Histoire et Culture Minière des Monts Métallifères

Article

Wanda Marcussen
de , traduit par Caroline Martin
publié le 16 décembre 2019
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais

Les monts Métallifères (Erzgebirge), à la frontière entre l'Allemagne et la République tchèque, sont une région riche en histoire et en culture liées à l'industrie minière. Pendant des siècles, les villes situées de part et d'autre de la chaîne de montagnes ont vécu et prospéré grâce à l'extraction de l'étain, du cuivre, du zinc, de l'uranium et, surtout, de l'argent. Même si les mines sont aujourd'hui fermées, la culture et le patrimoine miniers sont toujours largement célébrés et visibles pour les visiteurs, avec le motif du marteau et du burin sur de nombreux bâtiments dans les différentes villes minières.

Frohnauer Hammer
Frohnauer Hammer
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Le riche patrimoine minier de la région a récemment été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO (juillet 2019), avec des sites des deux côtés de la frontière. Du côté allemand, dans l'État libre de Saxe (la Saxe), les villes de Freiberg et d'Annaberg-Buchholz ont beaucoup à offrir en matière d'éducation des visiteurs sur l'industrie minière, tant au Moyen Âge qu'à une époque plus récente, et sur la manière dont cette industrie intensive a façonné la vie et la culture des personnes qui y vivent. Une visite est absolument recommandée à tous ceux qui s'intéressent à l'histoire minière, aux débuts de l'industrialisation ou à ceux qui souhaitent découvrir un authentique marché de Noël allemand.

Supprimer la pub

Advertisement

Freiberg

Freiberg, à une heure de train de Dresde, a une histoire qui remonte à 1168. À cette époque, la région forestière était sous le contrôle du margrave de Meissen. Un minerai d'argent a été découvert près du petit village de Christiandorf et a conduit à la création de la ville de Freiberg, dont le nom provient des droits miniers appartenant au « mineur libre ». L'industrie minière est devenue une source de revenus très importante pour le margrave de Meissen, Otton I (r. de 1156 à 1190 environ), connu plus tard sous le nom d'Otton le riche. On peut voir une grande statue du « fondateur » de la ville sur la place principale de son centre historique. L'importance et la richesse de Freiberg se sont rapidement accrues après la découverte de l'argent, et la ville resta le centre économique et l'hôtel des monnaies de Saxe jusqu'au 16e siècle. L'industrie minière continua dans la région de Freiberg pendant 800 ans, jusqu'à la fermeture définitive des mines en 1968.

Closed Mine Entrance, Freiberg
Entrée de la mine maintenant fermée, Freiberg
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Aujourd'hui, Freiberg est une ville animée et charmante avec de nombreux sites intéressants à voir, notamment l'hôtel de ville du 15e siècle et la cathédrale Sainte-Marie, construite en 1180 en tant que basilique romane, le bâtiment actuel datant de 1500 environ. Du côté sud de la cathédrale, vous pouvez visiter une partie de l'ancienne église, la Porte d'Or, un portail en grès richement orné datant de 1230.

Supprimer la pub

Advertisement

BIEN QUE LA VILLE AIT ÉTÉ DÉTRUITE PAR LE FEU À PLUSIEURS REPRISES ET QU'ELLE AIT SOUFFERT DE LA GUERRE DE TRENTE ANS, UNE GRANDE PARTIE DE LA VILLE MÉDIÉVALE EST ENCORE DEBOUT.

Bien que la ville ait été détruite par le feu à plusieurs reprises et qu’elle ait souffert de la guerre de Trente Ans (1618-1648), une grande partie de la ville médiévale est toujours debout. En se promenant dans le centre historique, une caractéristique architecturale est particulièrement remarquable : les maisons patriciennes gothiques aux toits très hauts et très pentus. La place principale, Obermakt, vaut vraiment la peine d'être visitée. Vous y verrez la statue d'Otto le Riche et le magnifique hôtel de ville. Du côté nord de la place, vous pourrez également vous émerveiller devant une porte ornée de sculptures complexes représentant des mineurs au travail.

Il est impossible de visiter cette ville sans être attiré par la riche histoire et la culture minière. Pour en savoir plus, il est recommandé aux visiteurs de passer quelques heures au musée de la ville et des mines de Freiberg. Situé dans un magnifique bâtiment de style gothique tardif, il s'agit de l'un des plus anciens musées de Saxe, créé en 1861. Le musée est rempli d'outils, d'œuvres d'art, de photographies et d'autres objets liés au travail dans les mines à travers les âges ou à la culture qui a prospéré grâce à l'industrie minière. En outre, personne ne devrait partir sans une visite du château de Freudenstein, où l'exposition de minéraux Terra Mineralia est présentée avec plus de 3 500 minéraux, pierres précieuses et météorites. L'exposition est présentée par l'université technique Bergakademie Freiberg, la plus ancienne université des mines et de la métallurgie au monde, et c'est un véritable trésor rempli de joyaux du monde entier.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Untermarkt, Freiberg
Untermarkt, Freiberg
Kolossos (CC BY-NC-SA)

Annaberg-Buchholz

Pour en savoir plus sur le riche patrimoine minier de la région, le prochain arrêt de tout voyageur devrait être Annaberg-Bucholtz. Annaberg est nommée en l'honneur de Sainte Anne, la patronne des mineurs, et elle fut fondée lorsque de l'argent y fut trouvé vers la fin du 15e siècle. La ville prospéra grâce aux richesses apportées par les mines, la culture et l'héritage sont encore bien présents lorsqu'on se promène dans les rues pittoresques et escarpées de cette ville médiévale. Comme à Freiberg, il y a un musée sur l'histoire de la ville et son lien profond avec l'exploitation minière, le Ore Mountains Museum. Il s'agit du musée des Monts Métallifères, lui aussi assez ancien, puisqu'il fut créé en 1887. C'est un endroit où l'on peut en apprendre davantage non seulement sur la vie des mineurs, mais aussi sur l'artisanat ancien des potiers et des passementiers.

L'église Sainte-Anne, située au sommet de l'une de ces rues escarpées, est incontournable. Il s'agit d'une église-halle de style gothique tardif construite entre 1499 et 1525, magnifiquement décorée et célèbre pour son lien évident avec la forte culture minière de la région. Un exemple de ce lien est le mineur représenté dans l'escalier le plus bas de la chaire - pas une image religieuse typique !

Pulpit Miner
Chaire du Mineur
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

En outre, l'héritage minier est le plus évident sur la face arrière de l'autel de la montagne d'Annaberg, qui, en 2019, a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que partie de la région minière de la montagne d'Ore. Peint par Hans Hesse (1470-1539), l'autel représente les différents types de travaux effectués dans les mines ou en relation avec elles. Il est fascinant d'étudier la peinture et d'imaginer tous les hommes (et quelques femmes) qui ont passé leur vie dans et autour des mines pendant des siècles. Aujourd'hui, le travail dur dans l'obscurité totale pendant des heures et les conditions dangereuses sont presque incompréhensibles pour la plupart des gens.

Supprimer la pub

Advertisement

The Annaberg Mountain Altar
L'autel de la montagne Annaberg
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

A quelques pas de l'église et du centre ville, vous pouvez visiter le Musée de Frohnauer Hammer, situé dans le village de Frohnauer, qui fait maintenant partie d'Annaberg-Buchholz. La partie la plus passionnante du musée est une forge à marteaux préservée où vous pouvez découvrir à quoi ressemblait une authentique forge à marteaux du 17-18e siècle. Avec des torches enflammées et le bruit de la roue à eau en arrière-plan, vous pouvez voir quels outils et quelles machines étaient utilisés pour façonner et forger les métaux des mines en pièces de monnaie, en outils et en d'autres choses.

Frohnauer Hammer
Frohnauer Hammer
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

La visite de la forge est une expérience absolument magique, où vous avez vraiment l'impression d'avoir voyagé dans le temps. De l'autre côté de la rue, vous pouvez également visiter le manoir du propriétaire de la forge, qui est également conservé avec son intérieur du 18e siècle. Vous pourrez y découvrir un autre aspect important de la culture et de la tradition des Monts Métallifères : la fabrication de dentelle aux fuseaux. La fabrication de dentelles aux fuseaux a été introduite dans la région par l'entrepreneur du 16e siècle Barbara Uthman (1514-1575) et c’est devenu une importante source de revenus pour la région après l'exploitation minière. En outre, une section du musée est consacrée à l'art populaire de la sculpture et à l'art lié à l'exploitation minière.

Bobbin Lace Making
Fabrication de dentelle aux fuseaux
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Visiter les mines

Après avoir appris tant de choses sur la culture minière, aucune visite des Monts Métallifères ne serait complète sans entrer dans une mine. Dans la région d'Annaberg-Buchholz, vous pouvez visiter la mine Markus Rohling Stolln pour les visiteurs. Cette mine a été active dans l'industrie de l'argent et du cobalt de 1733 à 1857, et plus tard dans l'industrie de l'uranium sous la direction de SAG Wismut. Après avoir pris votre casque et votre équipement, le tramway de la mine vous emmènera 600 mètres à l'intérieur de la mine. Là, vous bénéficierez d'une visite guidée, qui vous montrera les différentes techniques et les outils qui ont été utilisés au fil du temps, depuis les bougies, le marteau et le burin jusqu'aux foreuses automatiques et à la dynamite. Lorsque le marteau et le burin étaient utilisés, il était normal de découper environ 3 cm de roche par jour - ce qui n'est pas beaucoup lorsque l'on a martelé toute la journée ! C'est à se demander où ces mineurs trouvaient leur motivation.

Supprimer la pub

Advertisement

The Markus Rohling Stolln Visitor Mine
La mine Markus Rohling Stolln pour visiteurs
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Les différentes sections de la mine étant consacrées à des périodes différentes, il est fascinant de suivre le développement de l'industrie et des machines de plus en plus perfectionnées. Vous pourrez également voir la roue à eau et le système de pompe qui ont été construits pour empêcher l'eau de monter dans les mines. Aujourd'hui, la plupart des niveaux inférieurs sont sous l'eau, mais la roue à eau fonctionne et, si vous avez de la chance, elle peut être mise en marche pour que vous puissiez vous faire une idée réelle de son fonctionnement.

Reiche Zeche Shaft
Puits de Reiche Zeche
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

Une autre mine à visiter est la mine d'exposition de Freiberg, Silber Bergwerk Freiberg, où des visites guidées vous emmènent à 60-180 mètres sous terre. Cette mine offre un service complet avec casques, bottes et combinaisons, et vous descendrez dans le puits Reiche Zeche avec un minuscule ascenseur à cage dans l'obscurité totale. Vous pouvez choisir entre plusieurs visites, axées sur différentes périodes et des sections du vaste complexe appelé « le Freiberg souterrain ». Vous apprendrez à la fois les différents métaux trouvés ici et les différentes techniques d'extraction, ainsi que les histoires et les mythes liés à la vie dangereuse dans les souterrains sombres. La visite de cette mine est d'autant plus intéressante qu'elle est toujours en activité, même si l'exploitation des minéraux a cessé. Les étudiants et les universitaires de l'université technique Bergakademie Freiberg continuent d'y mener des recherches et disposent même d'une salle de classe à plus de 100 mètres sous terre ! En traversant les passages étroits, vous rencontrerez peut-être un géologue ou un physicien portant des instruments et des outils, ce qui rend cette mine plus vivante.

Noël dans les monts Métallifères

Les marchés de Noël élaborés sont de plus en plus populaires dans toute l'Europe et au-delà, mais les plus originaux et les plus authentiques se trouvent en Allemagne. Les marchés de Noël des monts Métallifères sont merveilleux à visiter, non seulement en raison de leur authenticité, mais aussi parce que les traditions de Noël sont fortement liées à la culture minière de la région. Les traditions de Noël de cette petite partie du monde font désormais partie intégrante des décorations de Noël de la plupart des Européens, et la région est même surnommée la « patrie de Noël ». L'élément minier le plus visible des Monts Métallifères est la Mettenschicht, la parade des mineurs. La Mettenschicht est une célébration de la dernière journée de travail des mineurs avant Noël et elle est célébrée avec de la nourriture traditionnelle, de la musique et des personnes habillées en uniforme de mineur.

Supprimer la pub

Advertisement

Freiberg Christmas Market
Marché de Noël de Freiberg
Schaefbo (CC BY-NC-SA)

Les figurines de Noël en bois qui sont aujourd'hui indispensables pour un Noël digne de ce nom ont d'abord été fabriquées dans ces montagnes. Les sculptures en bois, sous forme de jouets, de pyramides et de casse-noix, sont exposées dans toutes les villes comme Freiberg et Annaberg à l'approche de Noël. La tradition de la sculpture a une longue histoire et elle est également liée à la culture minière de la région. À partir du 16e siècle, les mineurs qui perdaient leur emploi dans les périodes d'instabilité devaient gagner de l'argent d'une autre manière. Ils ont alors commencé à utiliser leurs délicates habiletés manuelles apprises dans les mines pour sculpter des figures en bois avec des motifs souvent liés à la vie dans les mines ou à des célébrations spéciales comme Noël. Cette activité est devenue un aspect important de l'art populaire de l'Erzgebirge et constitue aujourd'hui un élément essentiel des traditions de Noël dans la région et dans de nombreux autres endroits du monde. Un type particulier de figurine en bois est particulièrement fascinant : l'homme qui fume. Le bonhomme fumeur est creux, ce qui permet d'y déposer de l'encens, et la fumée sort de sa bouche ouverte, donnant l'impression qu'il tire sur sa pipe.

Smoke Man
L'homme qui fume
Wanda Marcussen (CC BY-NC-SA)

La célébration de la lumière a toujours été un élément important des traditions de Noël dans l'hémisphère nord, en raison de son lien avec la tradition plus ancienne de la célébration du solstice d'hiver et du retour du soleil. Cependant, dans la région minière, l'accent mis sur la lumière est particulièrement important car il s'agissait du « luxe » le plus recherché par les mineurs. Pendant l'hiver, les mineurs ne voyaient pas la lumière, sauf le dimanche, s'il faisait beau, lorsqu'ils allaient à l'église. Noël est donc devenu le moment de célébrer la lumière et d'offrir une atmosphère colorée, chaleureuse et confortable aux mineurs qui étaient la plupart du temps entourés par l'obscurité froide. Lorsque vous visitez ces incroyables marchés de Noël, l'atmosphère merveilleuse et magique, axée sur les lumières, provient également de l'obscurité profonde des mines.

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Caroline Martin
Française, ayant vécu au Royaume Uni pendant 20 ans, Caroline Martin est totalement bilingue. Lectrice passionnée depuis son plus jeune âge, elle a développé un amour de l'histoire qui remonte a ses années sur les bancs de l’école. Elle s'intéresse maintenant beaucoup à l'histoire en général et à la géopolitique.

Auteur

Wanda Marcussen
Wanda a étudié les relations internationales avec une spécialisation en histoire à l'université d'Oslo et elle prépare actuellement un master en histoire environnementale au Trinity College de Dublin.

Citer cette ressource

Style APA

Marcussen, W. (2019, décembre 16). Histoire et Culture Minière des Monts Métallifères [History & Mining Culture of the Ore Mountains]. (C. Martin, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1483/histoire-et-culture-miniere-des-monts-metalliferes/

Style Chicago

Marcussen, Wanda. "Histoire et Culture Minière des Monts Métallifères." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. modifié le décembre 16, 2019. https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-1483/histoire-et-culture-miniere-des-monts-metalliferes/.

Style MLA

Marcussen, Wanda. "Histoire et Culture Minière des Monts Métallifères." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 16 déc. 2019. Web. 06 déc. 2022.

Adhésion