imbolc ou de Brigid's Day.

Supprimer la pub
Advertisement
Kildare est une petite ville dotée d'un charmant centre, qui gagna en popularité en tant que destination touristique parmi les adeptes chrétiens et païens de Sainte Brigitte.

Brigid arriva en 480 de notre ère sur le site aujourd'hui connu sous le nom de Kildare avec ses moniales et fonda une abbaye et un monastère. Le site était appelé Druim Criaig (crête couverte de chênes), et la ville fut connue sous le nom de Cill Dara (cellule ou église du Chêne). La légende dit que le roi de Leinster lui accorda des terres après lui avoir dit qu'elle obtiendrait autant de terres que son manteau pourrait en couvrir. Lorsque Brigid déposa son manteau, celui-ci couvrit tout le Currag (une grande plaine plate et ouverte autour de Kildare).

La communauté chrétienne fondée par Brigitte prospéra. Elle possédait une abbaye pour les moines et une autre pour les moniales, l'abbesse ayant le rang le plus élevé. Dans le monastère, la flamme de Brigitte fut entretenue pendant des siècles par des moniales dévouées. Kildare devint un important site monastique et une ville prospère. Cette richesse attira les Vikings nordiques qui établirent plusieurs ports de commerce sur l'île. La première attaque viking sur Kildare eut lieu en 835 de notre ère, et quatorze autres suivirent.

Supprimer la pub
Advertisement

Cependant, la ville demeura un important lieu de pèlerinage jusqu'à la Réforme et les nombreuses guerres sanglantes du XVIIe siècle. Après cela, le culte de Sainte Brigitte a perdu beaucoup de son importance, tout comme Kildare. Aujourd'hui, Kildare est une petite ville dotée d'un charmant centre et est devenue une destination touristique très prisée des chrétiens et des païens qui suivent les traces de Brigitte.

St. Brigid’s Cathedral, Kildare
Cathédrale Sainte-Brigitte de Kildare
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Kildare est une excursion d'une journée facile à partir de Dublin. Le voyage en train depuis la gare de Heuston à Dublin prend environ 30 à 40 minutes. Il y a une courte marche de la gare jusqu'au centre-ville, où il est recommandé de commencer l'exploration en visitant le centre du patrimoine de la ville, situé au milieu de la place de la ville. Le centre du patrimoine fournit des informations utiles et propose également une nouvelle expérience de réalité virtuelle appelée "Legends of Kildare" (Légendes de Kildare). Le visiteur y découvrira les histoires des Fianna (bandes de guerriers), de la déesse Brigid, de Sainte Brigitte et des habitants qui vivaient à l'époque des Vikings et des Normands.

Supprimer la pub
Advertisement

Brigid's Cathedral, construite entre 1223 et 1230 sur le site monastique de Brigitte. La plus haute tour ronde accessible d'Irlande se trouve également sur le site. Ces tours rondes, qui datent du XIIe siècle, étaient des clochers qui appelaient les moines et les moniales à la prière dans les premiers monastères irlandais. Vous pouvez également visiter les fondations restaurées d'un ancien temple du feu. Le jour de la fête de Sainte Brigitte, un feu est allumé dans le temple pour perpétuer la tradition du feu de Brigitte.

Statue of Brigid at Saint Brigid's Well, Kildare
Statue de Sainte Brigitt au puits de Sainte Brigitte, Kildare
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)
Saint Brigid's Well, Kildare
Puits de Sainte-Brigitte, Kildare
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Le puits de Sainte-Brigitte se trouve à 15 minutes de marche du centre-ville. Il s'agit d'un site sacré, toujours important pour la communauté locale et les personnes qui s'y rendent de tout le pays et du monde entier. On pense qu'il s'agit du puits utilisé par Brigitte et sa vache blanche. Les gens viennent ici pour prier la sainte et/ou la déesse et demander protection et guérison. Dans les arbres autour du puits, les gens accrochent des foulards ou des tissus en guise d'offrandes et de symboles du manteau de sainte Brigitte. Le puits est un endroit magnifique où l'on peut passer du temps en silence et se connecter à la longue histoire de Kildare et à l'héritage de Sainte Brigitte. Ne manquez pas de vous restaurer dans l'un des nombreux restaurants et cafés du centre-ville et de faire connaissance avec les habitants qui ont des histoires fascinantes à raconter sur l'histoire de leur ville.

Glendalough

Glendalough est l'un des anciens monastères les plus célèbres d'Irlande, et pour cause. Le monastère et son environnement naturel attirent les pèlerins et les visiteurs depuis des décennies. Situé dans le comté de Wicklow, au sud de Dublin, le site est accessible en un peu plus d'une heure de route ou en bus. Le site monastique et les deux lacs - ou loughs - sont véritablement magiques et pittoresques et resteront gravés dans votre mémoire longtemps après votre visite.

Supprimer la pub
Advertisement
Selon la légende, Kevin mena une vie profondément liée à la nature et à l'environnement qui l'entourait.

L'ancien monastère de Glendalough fut fondé par Saint Kevin (498-618) au cours du 6ème siècle et prospéra jusqu'au 17ème siècle, malgré les pillages des envahisseurs étrangers. On sait peu de choses sur Kevin et sa vie, si ce n'est qu'il fonda Glendalough et qu'il fut le premier abbé du monastère après avoir cherché refuge à Glendalough. Il aurait vécu dans une grotte partiellement artificielle, aujourd'hui connue sous le nom de St Kevin's Bed, située près du lac supérieur. Selon la légende, Kevin était profondément lié à la nature et à l'environnement. Au cours des sept années qu'il passa dans cette grotte, il fut accompagné par de nombreux animaux qui devinrent ses amis.

Pour entrer dans le site monastique, vous traversez une ancienne double porte, qui aurait été le portail symbolique entre les moines et leur monde environnant. Promenez-vous dans l'enceinte du monastère et étudiez les vieilles pierres tombales disséminées dans le paysage, y compris quelques-unes des magnifiques croix celtiques. Enroulez vos bras autour de la croix de St. Kevin, car les légendes locales disent que si vous arrivez à en faire le tour, un vœu se réalisera.

L'une des premières structures que vous rencontrerez sera les ruines de la cathédrale du site, l'une des plus grandes églises anciennes qui subsistent dans le pays. Une partie de la structure remonte au 10e siècle. Cette église était à l'origine dédiée à Saint Paul et Saint Pierre, mais elle fut convertie en cathédrale au cours du 13e siècle. À proximité se trouve une tour ronde emblématique, visible de loin. Si vous faites une randonnée autour des lacs, il est bon de chercher la tour pour vous orienter.

Supprimer la pub
Advertisement

Round Tower, Glendalough
Tour ronde, Glendalough
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Après avoir exploré le domaine, il est temps de se promener le long des lacs. En chemin, vous passerez à proximité de l'église St. Kevin, l'une des nombreuses églises du site et l'une des mieux conservées. Les lacs et leurs environs sont une destination de plein air populaire pour les habitants et les touristes, et la beauté du paysage permet de comprendre pourquoi le saint choisiT cet endroit pour établir un monastère et mener une vie tranquille de service et de dévouement.

Glendalough Cathedral
Cathédrale de Glendalough
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Vallée de la Boyne

La vallée de la Boyne est la région qui entoure la rivière Boyne, censée avoir été créée par la déesse celtique Boann. Elle est située dans le comté de Meath, au nord de Dublin. La région regorge de sites et de monuments de l'histoire ancienne de l'Irlande.

Selon les mythes et la légende irlandaise, Newgrange fut construit par les Tuatha de Danaan (enfants de la déesse Dana). En réalité, c'est la population indigène préceltique qui le construisit.

La colline de Tara est l'un des sites les plus célèbres d'Irlande et symbolise la souveraineté de l'ancien Haut Roi d'Irlande. La colline de Tara est l'un des anciens sites de la vallée de la Boyne, utilisé dès le néolithique pour les enterrements et les rituels religieux. Pendant des siècles, la colline de Tara fut le lieu d'inauguration du Haut Roi d'Irlande et le centre politique de l'île, ainsi qu'un important site spirituel pré-chrétien.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Tara joua également un rôle important lors de la christianisation de l'île, puisque Saint Patrick (selon la légende) s'y serait rendu au Ve siècle pour demander au Haut Roi l'autorisation de répandre les enseignements de la nouvelle religion. Plus tard, cependant, Tara perdit une partie de son statut, en particulier après l'invasion des Normands et la colonisation anglaise de l'Irlande, lorsque la tradition du Haut Roi fut supprimée. Explorez la tombe à passage néolithique connue sous le nom de "Monticule des Otages", plusieurs tumulus, des enclos ronds et la "Pierre du Destin" (pierre dressée). La pierre du Destin était la pierre du couronnement, qui était censée choisir le Haut Roi en émettant des sons de joie lorsque le futur roi légitime posait ses pieds sur la pierre.

Stone of Destiny, Hill of Tara
Pierre du destin, colline de Tara
Germán Póo-Caamaño (CC BY)

Le château de Trim est l'un des châteaux normands les plus emblématiques d'Irlande, situé près de la rivière Boyne. Le château fut construit en 1172 par le baron Hugh de Lacy (1135-1186), à qui le roi Henri II d'Angleterre (1133-1189) avait accordé le royaume de Meath. Peu après l'invasion anglo-normande de l'Irlande, de nouveaux forts et châteaux furent construits pour assurer la domination étrangère et l'équilibre des pouvoirs entre le roi d'Angleterre et ses barons, qui se virent accorder la domination des royaumes irlandais. Anciennement un ring-fort et un château en bois, le château en pierre encore debout aujourd'hui date d'environ 1220. Lors de votre voyage dans la vallée de la Boyne, ne manquez pas de visiter ce château monumental et ses nombreuses histoires fascinantes.

Trim Castle
Château de Trim
Andrew Parnell (CC BY-NC-SA)

Newgrange, l'ancienne tombe à passage, est considérée par beaucoup comme le monument national de l'Irlande. La structure néolithique fut construite vers 3200 avant notre ère et était d'une grande importance pour les différents sermons et pratiques spirituelles, ainsi que comme lieu de sépulture. Le lien entre le monument et le solstice d'hiver, le 21 décembre, lorsque le soleil levant pénètre dans le passage intérieur et l'illumine, est particulièrement important.

Selon les mythes et la légende irlandaise, Newgrange fut construit par les Tuatha de Danaan (enfants de la déesse Dana). En réalité, c'est la population indigène préceltique qui le construisit. L'importance de Newgrange diminua vers le IIIe siècle avant notre ère, à mesure que s'estompait le souvenir de ceux qui avaient construit le monticule et de l'usage qui en était fait.

Newgrange
Newgrange
Joshua J. Mark (CC BY-NC-SA)

Aujourd'hui, Newgrange est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Deux autres tumulus néolithiques, Knowth et Dowth, situés dans le site du patrimoine mondial de Brú na Bóinne, valent également la peine d'être visités.

Château de Malahide

Malahide est une ville côtière située au nord du centre de Dublin et connue pour son château et son jardin magnifiques. Malahide est accessible par le DART (système de transport rapide) et par plusieurs lignes de bus depuis le centre. Une excursion peut être entreprise en quelques heures, mais il est recommandé d'y passer plus de temps. Le château de Malahide fut la demeure ancestrale de la famille Talbot pendant des siècles, et certaines parties du bâtiment remontent au XIIe siècle. Richard Talbot (c. 1122-1174), un chevalier anglais qui aida le roi Henri II d'Angleterre à envahir l'Irlande, construisit le premier château. Il fut reconstruit et agrandi à de nombreuses reprises jusqu'à ce que le dernier membre de la famille ne quitte le château en 1975.

Malahide Castle
Château de Malahide
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Malahide est aujourd'hui un musée avec des espaces verts. L'entrée dans le parc est gratuite, mais pour le château, il faut réserver des billets pour une visite guidée. Il faut également acheter un billet pour visiter le jardin botanique. La visite guidée vous conduira à travers le château médiéval, en commençant par la pièce la plus ancienne, la salle des chênes, avec de magnifiques panneaux de chêne sculptés datant du XVIe siècle.

The Oak Room, Malahide Castle
Salle en chêne, château de Malahide
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Il existe de nombreuses histoires de chevaliers, de batailles et de rois qui ont visité le château, la plus célèbre étant le petit-déjeuner dans la grande salle avant la bataille de la Boyne. La grande famille Talbot mangea ensemble dans la grande salle le matin du 1er juillet 1690, mais 14 des 15 membres ne revinrent jamais de la bataille. Une célèbre peinture de la bataille peut être vue lors de la visite du hall à la fin de la visite guidée. Il y a plusieurs histoires de fantômes, alors n'oubliez pas de faire attention à la Dame en blanc qui, dit-on, erre dans le château. Après la visite du château, explorez les terres et le parc qui est parfait pour un pique-nique. Ne manquez pas de vous promener dans la pittoresque ville côtière et sur la magnifique plage de Malahide avant de rentrer à Dublin.

Kilkenny

Kilkenny, comme Kildare, est une ville en soi qui mérite un séjour plus long, mais si votre temps est limité, elle n'est qu'à une heure et demie de route au sud de Dublin. L'excursion peut être combinée avec Glendalough sur le chemin du retour. À Kilkenny, deux sites sont à visiter en priorité.

Alice Kyteler, une femme puissante avec sa propre fortune et son propre pub, était considérée avec suspicion par les habitants de la ville en raison de la mort prématurée de QUATRE de ses maris.

La première est la cathédrale et la tour ronde de St. Canice, construite il y a environ 800 ans. L'activité monastique sur le site aurait été établie au VIe siècle par Saint Canice. Le site religieux jeta les bases de la ville médiévale qui se développa autour de lui. La cathédrale est la deuxième plus ancienne cathédrale médiévale d'Irlande et l'une des deux seules à avoir survécu sur l'île. La tour ronde emblématique, située à côté de la cathédrale, est vieille de mille ans, datant du site chrétien sacré avant la construction de la cathédrale actuelle par les Normands, qui arrivèrent au XIIe siècle. Toujours debout, la tour est la structure la plus ancienne de la ville. De nombreuses curiosités sont à découvrir dans cette ancienne cathédrale, notamment un "homme vert", divinité païenne traditionnelle issue de la tradition celtique.

Le deuxième site à ne pas manquer est le château de Kilkenny, l'un des plus célèbres châteaux anglo-normands d'Irlande. Toute personne souhaitant en savoir plus sur l'histoire de Kilkenny et sa transformation au cours des huit derniers siècles se doit de le visiter. Les envahisseurs normands construisirent le premier château, vraisemblablement en bois, en 1195. Le propriétaire était Richard de Clare (1130-1176), deuxième comte de Pembroke, plus connu sous le nom de Strongbow. Une grande partie du château en pierre encore debout date du 13e siècle. Le château est stratégiquement situé près de la rivière Nore et était la résidence de la puissante famille Butler, dont les membres étaient des comtes, des marquis et des ducs d'Ormond.

St Canice’s Cathedral and Round Tower
Cathédrale Saint-Canice et tour ronde
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Le château et le parc ont fait l'objet de nombreuses extensions et restaurations au fil des ans. Il y a beaucoup à découvrir, notamment la galerie d'art dans l'aile est du château qui abrite la collection d'art de la famille Butler. Certaines parties du château furent également endommagées lors de l'attaque du château par les Cromwelliens en mars 1650. Des archéologues fouillent actuellement les vestiges de la porte d'entrée qui a été enlevée. Pour entrer dans le château et explorer ses nombreuses pièces préservées de la rénovation victorienne, il est nécessaire de réserver un billet.

Kilkenny Castle
Château de Kilkenny
Tolivero~commonswiki (CC BY-NC-SA)

À Kilkenny, vous pourrez découvrir la citoyenne la plus célèbre de la ville: Alice Kyteler, une sorcière présumée. Vivant aux XIIIe et XIVe siècles, Kyteler, une femme puissante possédant sa propre fortune et son propre pub, était considérée avec suspicion par les habitants de la ville en raison de la mort prématurée de quatre de ses maris. L'accusée de sorcellerie fut retenue captive dans les cachots du château de Kilkenny pendant les procès de sorcellerie de Kilkenny. Heureusement, elle réussit à s'échapper et disparut de l'Histoire, mais sa fidèle servante Petronilla de Meath (1300-1324), elle, fut brûlée sur le bûcher en 1324. Le pub de la sorcière redoutée, Kyteler's Inn, est toujours ouvert et constitue une visite incontournable pour tous ceux qui souhaitent découvrir la culture des pubs irlandais avec une touche de sorcellerie.

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Wanda Marcussen
Wanda a étudié les relations internationales avec une spécialisation en histoire à l'université d'Oslo et elle prépare actuellement un master en histoire environnementale au Trinity College de Dublin.

Citer cette ressource

Style APA

Marcussen, W. (2021, avril 12). Les 5 meilleurs sites historiques à visiter près de Dublin [Top 5 Historic Day Trip Sites to Visit Close to Dublin]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1727/les-5-meilleurs-sites-historiques-a-visiter-pres-d/

Style Chicago

Marcussen, Wanda. "Les 5 meilleurs sites historiques à visiter près de Dublin." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 12, 2021. https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1727/les-5-meilleurs-sites-historiques-a-visiter-pres-d/.

Style MLA

Marcussen, Wanda. "Les 5 meilleurs sites historiques à visiter près de Dublin." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 12 avril 2021. Web. 01 mars 2024.

Adhésion