Beowulf

Définition

Wesley Fiorentino
de , traduit par Yves Palisse
publié le 28 avril 2017
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol, Turc
X
Viking Boat Figurehead (by Jamie McCaffrey, CC BY-NC-SA)
Figure de proue d'un navire viking
Jamie McCaffrey (CC BY-NC-SA)

Beowulf est un poème épique de 3 182 vers, composé en vieil anglais. Il est composé de vers allitératifs, style fréquent dans la poésie du vieil anglais ainsi que dans des ouvrages rédigés dans des langues telles que le vieux haut-allemand, le vieux saxon et le vieux norrois. Beowulf est considéré comme l'un des plus anciens poèmes subsistant dans la langue anglaise. L'auteur du poème est inconnu et est généralement appelé tout simplement le 'poète de Beowulf''. La date de composition du poème est également inconnue. Certains arguments plaident en faveur d'une origine remontant au VIIe siècle. Le poème raconte l'histoire de Beowulf en tant que personnage légendaire, héros des Gètes, un peuple de l'Allemagne du Nord qui vivait dans l'actuel Gotaland, dans le sud de la Suède. Après avoir combattu une série de monstres, Beowulf règnerait sur le peuple Gète pendant une cinquantaine d'années.

Contexte et historicité

L'action du poème se déroule dans différentes régions de Scandinavie au cours du VIe siècle. Si le protagoniste du poème et ses exploits sont légendaires, certains personnages et événements historiques y sont également décrits. Plusieurs personnages mentionnés dans le poème apparaissent également dans d'autres sources en vieil anglais ou scandinaves. Par exemple, le raid du roi gète Hygelac en Frise est mentionné par le chroniqueur du VIe Grégoire de Tours, qui retranscrit le nom d'Hygelac en tant que Chlochilaïc.

Supprimer la pub
Publicité
DES DESCRIPTIONS FIGURANT DANS D'AUTRES SOURCES ONT ÉTÉ UTILISÉES POUR DATER LES ÉVÉNEMENTS SE DÉROULANT DANS BEOWULF COMME DATANT DU VIE SIÈCLE.

De nombreux autres personnages, événements et lieux trouvent des parallèles dans les sources scandinaves. Parmi ceux-ci figurent des clans semi-légendaires tels que les Scyldings (Skjoldungar en vieux norrois) du Danemark et les Scylfings (également Ynglingars ou Skilfingar en vieux norrois) de Suède, ainsi que plusieurs de leurs membres respectifs. Des personnages tels que Hrothgar, Eadgils, Hrothulf (Hrolf Kraki) et Ohthere sont tous mentionnés dans d'autres poèmes et légendes scandinaves. De même, des événements tels que le combat de Finnsburg, la bataille sur les glaces du lac Vanern et le raid d'Hygelac sur la Frise, mentionné précédemment, sont également rapportés par d'autres sources. Les descriptions de ces événements figurant aussi dans d'autres sources ont été utilisées pour dater les événements se déroulant dans le poème comme datant du VIe siècle. En outre, un certain nombre de fouilles archéologiques ont également validé les descriptions des lieux de sépulture de certains de ces personnages semi-historiques. Certains écrivains, comme Snorri Sturluson (1179-1241), ont décrit l'emplacement des tumuli de rois tels qu'Ohthere et Eadgils. Or, plusieurs de ces tumuli ont été fouillés, révélant de riches découvertes datant du VIe siècle et semblant valider les références contenues dans Beowulf ainsi que dans les sagas nordiques.

Beowulf Manuscript
Manuscrit de Beowulf
Ken Eckert (CC BY-SA)

La date de composition du poème est inconnue et fait l'objet d'âpres débats. Le manuscrit qui subsiste date probablement de la fin du Xe siècle ou du début du XIe siècle. Cependant, le poème lui-même pourrait être encore beaucoup plus ancien. Des arguments ont été avancés en faveur d'une date aussi précoce que le VIIe siècle et aussi tardive que le XIe siècle. Le poème a été composé en Angleterre, mais on ne sait pas exactement où. Certains chercheurs ont considéré que le cadre scandinave du poème était la preuve d'une origine située dans le royaume d'Est Anglie. La maison royale d'Est Anglie, les Wuffingas, semble avoir eu des liens étroits avec la Suède. Le bateau-tombe de Sutton Hoo semble en être la preuve. Des arguments ont également été avancés en faveur d'une origine située dans le royaume de Wessex au IXe siècle et d'une origine située à la cour de Cnut, le roi danois qui régna sur le Danemark, la Norvège et l'Angleterre, au début du XIe siècle.

Supprimer la pub
Publicité

Résumé de l'intrigue

Beowulf commence par une description de la vie de Scyld Scefing (Skjold en vieux norrois), l'ancêtre légendaire des Scyldings, la famille royale danoise. Le narrateur énumère ensuite plusieurs descendants de Scyld avant d'en venir à Hrothgar, qui règne depuis son palais de Heorot. Heorot pourrait être similaire à un palais du VIe siècle qui a été mis au jour près de Lejre en 2004-2005. Beowulf et ses thegns (serviteurs ou soldats) arrivent à Heorot pour aider Hrothgar à lutter contre le monstre Grendel. Grendel est décrit comme un descendant du Caïn biblique et vivant en dehors de la société des hommes. Le narrateur explique que les bruits des festivités et de la joie venant d'Heorot avaient rendu Grendel complètement fou de rage. Celui-ci se mit donc à attaquer Heorot toutes les nuits, tuant et dévorant les guerriers de Hrothgar. Hrothgar et son peuple sont décrits comme impuissants devant les attaques du monstre et Grendel put ainsi ravager le royaume de Hrothgar pendant 12 ans avant l'arrivée de Beowulf.

Dans les landes, à travers les bandes de brume, Grendel, maudit des dieux, arriva en bondissant avec avidité. Le fléau de la race des hommes rôdait, traquant sa proie dans le haut palais (Beowulf, 710-13).

Beowulf apprit la situation préoccupante dans laquelle se trouvait Hrothgar alors qu'il se trouvait chez lui, au pays des Gètes. Il reçut l'autorisation du roi gète de se rendre avec ses guerriers au Danemark pour y combattre Grendel. Beowulf et ses partisans y furent accueillis par Hrothgar et sa femme Wealhtheow. Unferth, l'un des guerriers de Hrothgar, se montrant sceptique quant aux capacités de Beowulf, les deux hommes échangèrent des insultes. Lors de leur première nuit à Heorot, Beowulf fit semblant de dormir en attendant l'arrivée inévitable de Grendel. Lorsque Grendel apparut, Beowulf l'attaqua et ils commencèrent à en découdre, mais les épées des guerriers de Beowulf ne parvenaient pas à percer la peau de Grendel. Finalement, Beowulf réussit à arracher le bras droit de Grendel et le monstre s'enfuit du palais. Le bras fut monté comme un trophée et la victoire de Beowulf fut dignement célébrée.

Supprimer la pub
Publicité

Le bras du monstre, les griffes, l'épaule et tout le reste pendaient des poutres à l'endroit où Beowulf l'avait accroché. (Beowulf, 833-836)

Grendel from the Beowulf
Grendel tel que dans Beowulf
J.R.Skelton (Public Domain)

La nuit suivante, Heorot fut à nouveau attaqué. Cette fois, par la mère de Grendel qui apparut, rendue furieuse par l'attaque contre son fils. La mère de Grendel traîna Aeschere, le guerrier le plus fidèle à Hrothgar, hors du palais et le tua. La tête d'Aeschere serait retrouvée plus tard, alors que Beowulf et ses compagnons traquaient la mère de Grendel. Beowulf, Hrothgar et les autres guerriers poursuivirent la mère de Grendel jusqu'à son repaire sous un lac. Le guerrier Unferth offrit son épée Hrunting à Beowulf et celui-ci se prépara avec Hrothgar au cas où il serait tué au cours du combat à venir. Beowulf plongea ensuite dans l'eau et découvrit une grotte où vivaient Grendel et sa mère.

Beowulf : Il est préférable pour nous tous de venger nos amis, et non de les pleurer éternellement. Chacun d'entre nous arrivera à la fin de cette vie sur terre. Celui qui peut la mériter doit se battre pour la gloire de son nom. La gloire après la mort est le plus noble des objectifs. Lève-toi, gardien de ce royaume, allons, aussi vite que possible, poser notre regard sur cette femme monstrueuse. (Beowulf, 1384-1391)

Dans la grotte, Beowulf trouva le corps de Grendel ainsi que ceux des hommes que lui et sa mère avaient tués. Beowulf se battit avec la mère de Grendel, mais l'épée d'Unferth ne put percer sa peau. Beowulf, quant à lui, était efficacement protégé de ses attaques par son armure. Beowulf finit par trouver une autre épée magique au fond du lac et l'utilisa pour décapiter la mère de Grendel. La lame de sa nouvelle épée se vit dissoute par le sang apparemment toxique des deux monstres. Il rapporta ensuite leurs têtes à Hrothgar. En récompense, Hrothgar couvrit Beowulf de cadeaux, dont son épée ancestrale, Naegling. S'ensuit un long discours de Hrothgar, qui exhorte Beowulf à rester humble et à se montrer généreux envers ses sujets. En substance, Hrothgar prône le comportement adéquat d'un roi et d'un chef de guerre prospère. Ce discours reflète probablement les valeurs de l'aristocratie anglo-saxonne et de ses homologues dans les autres royaumes germaniques.

UNE LUMIÈRE BRILLANTE BRÛLAIT TOUT AUTOUR DE LUI, LE LAC LUI-MÊME COMME UNE FLAMME ARDENTE... IL DONNA UN COUP D'ÉPÉE... DROIT SUR SA TÊTE. LE FER CHANTA SA CHANSON FÉROCE. (BEOWULF, 1512-1521)

Après cette victoire, Beowulf et ses compagnons retournent au pays des Gètes, dont il devient le roi pour une cinquantaine d'années. À la fin de cette période, Beowulf, âgé, se vit contraint d'affronter un dragon en furie. Le narrateur explique qu'un esclave avait volé une coupe du trésor du dragon à un endroit appelé Earnanaes. Ce vol incita la bête furieuse à quitter son repaire et à ravager la campagne environnante. L'image du dragon qui amasse son trésor peut être opposée à celle des rois et des seigneurs généreux qui récompensent comme il se doit leurs guerriers et leurs chevaliers pour leurs loyaux services militaires. Beowulf et ses soldats arrivèrent pour combattre le dragon, mais Beowulf exigea de le combattre seul à seul et se lança dans la bataille avec le monstre. Le dragon domina Beowulf et ses hommes s'enfuirent, terrorisés. Seul Wiglaf, décrit comme un parent de Beowulf, resta pour venir en aide à Beowulf. Ensemble, Wiglaf et Beowulf tuèrent le dragon, mais Beowulf devait bientôt succomber à ses blessures.

Supprimer la pub
Publicité

Wiglaf : Par Dieu tout-puissant, je préfère brûler que de voir des flammes envelopper mon seigneur... Je jure que rien de ce qu'il a fait au cours de sa vie ne justifie une fin pareille, une mort pitoyable et solitaire, massacré par cette bête féroce. (Beowulf, 2650-2652, 2656-2659)

Wiglaf & Beowulf
Wiglaf & Beowulf
J.R.Skelton (Public Domain)

À la demande de Beowulf, Wiglaf récupèra le trésor du dragon et reprocha à ses autres compagnons de s'être enfuis. Wiglaf est décrit comme un cousin de Beowulf et comme le dernier des Waegmundings, la tribu de son père. Beowulf lui-même fut brûlé sur un bûcher funéraire, puis enterré dans un tertre surplombant la mer. Le peuple de Beowulf pleura sa perte et fut pris de panique, craignant de ne plus être suffisamment protégé contre les attaques des peuples voisins. Il ne fait aucun doute qu'il s'agit là d'une préoccupation bien réelle pour les habitants de l'Angleterre anglo-saxonne à l'époque de la transcription du poème.

Pendant dix longs jours, ils construisirent son monument, scellèrent ses cendres dans des murs aussi droits et hauts que des mains sages et volontaires les aient pu élever... Et les trésors qu'ils avaient saisis furent laissés là aussi... Enfouis dans la terre. (Beowulf, 3159-3163, 3165-3167)

Les thèmes abordés

Bien que le poème soit recouvert d'un vernis chrétien, le monde de Beowulf et de ses contemporains est résolument païen. Les événements du poème se déroulent bien avant la conversion de la Scandinavie. L'histoire se déroule dans le milieu d'une culture guerrière germanique résolument pré-chrétienne. Des seigneurs comme Hrothgar et Beowulf organisent de somptueux festins, mènent leurs troupes respectives au combat et récompensent leurs partisans en leur distribuant trésors et présents. Ces valeurs étaient bel et bien celles des anciens peuples de Scandinavie décrits dans le poème, mais aussi celles de la noblesse anglo-saxonne longtemps encore après l'arrivée du christianisme.

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Yves Palisse
Linguiste passionné d'Histoire, Yves P Palisse est un traducteur indépendant possédant des années d’expérience dans les domaines de la traduction, de l’analyse des médias et du service à la clientèle. Après avoir beaucoup voyagé dans toute l'Europe, Il a fini par poser ses bagages à londres en 1999. Il a une passion pour les sciences humaines, le droit et la justice sociale.

Auteur

Wesley Fiorentino
Wesley Fiorentino est un archiviste, historien et érudit qui vit actuellement à Boston, dans le Massachusetts. Ses domaines d'étude comprennent la littérature en vieil anglais et l'Antiquité tardive.

Citer cette ressource

Style APA

Fiorentino, W. (2017, avril 28). Beowulf [Beowulf]. (Y. Palisse, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15952/beowulf/

Style Chicago

Fiorentino, Wesley. "Beowulf." Traduit par Yves Palisse. World History Encyclopedia. modifié le avril 28, 2017. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15952/beowulf/.

Style MLA

Fiorentino, Wesley. "Beowulf." Traduit par Yves Palisse. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 28 avril 2017. Web. 17 juin 2024.

Adhésion