Postume

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 24 mars 2017
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Postumus (by The Trustees of the British Museum, Copyright)
Postume
The Trustees of the British Museum (Copyright)

Postume fut empereur romain de 260 à 269 de notre ère. Marcus Cassianus Latinius Postumus était un commandant militaire de confiance de l'empereur Gallien (253-268 de notre ère) et gouverneur de la Germanie supérieure et inférieure (Haute et Basse Allemagne). Après la mort de son père Valérien en 260 de notre ère, Gallien lui confia la responsabilité des opérations militaires à l'ouest. C'était une erreur que l'empereur inexpérimenté et naïf allait bientôt regretter, car les propres troupes du commandant allaient profiter de l'absence de Gallien pour déclarer Postume empereur. Cette décision lui permit de s'imposer en tant que souverain de l'Empire gaulois, qui comprenait la Gaule, l'Espagne et finalement la Grande-Bretagne.

L'ascension au pouvoir

Marcus Cassianus Latinius Postumus était un opportuniste. Alors qu'il combattait le roi perse Chapour à l'est, l'empereur Valérien fut capturé alors qu'il tentait de négocier la paix et mourut en captivité, subissant même l'humiliation de servir de marchepied au roi. Sa mort inattendue provoqua une crise dans l'empire, car beaucoup, à l'intérieur et à l'extérieur de Rome, ne croyaient pas que son coempereur et fils Gallien était capable de gérer le vaste empire. Bien qu'il ait lutté pour maintenir son droit au trône et rétablir l'ordre, il y avait de la résistance.

Supprimer la pub

Advertisement

Postume ne serait pas le seul à s'opposer à l'empereur. Pendant les deux années suivantes, il y eut au moins sept prétendants à la robe pourpre.

De 235 à 285 de notre ère, il y eut au moins cinquante prétendants au trône, et un seul mourut de cause naturelle, Claudius Gothicus. La Pax Romana, initiée par Auguste, était bel et bien terminée depuis longtemps. En 260 de notre ère, Postume ne serait pas le seul à s'opposer à l'empereur. Une grande partie de la résistance à Gallien se situait à l'est. Pendant les deux années suivantes, il y eut au moins sept prétendants à la robe pourpre. D'abord, comme souvent par le passé, après une victoire, un commandant fut déclaré empereur par ses propres troupes. Cette fois, c'était Ingenuus. Malheureusement, il ne serait pas reconnu à Rome et ne mettrait même pas un pied dans la ville ; il serait vaincu par le commandant romain Aureolus à Mursa. Si certains pensent qu'il fut tué par ses troupes dévouées alors qu'il fuyait la scène de la bataille, d'autres pensent qu'il se suicida pour éviter d'être capturé.

L'armée d'Ingenuus, autrefois dévouée, prëta rapidement allégeance à Regalianus (Régillien), le gouverneur de la Haute-Pannonie. Là encore, ce prétendu règne fut de courte durée. Il fut vaincu par Gallien, et comme tant d'autres, il aurait été tué par ceux qui l'avaient initialement soutenu. Sous l'impulsion de leur père, deux autres prétendent au trône, les frères Macrien et Quiétus. En 261 de notre ère, Macrien et son armée avancèrent dans les Balkans, mais firent face aux forces romaines et furent sévèrement battus. Quiétus, qui était resté en Syrie, fut mis en déroute à Emèse où les habitants se retournèrent contre lui et mirent à mort le futur empereur.

Supprimer la pub

Advertisement

L'empire gaulois

Alors que Gallien était occupé à l'est, Postume, dont beaucoup pensent qu'il était d'origine gauloise, saisit l'occasion pour faire avancer sa propre cause. Le plus jeune fils et héritier de Gallien, Salonin, et le préfet prétorien, Silvanus, étaient stationnés dans une garnison à Colonia Agrippina (aujourd'hui Cologne). Postume et Silvanus s'étaient disputés mais l'histoire ne dit pas pourquoi. Postume et ses troupes encerclèrent le fort et exigèrent non seulement sa reddition mais aussi celle de Salonin et de Silvanus. Ne voyant aucune alternative, Silvanus se rendit, et bientôt lui et le jeune héritier furent exécutés. C'est à ce moment-là que Postume se vêtit de pourpre.

Roman Empire 271 CE
Empire romain en l'an 271
Pomalee et al. (CC BY-SA)

La revendication de Postume en tant qu'empereur fut reconnue par les légions allemandes ainsi que par les peuples de Gaule et d'Espagne. La Grande-Bretagne rejoindrait l'empire naissant peu après la visite personnelle du nouvel empereur sur l'île. Ensuite, ne craignant aucune intervention de Gallien, Postume établit sa capitale et sa résidence personnelle à Augusta Trevitorium (Trèves). Son nouveau gouvernement était très romain avec un Sénat, deux consuls, un amphithéâtre, et même une garde prétorienne. Curieusement, il ne tentera jamais d'envahir Rome, déclarant que sa seule intention était de protéger la Gaule. Pour ce faire, il fortifia des avant-postes et repoussa même les incursions des Francs et des Alamans.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Postume contre Gallien

Pendant un certain temps, Gallien ne prêta guère attention à Postume, mais en 265 de notre ère, il décida finalement qu'il était temps de reconquérir les provinces occidentales rebelles. L'une de ses premières initiatives fut de faire intervenir le commandant Auréolus et sa cavalerie dans la bataille. Malgré quelques succès contre Postume, la campagne dut être abandonnée lorsque Gallien fut blessé au cours d'un siège. L'ambitieux Auréolus saisit l'occasion et changea de camp, rejoignant Postume. Pendant ce temps, Gallien, en convalescence, fut retenu dans les Balkans. En 268 de notre ère, Gallien abandonna son combat dans les guerres gothiques pour affronter Auréolus qu'il battit à Mediolanum (Milan).

Gallienus, Vatican Museums
Galiien, musées du Vatican
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Peu de temps après, Gallien fut assassiné par ses propres troupes. Il fut victime d'une conspiration et d'un complot d'assassinat par un préfet prétorien et deux commandants. On pense que deux futurs empereurs, Claude II le Gothique (268-270 de l'ère chrétienne) et Aurélien (270-275 de l'ère chrétienne) auraient également été impliqués. La mort de Gallien en 268 de notre ère amena Claude II sur le trône et accentua l'instabilité de l'empire. Le sort d'Auréolus est incertain ; il fut assassiné soit par l'empereur Claude II, soit par ses propres troupes en 269 de notre ère. Quant à Postume, selon une version, après sa victoire contre l'usurpateur Lélien à Mogontiacum, il ne permit pas à ses troupes de piller la ville ou d'avancer vers Rome. Ce refus lui aurait valu d'être tué par ses propres troupes.

Le destin de l'Empire gaulois

Mis à part le " règne " momentané de Lélien, l'Empire gaulois survit grâce à trois autres empereurs : Marius (269 de notre ère), Victorinus (269-271 de notre ère) et Tetricus (270-274 de notre ère). Tetricus et son fils furent vaincus par l'empereur romain Aurélien ; à cette époque, l'Espagne et la Grande-Bretagne avaient déjà rejoint Rome. Le court règne de Postume et de ses collègues empereurs gaulois démontre une fois de plus la nature fragile de l'empire. Peu de temps après, Dioclétien monta sur le trône. Il tenta de stabiliser l'économie en instaurant la tétrarchie, une division entre l'Est et l'Ouest, et prévint le déclin de l'Ouest. Constantinople remplaça Rome en tant que centre, cœur économique, politique et social de l'empire. L'Occident tombera en désuétude et entrera dans ce que beaucoup appellent l'âge des ténèbres.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l’histoire antique et médiévale ainsi que l’histoire des États-Unis à Lincoln College (Illinois). Éternel étudiant d’histoire depuis qu’il a découvert Alexandre le Grand, il met toute son énergie à transmettre son savoir à ses étudiants.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2017, mars 24). Postume [Postumus]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12692/postume/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Postume." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 24, 2017. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12692/postume/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Postume." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 24 mars 2017. Web. 31 janv. 2023.

Adhésion