Amaterasu

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 17 décembre 2012
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, italien, arabe, Turc
Amaterasu (by Timothy Takemato, CC BY-NC-SA)
Amaterasu
Timothy Takemato (CC BY-NC-SA)

Amaterasu Omikami ("la grande divinité qui illumine le ciel") est la déesse du soleil, la plus importante divinité de la religion shintoïste et la souveraine de Takama no Hara (la haute plaine céleste), le domaine des kami ou esprits. Le plus important sanctuaire shinto du Japon, le Grand sanctuaire d'Ise ou Jingū, est dédié à la déesse.

Également connue sous le nom de Oho-hir-me-no-muchi ou Amaterasu-oho-hiru-me, Amaterasu est la fille d'Izanami et d'Izanagi qui ont fait de leur fille la souveraine du ciel. Lorsque son père Izanagi s'échappa de sa visite aux enfers, il dut accomplir un rituel de purification dans la rivière Woto et c'est alors, de l'œil gauche du dieu, que naquit Amaterasu. Elle est également la sœur aînée de Susanoo (ou Susa-no-wo), le dieu de la tempête. Amaterasu se querellait constamment avec son jeune frère espiègle et, finalement, elle en eut assez et l'exila du ciel.

Supprimer la pub

Advertisement

Amaterasu et la grotte

Le mythe le plus célèbre concernant Amaterasu est sans doute celui où elle s'enferma dans une grotte à la suite d'une dispute avec Susanoo qui avait effrayé la déesse avec un monstrueux cheval écorché alors qu'elle tissait tranquillement dans son palais avec sa jeune sœur Waka-hiru-me. À la suite de la disparition d'Amaterasu, le monde fut plongé dans une obscurité totale et les esprits maléfiques se déchaînèrent sur la terre. Les dieux essayèrent par tous les moyens de persuader la déesse en colère de quitter la grotte. Sur les conseils d'Omoikane, des coqs furent placés à l'extérieur de la grotte dans l'espoir que leurs corbeaux fassent croire à la déesse que l'aube était arrivée. Les dieux placèrent également un grand sakaki (Cleyera japonica) près de l'entrée de la grotte et le décorèrent de bijoux étincelants (magatama), de beaux vêtements blancs et d'un miroir en son centre. En outre, la déesse Amenouzume (ou Ama-no-Uzeme) dansa de façon si extravagante dans un numéro de striptease que les rires des autres dieux finirent par attiser la curiosité d'Amaterasu. Ouvrant la grotte bloquée juste assez pour voir ce qui se passait et tandis qu'elle était distraite par la vue de son superbe reflet dans le miroir, le puissant dieu Tajikarao tira la déesse hors de l'entrée de la grotte. Tuto-Tamu brandit alors une perche de paille tressée derrière la déesse et déclara avec insistance que la déesse ne pouvait plus se cacher et que le monde était à nouveau baigné de sa radieuse lumière.

La noblesse japonaise revendiquait également descendre de la déesse.

Le fils d'Amaterasu, Ama-no-Oshiho-mimi, fut prié par sa mère de régner sur le royaume terrestre. Cependant, lorsqu'il se trouva sur Ama-no-hashidate, le pont qui reliait le ciel à la terre, et qu'il vit le désordre qui régnait parmi les divinités terrestres, il refusa le rôle tant il était irrité. Amaterasu demanda alors l'avis de Taka-mi-Musubi, et un conseil de tous les dieux fut convoqué. La décision de ce conseil fut d'envoyer Ama-no-Hoki sur terre pour évaluer correctement la situation. Cependant, après une période de trois ans, il n'y avait toujours pas de nouvelles d'Ama-no-Hoki et un second conseil fut convoqué. Cette fois, les dieux envoyèrent Ame-waka-hiko armé de son arc divin et de ses flèches. Mais lui aussi s'avéra être un envoyé peu fiable lorsqu'il fut distrait par Shita-teru-hime (la fille de Oho-kuni-nushi) qu'il épousa, si bien qu'il oublia complètement sa mission initiale. Après huit ans sans nouvelles, les dieux envoyèrent finalement le faisan Na-naki-me pour retrouver Ame-waka-hiko. Ce dernier, en voyant le faisan, prit l'oiseau pour un mauvais présage et abattit rapidement la pauvre créature sur place avec une de ses flèches. Cependant, comme la flèche était divine, elle traversa le faisan malchanceux et monta directement au ciel, atterrissant finalement aux pieds de Taka-mi-Musubi. Le dieu, sans doute guère impressionné, s'empressa de renvoyer la flèche sur terre où elle atterrit malheureusement dans la poitrine d'Ame-waka-hiko et le tua sur le coup.

Supprimer la pub

Advertisement

Amaterasu Emerging From Exile
Amaterasu sort de l'exil
Utagawa Toyokuni III (Public Domain)

Règne sur le monde souterrain

Ces événements nécessitèrent la convocation d'un troisième conseil des dieux et il fut décidé d'envoyer Take-mika-zuchi, le dieu du tonnerre, et Futsu-nushi, le dieu du feu, armés de leurs épées pour négocier avec Oho-kuni-nushi, le souverain terrestre, et le persuader de la sagesse de reconnaître la prétention d'Amaterasu à la souveraineté sur la terre comme sur le ciel. Oho-kuni-nushi, naturellement réticent à céder son pouvoir sans faire d'histoires, consulta ses deux fils. Le fils aîné Koto-shiro-nushi conseilla à son père de céder pacifiquement, mais son fils cadet Take-minakata conseilla la résistance. Ce dernier combattit alors imprudemment Take-mika-zuchi, mais il n'était pas de taille face au dieu du tonnerre et fut facilement vaincu. Voyant le désespoir de sa position, Oho-kuni-nushi abandonna gracieusement la souveraineté à Amaterasu et partit régner sur les enfers.

Maintenant que les choses étaient enfin réglées en bas, Amaterasu demanda une nouvelle fois à son fils Ama-no-Oshiho-mimi de gouverner la terre. Pour la deuxième fois, il refusa mais nomma à sa place son fils Ninigi-no-Mikoto. Amaterasu accepta et donna à Ninigi trois cadeaux pour l'aider sur son chemin. Il s'agit du Yasakani, un joyau (ou des perles), source de l'ancienne querelle entre Amaterasu et Susanoo ; Yata, le miroir de l'épisode de la grotte ; et Kusanagi, l'épée que Susanoo avait arrachée à la queue d'un monstre. Ces objets deviendront les trois emblèmes du pouvoir de Ninigi (sanshu no jingi) et seront les insignes impériaux de ses descendants, les empereurs du Japon. En effet, le premier empereur japonais, Jimmu (r. 660-585 av. J.-C.), qui fonda l'État en 660 av. J.-C., serait un descendant direct d'Amaterasu. Cette croyance permit aux empereurs successifs de revendiquer eux aussi une ascendance divine et d'exercer ainsi une autorité absolue.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Susanoo
Susanoo
San Diego Museum of Art (CC BY-NC-ND)

Noblesse et art

La noblesse japonaise revendiquait également la descendance de la déesse lorsqu'avant l'épisode de la grotte, elle prit l'épée de Susanoo, la brisa en trois morceaux, les mangea, puis les recracha sous la forme de trois divinités féminines. De même, Susanoo prit à sa sœur son collier de 500 bijoux, les mangea et les recracha sous forme de brume à partir de laquelle se formèrent cinq divinités masculines. Collectivement, ces huit divinités étaient considérées comme les ancêtres des nobles japonais.

Dans l'art japonais, la déesse est le plus souvent représentée comme un être bon vivant, souvent assis dos à dos avec son autre frère, Tsukiyomi-no-Mikoto, le dieu de la lune. Les coqs lui sont associés car ils annoncent le lever du soleil, tout comme le corbeau (yata garasu), considéré comme le messager de la déesse. Le sanctuaire d'Ise ou Jingū, le plus important sanctuaire shinto du Japon, est dédié à Amaterasu Omikami et la déesse y est représentée par l'un de ses autres symboles - un miroir octogonal (yata kayami).

Supprimer la pub

Publicité

Questions et réponses

Que signifie Amaterasu ?

Amaterasu Omikami signifie "la grande divinité qui illumine le ciel". Amaterasu est la déesse du soleil et la plus importante divinité de la religion Shinto.

Quel est le pouvoir d'Amaterasu ?

Le pouvoir d'Amaterasu, la déesse du soleil shintoïste, est d'apporter la lumière au monde entier. Si elle est en colère, comme lorsqu'elle s'est retirée dans une grotte après une dispute avec son frère Susanoo, le dieu de la tempête, le monde reste dans l'obscurité.

De quoi Amaterasu est-elle la déesse ?

Amaterasu est la déesse du Soleil dans la religion Shinto. Elle règne sur Takama no Hara, la haute plaine céleste ou le ciel.

Quelle est la relation entre Amaterasu et Susanoo ?

La déesse shinto Amaterasu est la sœur aînée de Susanoo, le dieu de la tempête. Amaterasu se dispute constamment avec son frère espiègle et finit par l'exiler du ciel.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un master en philosophie politique et est le directeur d'édition de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2012, décembre 17). Amaterasu [Amaterasu]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11635/amaterasu/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Amaterasu." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le décembre 17, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11635/amaterasu/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Amaterasu." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 17 déc. 2012. Web. 02 oct. 2022.

Adhésion