Edward Elgar

Coûts du serveur Collecte de fonds 2024

Aidez-nous dans notre mission de fournir un enseignement gratuit de l'histoire au monde entier ! Faites un don et contribuez à couvrir les coûts de notre serveur en 2024. Grâce à votre soutien, des millions de personnes apprennent l'histoire entièrement gratuitement chaque mois.
$3832 / $18000

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 11 juillet 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, néerlandais
X
Edward Elgar in 1931 (by Herbert Lambert, Public Domain)
Edward Elgar en 1931
Herbert Lambert (Public Domain)

Edward Elgar (1857-1934) était un compositeur anglais surtout connu pour sa musique orchestrale et ses oratorios. Parmi les œuvres les plus appréciées d'Elgar figurent ses marches Pomp and Circumstance, qui ont inspiré le choral Land of Hope and Glory, un morceau patriotique entraînant qui est souvent considéré comme le deuxième hymne national de la Grande-Bretagne après God Save the King.

Jeunesse

Edward William Elgar vit le jour le 2 juin 1857 à Broadheath, dans le Worcestershire, en Angleterre. Alors qu'Edward n'était encore qu'un nourrisson, la famille déménagea dans la ville voisine de Worcester. Son père était organiste à l'église locale, accordait des pianos et possédait un magasin de musique, de sorte que le jeune Edward était entouré de musique la plupart du temps. Edward apprit le violon (sa seule éducation musicale formelle) et joua dans l'orchestre local. Il joua ensuite dans un groupe de musique de chambre et, au début de la vingtaine, après un bref passage dans un cabinet d'avocats, il était suffisamment sûr de lui pour tenter de faire carrière dans la musique. Edward jouait, dirigeait et enseignait le violon dans le Worcestershire. Il apprit également la composition à l'aide de livres et, par l'expérimentation, il acquit des connaissances en matière de contrepoint et d'orchestration. En 1882, il rejoignit l'orchestre de William Stockley à Birmingham. Il continua à cultiver sa propre éducation musicale en visitant Paris et en écoutant Camille Saint-Saëns (1835-1921) au Théâtre de la Madeleine. Il acquit une expérience plus précieuse auprès d'un compositeur de renom lors du Worcester Three Choirs Festival de 1884, où il joua dans l'orchestre dirigé par Antonín Dvořák (1841-1904), alors en visite.

Supprimer la pub
Publicité

Caractère et famille

L'historien de la musique Michael Kennedy s'exprime ainsi sur le caractère d'Elgar:

La personnalité d'Elgar était complexe, son apparence, celle d'un gentilhomme de la campagne avec des chiens au pied, était une pose consciemment adoptée qui complétait ses fréquentes affirmations de défense selon lesquelles il ne s'intéressait pas à la musique. Ses premières luttes et les préjugés contre sa religion [le catholicisme romain] avaient laissé des blessures que le succès et les honneurs n'ont jamais cicatrisées.

(Arnold, 624)

Elgar aimait la pêche, le golf, le cyclisme, les courses de chevaux, la chasse au renard, les promenades avec ses chiens et le cerf-volant. Il était fan de l'équipe de football des Wolverhampton Wanderers, aimait les mots croisés et était un fervent gribouilleur. Il incarnait l'Angleterre du début du XXe siècle :

Supprimer la pub
Publicité

Il était édouardien, guindé, une relique du Colonel Blimp et de l'Empire... Il était grand, droit, moustachu, avec un nez crochu et des narines évasées; il avait toujours un parapluie; toute son attitude était militaire; ses vêtements étaient corrects; il était le modèle même d'un clubman édouardien.

(Schonberg, 568)

Western Classical Music, c. 1700-1950
Musique classique occidentale, vers 1700-1950
Simeon Netchev (CC BY-NC-ND)

En 1889, Elgar épousa l'une de ses élèves de piano, Alice Roberts, fille d'un major-général de l'armée indienne à la retraite. Alice avait neuf ans de plus qu'Elgar et, après une lune de miel sur l'île de Wight, elle le persuada de s'installer à Londres où il pourrait plus facilement attirer l'attention des directeurs musicaux et des éditeurs. Le couple eut une fille, Carice, née en septembre 1890. L'année suivante, la famille retourna vivre dans le Worcestershire et dans la ville thermale de Malvern, où Elgar continua à composer et à enseigner la musique. En 1904, ils déménagèrent à nouveau, cette fois à Hereford. En 1912, la famille déménagea à nouveau et retourna à Londres, cette fois dans une grande maison à Hampstead.

Elgar est aujourd'hui reconnu pour son individualisme, sa vitalité et sa maîtrise du grand orchestre symphonique moderne.

Notoriété

Elgar fit jouer sa pièce orchestrale Sevillana au Crystal Palace en 1884, mais cela ne donna pas le coup d'envoi de sa carrière de compositeur. Il dut encore enseigner la musique pour joindre les deux bouts, et Elgar décrivit un jour cette occupation comme étant "comme tourner une meule avec une épaule disloquée" (Steen, 865). Il dut attendre encore plusieurs années avant de percer, ce qu'il fit finalement en 1890 avec son ouverture Froissart. Cette œuvre fut créée lors d'un festival local et fut ensuite publiée par Novello. L'Encyclopédie de la musique classique décrit Froissart comme "une œuvre tout à fait caractéristique par son panache chevaleresque" (280). Lentement, jusqu'au début des années 1890, Elgar connut un succès grandissant dans d'autres festivals locaux, en particulier avec ses cantates The Black Knight (1893) et King Olaf (1896). Une autre œuvre de cette période est The Light of Life (1896), un oratorio. La renommée nationale s'étendit en 1897 lorsque la Marche impériale d'Elgar fut jouée pour célébrer le jubilé de diamant de la reine Victoria (r. de 1837 à 1901). L'année suivante, il composa la cantate Caractacus pour le festival de Leeds.

Supprimer la pub
Publicité

Elgar s'imposa en tant que compositeur original avec ses Variations Enigma (également appelées Variations sur un thème original). L'œuvre orchestrale est composée de 14 variations sur un thème, chacune étant censée représenter un ami personnel d'Elgar; deux d'entre elles représentent Elgar (la dernière) et sa femme (la première). Le sous-titre Enigma provient de l'incapacité de quiconque à identifier avec certitude la mélodie en contrepoint qui traverse les 14 pièces. La 11e Variation Enigma est curieuse car elle utilise un simple triangle pour suggérer l'étiquette du collier du bouledogue qui se secoue après une baignade dans la rivière Wye (le chien appartenait à G. W. Sinclair, l'organiste de la cathédrale d'Hereford). Les Variations Enigma furent jouées pour la première fois en juin 1899 au St James' Hall de Londres. L'interprétation était dirigée par Hans Richter (1843-1916), qui devint un important défenseur de l'œuvre d'Elgar. Le compositeur et historien de la musique anglais Hubert Parry (1848-1918) dit un jour d'Elgar : "Attention à la musique de cet homme; il a quelque chose à dire et sait comment le dire" (Wade-Matthews, 416). D'autres chefs d'orchestre d'Europe continentale étaient d'accord avec Richter et Parry, ce qui permit à Elgar d'acquérir une renommée internationale.

Edward Elgar in 1905
Edward Elgar en 1905
Unknown Artist (Public Domain)

L'un des cycles de chansons les plus appréciés d'Elgar est Sea Pictures , et cette œuvre, basée sur cinq poèmes (l'un est d'Alice Elgar, l'autre de Browning) fut interprétée pour la première fois par la contralto Clara Butt (1872-1936) en 1899 au Festival de Norwich. Le XXe siècle commença bien pour le compositeur lorsqu'il fut chargé d'écrire une œuvre chorale pour le festival de Birmingham. The Dream of Gerontius ne fut pas très bien accueilli par le premier public en raison d'un manque de temps de répétition, mais il fut un succès en Allemagne l'année suivante, et il a depuis été reconnu par les critiques comme l'une des plus grandes œuvres d'Elgar. De toute façon Elgar était désormais reconnu comme l'un des meilleurs compositeurs du pays. En 1900, Elgar reçut un doctorat honorifique de l'université de Cambridge, puis d'autres diplômes honorifiques, notamment d'Oxford et de Yale. En 1901, il composa l'ouverture Cockaigne.

Dans sa maison de Hereford, entre 1904 et 1906, Elgar écrivit deux symphonies.

Land of Hope and Glory

La cerise sur le gâteau de la notoriété arriva en 1902. Elgar écrivit son Coronation Ode, qui devait être jouée en juin 1902 lors du gala de Covent Garden à Londres, en présence du roi Édouard VII (r. de 1901 à 1910). Hélas, le gala fut annulé en raison de la mauvaise santé du roi. L'ode comprenait l'entraînant Land of Hope and Glory (Terre d'espoir et de gloire), avec des paroles d'A. C. Benson. Elle fut finalement présentée au Festival de Sheffield en octobre suivant. L'approbation royale de l'œuvre d'Elgar vint en 1904 lorsqu'il fut fait chevalier. En 1911, il fut décoré de l'Ordre du Mérite.

Supprimer la pub
Publicité

Land of Hope and Glory fut en fait adapté de la section en trio de la première marche Pomp and Circumstance d'Elgar, écrite en 1901. Le titre de ces marches - quatre autres furent ajoutées au cours des deux décennies suivantes - figure dans Othello de William Shakespeare (1564-1616). Le public s'enthousiasma immédiatement pour ces marches. Elgar écrivit dans son autobiographie :

Je n'oublierai jamais la scène à la fin de la première d'entre elles, celle en ré majeur. Le public s'est levé et a hurlé. J'ai dû la rejouer - avec le même résultat ; en fait, ils ont refusé de me laisser poursuivre le programme... Simplement pour rétablir l'ordre, j'ai joué la pièce une troisième fois.

(Schonberg, 571)

Land of Hope and Glory est devenu depuis une sorte d'hymne national non officiel, consolidant la place d'Elgar comme l'un des plus grands compositeurs britanniques.

Kennedy résume comme suit le style de composition caractéristique d'Elgar:

Son don pour la mélodie est à la base de toutes ses œuvres; son harmonie est tantôt richement chromatique, tantôt diatonique, simple et touchante; son utilisation de la tonalité est souvent instable et insaisissable, donnant un ton aérien et fantastique à la musique; son écriture est brillante et colorée, avec une utilisation particulièrement impressionnante des textures de cordes; son style de composition est basé sur une prédilection pour les séquences, pour les tierces montantes, les septièmes descendantes, et les triades parallèles. (Arnold, 624)

Œuvres ultérieures

Dans sa maison de Hereford, entre 1904 et 1906, Elgar écrivit deux symphonies, l'oratorio The Kingdom et son Introduction et Allegro pour cordes et orchestre. Le compositeur fut honoré par un festival de trois jours consacré à sa musique à Covent Garden en 1904. La première symphonie fut créée en décembre 1908 et reçut un accueil très favorable; la demande était telle que l'œuvre fut jouée plus de 100 fois au cours de la première année. Elgar dédia la symphonie à Hans Richter.

Supprimer la pub
Publicité

En 1910, Elgar acheva son Concerto pour violon qui reprend une partie de la musique qu'il avait composée dans sa jeunesse. En 1911, il succéda à Richter à la tête de l'Orchestre symphonique de Londres. En 1912, Elgar écrivit l'ode Music Makers et Crown of India, qui commémorent le Durbar de Delhi de l'année précédente, lorsque le roi George V (r. de 1910 à 1936) fut couronné empereur des Indes. En 1913, il composa Falstaff, un poème symphonique. Puis le désastre de la Première Guerre mondiale frappa l'Europe. Elgar réagit avec sa cantate The Spirit of England en 1917 et, la même année, The Fringes of the Fleet, qui met en musique et en scène un recueil de poèmes de Rudyard Kipling (1865-1936) célébrant l'effort de guerre du point de vue des marins britanniques. D'un point de vue plus pratique, Elgar devint agent spécial et rejoignit la réserve de volontaires de Hampstead.

Elgar Conducting the London Symphony Orchestra
Elgar dirige le London Symphony Orchestra
Unknown Artist (Public Domain)

Après la guerre, Elgar continua de composer et d'enregistrer des disques pour gramophone. L'année 1919 fut très chargée: il acheva son Concerto pour violoncelle, un quatuor à cordes et un quatuor pour piano, ainsi que d'autres œuvres de musique de chambre. Puis il s'arrêta. Bien qu'il ait vécu encore 15 ans, Elgar ne composa plus aucune œuvre majeure, à l'exception de la dernière marche Pomp and Circumstance de 1930. La raison de ce long hiatus aurait peut-être été la mort d'Alice en avril 1920. Elle avait 71 ans.

Les œuvres les plus célèbres d'Elgar

Les œuvres les plus célèbres d'Edward Elgar sont les suivantes :

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

  • 2 Symphonies
  • Variations Enigma (1899)
  • Le cycle de chansons Sea Pictures (1899)
  • The Dream of Gerontius, œuvre chorale (1900)
  • Marches Pomp and Circumstance (1901-30)
  • Ode du couronnement (1902)
  • Introduction et Allegro pour cordes et orchestre (1906)
  • Romance pour basson (1909)
  • Concerto pour violon (1910)
  • Falstaff, œuvre orchestrale (1913)
  • Sonate pour violon (1918)
  • Concerto pour violoncelle (1919)

Grave of Edward Elgar
Tombe d'Edward Elgar
DeFacto (CC BY-SA)

Mort et héritage

Si Elgar ne composa plus depuis les années 1920, il n'abandonna pas pour autant la musique. En 1924, le compositeur fut nommé Master of the King's Music. En 1931, il fut fait baronnet. Pendant cette période, Elgar dirigea des orchestres, notamment Yehudi Menuhin (1916-1999) qui interpréta son Concerto pour violon en 1932. Puis, toujours en 1932, Elgar se remit soudainement à la composition d'une œuvre grandiose. La BBC lui commanda une symphonie et, lorsque la presse eut vent du projet, les journaux réclamèrent à cor et à cri que le compositeur l'achève, mais le temps pressait. Edward Elgar mourut d'un cancer à Worcester le 23 février 1934. Il fut enterré à côté de sa femme Alice dans le cimetière de Little Malvern. Le compositeur avait demandé que personne ne touche à sa troisième symphonie inachevée, mais en 1997, Anthony Payne l'acheva.

L'Angleterre n'avait pas eu de compositeur majeur depuis le XVIIe siècle et Henry Purcell (1659-1695). L'œuvre d'Elgar relança presque à elle seule la musique classique en Angleterre. Elgar était extrêmement populaire de son vivant, mais une réaction se manifesta après la Première Guerre mondiale, car il représentait une époque révolue. Ses racines provinciales qui s'étaient transformées en une caricature bourgeoise, son édouardianisme marqué et son association avec la musique nationaliste étaient autant d'éléments qui lui étaient désormais reprochés. À bien des égards, la musique d'Elgar était "un mélange de noblesse et de nostalgie, [elle] définissait l'esprit britannique à la fin de l'ère victorienne" (Wade-Matthews, 58). Mais les époques victorienne et édouardienne avaient été réduites à néant par l'énorme bouleversement d'une guerre mondiale. Le monde de l'après-guerre ne semblait pas avoir besoin de ces romantiques désuets. À partir des années 1960, cependant, l'étoile d'Elgar commença à remonter, en particulier lorsque les chefs d'orchestre commencèrent à interpréter sa musique telle qu'elle avait été conçue, sans embellissements excessifs. Sa musique retrouva la place qu'elle mérite parmi les plus belles œuvres jamais produites par un compositeur britannique. Par-dessus tout, Elgar est aujourd'hui reconnu pour son individualisme, sa vitalité et sa gestion du grand orchestre symphonique moderne, où il se révéla être un maître de l'extraction de tout le potentiel d'interprétation en utilisant la riche texture de sa musique. Comme le fit remarquer le compositeur Fritz Steinbach (1855-1916), Elgar était "un génie inattendu et un précurseur dans le domaine de l'orchestration... Des effets entièrement originaux avec une virtuosité presque unique" (Schonberg, 569).

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Pourquoi Edward Elgar a-t-il cessé de composer ?

Edward Elgar a cessé de composer dans les années 1920, peut-être à la suite du décès de sa femme en 1920. Il a continué à diriger et a composé une troisième symphonie vers la fin de sa vie.

Qu'est-ce qui a rendu Sir Edward Elgar célèbre ?

Edward Elgar s'est fait connaître en tant que compositeur, ses œuvres phares étant l'ouverture Froissart et les Variations Enigma. Il est surtout connu aujourd'hui pour son Land of Hope and Glory, adapté du trio de l'une de ses marches Pomp and Circumstance.

Edward Elgar jouait-il d'un instrument ?

Edward Elgar jouait du piano, de l'orgue et du violon.

Quel type de musique Edward Elgar a-t-il composé ?

Edward Elgar était un compositeur de musique romantique. Il est surtout connu pour ses symphonies, ses œuvres orchestrales et ses marches.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2023, juillet 11). Edward Elgar [Edward Elgar]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22040/edward-elgar/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Edward Elgar." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juillet 11, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22040/edward-elgar/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Edward Elgar." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 11 juil. 2023. Web. 24 juil. 2024.

Adhésion