Forteresse de Khotyn

Définition

Artem Vynohradov
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 01 février 2022
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol, afrikaans, Turc, allemand, portugais
Khotyn Fortress (by Zysko Serhii, CC BY-SA)
Forteresse de Khotyn
Zysko Serhii (CC BY-SA)

La forteresse de Khotyn est un complexe de fortifications situé sur la rive droite vallonnée du Dniestr à Khotyn, en Ukraine. Elle se compose d'une forteresse du 13e siècle et d'un bastion du 18e siècle qui l'entoure. C'est l'une des plus anciennes fortifications préservées d'Europe de l'Est.

La forteresse médiévale

Il n'existe aucune information dans les sources écrites sur la date de construction des premières fortifications à cet endroit, mais des fouilles archéologiques menées dans les années 1960 ont permis de découvrir les vestiges d'une première structure fortifiée. Le premier château avait des murs en bois et des remparts en terre, et il fut probablement construit au début du 11e siècle par le Grand Prince de Kyiv Vladimir le Grand (c. 958-1015), qui conquit la région à cette époque et voulait contrôler le passage de la rivière et avoir accès à une route commerciale importante.

Supprimer la pub

Advertisement

Au milieu du 13e siècle, Daniel Ier de Galice renforça la forteresse en remplaçant les fortifications en bois par des fortifications en pierre.

En 1199, la ville et la forteresse faisaient partie de la principauté de Galicie-Volhynie, qui utilisait la forteresse sur les rives du Dniester, alors frontière de la principauté, pour défendre la frontière. Au milieu du 13e siècle, Daniel Ier de Galice (1201-1264), roi de Ruthénie (anciennement Galicie-Volhynie), renforça la forteresse en remplaçant les fortifications en bois par des fortifications en pierre.

Avec la crise économique du XIVe siècle en Europe, Gênes chercha de nouvelles sources de revenus. Une telle source de revenus était le bassin de la mer Noire, qui inclut le Dniester, car ces terres étaient abondantes en ressources agricoles. Ainsi, dès la première moitié du 14e siècle, les Génois créèrent un réseau commercial à travers le Danube, le Dniester, la mer d'Azov et la Crimée. Compte tenu de la faiblesse du royaume de Ruthénie au début du XIVe siècle, les Génois purent s'emparer de la route commerciale du Dniestr, et la forteresse de Khotyn devint un avant-poste éloigné défendant le réseau commercial.

Supprimer la pub

Advertisement

Avec la fondation de la principauté de Moldavie au milieu du XIVe siècle, sous le règne de Dragoș le Fondateur, vassal du royaume de Hongrie, toutes les fortifications et les postes commerciaux sur le Dniestr, y compris Khotyn, passèrent sous la domination de la Moldavie. Au XVe siècle, la forteresse fut considérablement reconstruite et devint la résidence du gouverneur local.

Europe Before the Fall of Constantinople, c. 1450
L'Europe avant la chute de Constantinople, vers 1450
Simeon Netchev (CC BY-NC-SA)

Dans la seconde moitié du 15ème siècle, l'Empire ottoman voulait conquérir le sud de la Bessarabie et craignait la position stratégique de la Principauté de Moldavie. En 1473, la Moldavie refusa de payer son tribut annuel à l'Empire ottoman, et Mehmed II le Conquérant (r. de 1451 à 1481) envahit donc la Moldavie en 1474. En 1476, son armée atteignit Khotyn, mais la forteresse s'avéra imprenable et le siège échoua.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

La période ottomane

Au début du XVIe siècle, la Principauté de Moldavie fut assujettie par l'Empire ottoman, et la garnison de janissaires de la région prit en charge la forteresse. Dans les années 1530, Petru Rareș (c. 1483-1546), le prince de Moldavie, tenta de conquérir la Pokuttya, une région située au nord-ouest de Khotyn, en déclenchant une guerre avec le royaume de Pologne. Cependant, l'armée polonaise était beaucoup plus forte et, en 1538, elle assiégea Khotyn et s'empara de la forteresse. Pendant le siège, une grande partie du mur entre les tours nord et est fut détruite, une partie du palais près du mur est, la porte et la tour du forgeron furent brisées. Le château fut reconstruit et agrandi de 1540 à 1544 : les murs et la tour du forgeron furent restaurés, et la nouvelle porte fut construite. Les Polonais contrôlèrent la forteresse jusqu'en 1617, date à laquelle la paix de Busza fut signée et la forteresse passa sous la domination de la Moldavie ottomane.

En 1620, la tension entre le "commonwealth" polono-lituanien (la Couronne du Royaume de Pologne et du Grand-Duché de Lituanie) et l'Empire ottoman atteignit son paroxysme. Les Tatars et les Cosaques, respectivement les sujets du sultan turc et du roi de Pologne, étaient en conflit permanent, les Tatars faisant des incursions dans les terres méridionales du Commonwealth pour capturer des esclaves et les Cosaques pillant les villes et les points de commerce ottomans, menaçant même Istanbul. La Pologne s'étant également immiscée dans les affaires intérieures de la Moldavie, le sultan Osman II (r. de 1618 à 1622) rassembla en 1621 une armée de près de 160 000 soldats et lança une invasion. L'armée du Commonwealth polono-lituanien et ses alliés cosaques comptaient environ 50 000 à 60 000 soldats. Les armées se rencontrèrent sous les murs de Khotyn, et la bataille se termina par une victoire polono-lituanienne. Le traité de paix de Khotyn reconnut la frontière entre le Commonwealth et l'Empire ottoman sur le Dniestr, mais la forteresse resta sous domination ottomane.

Battle of Khotyn (1621)
Bataille de Hawtin (1621)
Józef Brandt (Public Domain)

En 1673, l'armée de Pologne-Lituanie, sous les ordres de Jean III Sobieski (1629-1696), affronta à nouveau l'armée ottomane. Le Commonwealth fut victorieux ; il parvint même à s'emparer de la forteresse, bien que brièvement. Par la suite, les Ottomans décidèrent de démolir le château, mais le gouverneur local se refusa de mener à bien cette tâche, et le château survécut.

Supprimer la pub

Advertisement

Le nouveau complexe de 30 hectares pouvait abriter une garnison de 20 000 hommes avec provisions et munitions en temps de paix et jusqu'à 60 000 hommes pendant les hostilités.

Au début du 18ème siècle, l'Empire ottoman était sérieusement préoccupé par la puissance croissante du Tsardom de Russie. Ils craignaient que les Russes n'attaquent le Commonwealth polono-lituanien, puis la Moldavie ottomane, où une grande partie de la population était chrétienne orthodoxe. De plus, les Turcs voulaient reconquérir les terres perdues par la Russie après le traité de Constantinople en 1700. En 1710, l'Empire ottoman déclara la guerre au tsardom de Russie et, un an plus tard, Pierre le Grand (1672-1725) entama la campagne de la rivière Pruth, envahissant la Moldavie. La campagne fut un échec pour les Russes, et ils durent signer un nouveau traité de paix avec l'Empire ottoman.

Les Ottomans renforcèrent toutes les fortifications sur le Dniestr, qui jouait le rôle de frontière nord. La forteresse de Khotyn fut considérablement reconstruite, et une nouvelle forteresse à bastions fut construite autour d'elle. La nouvelle fortification comportait sept bastions et cinq portes fortifiées. Le côté extérieur du puits était fortifié par un mur de pierre devant lequel se trouvait un fossé. L'ancienne forteresse était reliée à l'ensemble du système de fortification par un mur. Le nouveau complexe de 30 hectares pouvait abriter une garnison de 20 000 hommes avec des provisions et des munitions en temps de paix et jusqu'à 60 000 hommes pendant les hostilités. La forteresse remplissait la fonction d'arsenal.

Ruins of the Bastion of the Khotyn Fortress
Ruines du bastion de la forteresse de Khotyn
Artem Vynohradov (CC BY-SA)

Histoire ultérieure

Au 18ème siècle, la forteresse changea fréquemment de mains. Pendant la guerre russo-turque de 1735-1739, les troupes russes vainquirent l'armée ottomane à Stavuchany (1739), près de Khotyn, après quoi la garnison ottomane de la forteresse se rendit sans combattre. Avec le traité de paix de Belgrade, plus tard la même année, la garnison ottomane fit son retour. En 1769, pendant la guerre russo-turque de 1768-1774, l'armée russe affronta les Ottomans sur le Dniestr. La bataille se termina par la défaite des Ottomans et le retrait de la garnison de Khotyn. Cependant, le traité de Küçük Kaynarca (1774) ne modifia pas la frontière du Dniestr, et la forteresse repassa donc sous domination ottomane.

Supprimer la pub

Advertisement

En 1787, l'Empire ottoman tenta de reconquérir les terres perdues au profit de la Russie lors des guerres précédentes. L'Empire autrichien rejoignit la guerre aux côtés de la Russie, et l'armée russo-autrichienne encercla et assiégea la forteresse de Khotyn. La forteresse se rendit, mais, une fois encore, le traité de Jassy ne modifia pas la frontière du Dniestr, et la garnison ottomane reprit le contrôle de la forteresse.

Map of the Khotyn Fortress
Carte de la forteresse de Khotyn
Unknown Author (Public Domain)

En 1806, les troupes russes traversèrent le Dniestr pour entrer en Moldavie, ce qui déclencha la guerre russo-turque de 1806-1812. Sans opposer résistance, le commandant de Khotyn remit la forteresse aux Russes. Finalement, en 1812, en vertu du traité de paix de Bucarest, Khotyn fit officiellement partie de l'Empire russe. Par la suite, la forteresse perdit son importance stratégique ; elle devint le quartier général et l'infirmerie du régiment d'infanterie de Modlin, stationné à Khotyn. Aujourd'hui, le complexe est une réserve historique ; la forteresse retrouva toute la splendeur du 18e siècle, et c'est une destination touristique populaire.

Structures de défense du château

Le château, après des dizaines de reconstructions et de perfectionnements, était un système de défense assez puissant. Afin de protéger le château des tirs d'artillerie, étant donné qu'il est situé au centre d'un bassin, les murs s'élèvent à près de 40 mètres (130 pieds) au-dessus du sol. Les murs nord et ouest sont entourés d'un petit ruisseau, et le long du mur sud se trouve des douves.

Supprimer la pub

Advertisement

Khotyn Stronghold from the North
Bastion de Khotyn vu du nord
Vian (CC BY-SA)

Les murs sont fortifiés par cinq tours qui permettaient au château de couvrir les collines environnantes avec des tirs d'artillerie :

  • Tour d'entrée sud - Construite au début du 18e siècle, la hauteur de la tour est de 20 mètres, et les murs ont une épaisseur de 3 à 4 mètres (10-13 pieds). À l'origine, l'entrée de la forteresse était située au bas de la tour, mais au XIXe siècle, elle fut reconstruite, des ponts en bois furent ajoutés et l'entrée fut déplacée au niveau actuel.
  • Tour du forgeron (sud-ouest) - La tour actuelle, qui fut construite au 18e siècle, est une reconstruction d'une tour du 15e siècle. Haute de près de 29 mètres, avec des murs de 2 mètres d'épaisseur, elle abritait la forge du château.
  • Tour du commandant (ouest) - Construite au 15e siècle, cette tour était directement reliée au palais du commandant. La hauteur de la tour est de 62,5 mètres (205 pieds), et les murs ont une épaisseur de 2 mètres (6,5 pieds). Sur l'étage supérieur de la tour, il y avait des meurtrières pour les tirs d'artillerie.
  • Tour Est - La tour fut construite au milieu du 15ème siècle. La hauteur de la tour est de 55 mètres (180 ft). À l'intérieur, la tour est une partie solide du mur d'une épaisseur de 6 mètres (20 pieds), donc la seule façon d'atteindre le niveau des meurtrières est de traverser les murs du château.
  • Tour nord - Construite au milieu du XVe siècle, cette tour était le donjon du château. Elle comporte quatre étages avec des meurtrières qui étaient utilisées pour les tirs d'artillerie et de mousquet. Les murs de la tour font 68 mètres de haut et 2 mètres d'épaisseur.

La cour du château

La cour est divisée en deux parties par la maison du commandant. La partie nord, qui est la partie la plus ancienne du château, est appelée cour ducale ou cour du commandant, tandis que la partie sud de la forteresse est appelée cour des guerriers.

Courtyard of the Khotyn Stronghold
Cour de la forteresse de Khotyn
Artem Vynohradov (CC BY-SA)

La majorité des bâtiments sont situés dans la partie sud :

  • La maison du commandant - Ce palais à deux étages du 15e siècle fut construit en blocs de pierre blanche et en briques rouges. À l'intérieur, le palais est divisé en parties résidentielles et en parties de garde. Le palais possédait également des portails et des cadres en pierre blanche, mais la majorité de ces éléments furent perdus aux XIXe et XXe siècles.
  • Casernes - Les quartiers d'habitation à deux étages de la garnison de la forteresse furent construits au 15e siècle le long du mur oriental. Reconstruits à de nombreuses reprises au cours de l'histoire, ils abritent actuellement un musée de la forteresse.
  • Puits du château - Situé au milieu de la cour, il a une profondeur de 50 mètres et date du 15e siècle.
  • Chapelle du château - La date de sa construction est inconnue, mais elle a probablement été bâtie entre le 13e et le 15e siècle dans les styles architecturaux roman et gothique. Elle fut reconstruite à plusieurs reprises, transformée en mosquée à l'époque ottomane et reconstruite en église orthodoxe au début du XIXe siècle.

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Artem Vynohradov
My name is Artem. I am a Ukrainian student and a history enthusiast. My interests include economics, history, geography, international relations, architecture, urbanism and linguistics.

Citer cette ressource

Style APA

Vynohradov, A. (2022, février 01). Forteresse de Khotyn [Khotyn Fortress]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20269/forteresse-de-khotyn/

Style Chicago

Vynohradov, Artem. "Forteresse de Khotyn." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le février 01, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20269/forteresse-de-khotyn/.

Style MLA

Vynohradov, Artem. "Forteresse de Khotyn." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 01 févr. 2022. Web. 24 juin 2022.

Adhésion