Culte des Kachinas

Définition

James Blake Wiener
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 16 janvier 2019
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Wooden Kachina Doll (by The British Museum, Copyright)
Poupée Kachina en bois
The British Museum (Copyright)

Le culte des Kachinas (également appelé "Katchinas") fait référence aux pratiques religieuses spécifiques centrées sur les kachinas, qui sont des entités spirituelles et messagers divins des peuples puebloans ainsi que des tribus Hopi, Zuni, Tewa et Keresan dans ce qui est aujourd'hui le sud-ouest des États-Unis. Le culte des Kachinas apparut dans des circonstances mystérieuses dans le désert du Sud-Ouest après une période de profonds bouleversements sociaux, culturels et religieux à la fin du XIVe ou au début du XVe siècle, suite à l'abandon de centres comme Chaco Canyon, Mesa Verde, Wupatki et Canyon de Chelly. Les origines exactes du culte des Kachinas font l'objet d'âpres débats savants. Malgré l'arrivée des conquistadores espagnols et des missionnaires chrétiens dans la région au XVIe siècle, les Hopis et les Zuñis purent conserver leurs libertés temporelles et religieuses, ce qui permit au culte des Kachinas de survivre et de prospérer jusqu'à nos jours.

Émergence historique et importance

La genèse du culte des Kachinas est entourée de mystère et est toujours contestée par les universitaires. Diverses théories lient le culte des Kachinas et les poupées Kachinas à d'anciens rituels et pratiques religieuses en Méso-Amérique, tandis que d'autres ethnologues et anthropologues pensent que le culte des Kachinas est apparu de manière organique dans le désert du Sud-Ouest, en réaction aux traditions et croyances religieuses ancestrales des Pueblos, à une époque marquée par une sécheresse extrême et des déplacements de population. Certains ont même émis l'hypothèse que le culte des kachinas était une imitation indigène du catholicisme espagnol.

Supprimer la pub

Advertisement

Des poteries datant des années 1300 et 1400 et provenant de l'établissement Hopi d'Homolovi présentent des images ressemblant à des kachinas.

Il semble toutefois probable que les croyances et les pratiques rituelles méso-américaines soient arrivées dans le Sud-Ouest via Casas Grandes par le biais du commerce et aient influencé le développement ultérieur de ce qui est finalement devenu le culte des Kachinas. Les recherches archéologiques ont révélé que des poteries datant des années 1300 et 1400 et provenant de la colonie Hopi de Homolovi, située dans l'actuel Arizona, présentent des images ressemblant à celles des Kachinas. Des matériaux périssables trouvés dans des grottes du sud de l'Arizona et de la vallée du Rio Grande, au Nouveau-Mexique, témoignent de l'existence du culte des Kachinas. Les archéologues ont également découvert des peintures murales représentant des personnages surnaturels sur les murs de plusieurs kivas, ainsi que des blocs comportant des images similaires à celles des Kachinas.

Les colons et les missionnaires espagnols qui arrivèrent dans l'actuel Nouveau-Mexique au milieu des années 1550 témoignèrent avoir vu des images grotesques et des figurines du diable accrochées dans les pueblos des tribus amérindiennes qu'ils avaient rencontrées. Ils furent également témoins de danses sataniques et d'autres objets troublants utilisés dans les danses rituelles amérindiennes. Les historiens et les anthropologues soutiennent que ces "images et figures sataniques" étaient en réalité des poupées Kachinas, et que les "danses sataniques" étaient très certainement des danses kachinas dans lesquelles les individus portaient des masques. (Les Amérindiens croyaient que lorsque les danseurs masculins portaient des masques kachinas, ils étaient investis par l'esprit kachina spécifique qu'ils essayaient d'évoquer).

Supprimer la pub

Advertisement

Hopi Kachina Doll
Poupée Kachina Hopi
Hopi Artist (Public Domain)

Le mépris des Espagnols de l'époque coloniale pour les danses, les poupées et la spiritualité Kachina était si virulent que les missionnaires tentèrent de détruire systématiquement la religion des Pueblos en interdisant les poupées Kachinas, les danses traditionnelles et les cérémonies dans les kivas dans les années 1650 et 1660. Les missionnaires espagnols accusaient ceux qui évoquaient les Kachinas de sorcellerie et d'idolâtrie, et les pratiquants des religions indigènes étaient sévèrement punis. Cette approche sévère se retourna finalement contre eux, aboutissant à la révolte des Pueblos - ainsi que de leurs voisins zuñis et hopis - contre les Espagnols en 1680. La "révolte des Pueblos" ou "rébellion de Popé" fut un succès et les rebelles pueblos chassèrent les Espagnols du Nouveau-Mexique pendant 12 ans. Bien qu'elle ait été de courte durée, la révolte des Pueblos apporta aux peuples Pueblos, aux Hopis et aux Zuñis un certain degré de liberté et une certaine autonomie par rapport à une éventuelle tentative des Espagnols d'éliminer leur religion et leurs traditions culturelles à la suite de la reconquête espagnole du Nouveau-Mexique en 1692.

Kachina signifie "porteur de vie", et les différents rituels et cérémonies kachinas sont considérés comme essentiels pour assurer la croissance des cultures.

Rôle des Kachinas et saison des Kachinas

Les Kachinas (aussi appelés "Katchinam" au pluriel) jouent le rôle de guides spirituels ou d'intermédiaires entre les gens et leurs dieux dans la religion puebloane. Kachina signifie "porteur de vie", et les divers rituels et cérémonies kachinas sont considérés comme essentiels pour assurer la croissance des cultures, les pluies d'été et la bonne santé dans un climat extrême. Pour survivre sur un terrain aussi rude, les peuples pueblos et leurs voisins développèrent des rituels élaborés destinés à obtenir une aide spirituelle pour satisfaire les besoins de la vie. Les Kachinas, à leur tour, peuvent être considérés comme ces entités divines qui régulent les phases de leur existence terrestre. Les Kachinas ne sont donc pas des dieux en soi, mais plutôt des esprits animistes et ancestraux. Les Hopis, les Zuñis et les autres peuples pueblos vénèrent près d'un millier de Kachinas différents, qui représentent tout, des animaux sauvages aux aliments, en passant par les insectes, les plantes et la mort elle-même. Le concept de Kachina est délimité de trois manières différentes :

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

  • en tant qu'entité spirituelle
  • par des danses dans lesquelles des individus représentent divers Kachinas lors de rituels et de cérémonies
  • par des poupées Kachinas sculptées.

À l'âge de dix ans, chaque membre de la tribu Hopi est initié en tant que membre du culte des Kachinas. La croyance fondamentale, exprimée par l'individu initié, est que tout dans le monde temporel a deux éléments distincts : Un objet visible ainsi qu'une variable spirituelle complémentaire. Cette dualité, pour ainsi dire, est dite être un mélange de masses et d'énergies. Les fidèles Hopis croient que les manifestations physiques des Kachinas sont observées sous forme de vapeur ou de brouillard qui peuvent apparaître sur le sol, dans les montagnes ou dans les cieux.

Chetro Ketl, Chaco Canyon
Chetro Ketl, Chaco Canyon
Benjamin Oswald (CC BY-NC-SA)

La saison dite "des Kachinas" commence en décembre et dure jusqu'en juillet. Ces cérémonies se déroulent selon le calendrier lunaire. Dans les villages Hopi, les kivas - chambres cérémonielles construites sous terre - sont ouvertes aux Kachinas afin qu'ils puissent commencer à renouveler le monde et préparer la population au printemps. Lorsque les kivas sont fermées en été, on pense que le chemin emprunté par les Kachinas est également fermé jusqu'à ce qu'une nouvelle saison commence. Les garçons sont initiés au culte des Kachinas en février, juste avant le début de la saison de croissance. Diverses danses - dont certaines durent toute la journée - marquent la totalité de la saison des Kachinas, mais les cérémonies finales des Kachinas commencent vers le milieu de l'été ou juste après. Les Kachinas sont ensuite envoyés dans le ciel, dans les montagnes et de nouveau dans les kivas.

Poupées Kachinas

C'est à la fin des années 1800 et au début des années 1900 que les visiteurs occidentaux du désert du Sud-Ouest ont commencé à s'intéresser aux poupées Kachinas, mais comme nous l'avons déjà dit, elles existent depuis des centaines d'années. Chaque tribu Pueblo a sa propre forme, son propre nombre et son propre style en ce qui concerne les poupées Kachinas. Les poupées Kachinas des Hopis et des Zuñis sont aujourd'hui les plus prisées et louées pour leur qualité artistique. Curieusement, les Zuñi produisent très peu de poupées Kachina par rapport à leurs voisins Hopi, et leurs Kachinas sont plus fines et plus grandes que celles des Hopi. Les Zuñi ajoutent également plus de décoration de vêtements à leurs Kachinas que les Hopi. Traditionnellement, les Hopis sculptaient leurs poupées Kachinas dans un arbre de coton soigneusement séché. Le genévrier était parfois utilisé aussi, mais c'était assez rare. Des peintures minérales naturelles de couleur rouge, rose, jaune et verte donnent aux poupées Kachina leur pigmentation inhabituelle et intrigante.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

James Blake Wiener
James est un écrivain et ancien Professeur d'Histoire. Il est titulaire d'une Maîtrise en Histoire du monde avec un intérêt particulier pour les échanges interculturels et l'histoire du monde. Il est cofondateur de Ancient History Encyclopedia et en était auparavant le Directeur de la Communication.

Citer cette ressource

Style APA

Wiener, J. B. (2019, janvier 16). Culte des Kachinas [Kachina Cult]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17781/culte-des-kachinas/

Style Chicago

Wiener, James Blake. "Culte des Kachinas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le janvier 16, 2019. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17781/culte-des-kachinas/.

Style MLA

Wiener, James Blake. "Culte des Kachinas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 16 janv. 2019. Web. 30 janv. 2023.

Adhésion