Civilisation Nazca

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 23 mai 2014
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, portugais, espagnol, Turc
Nazca Double-spouted Pot (by Wikipedia _User: Fae, Public Domain)
Casserole à double bec Nazca
Wikipedia _User: Fae (Public Domain)

La civilisation Nazca s'épanouit sur la côte sud du Pérou entre 200 avant notre ère et 600 après notre ère. Ils s'installèrent dans la vallée de Nazca et dans d'autres vallées environnantes, leurs principaux sites religieux et urbains étant respectivement Cahuachi et Ventilla. Cette culture est connue pour ses poteries et ses textiles caractéristiques, ainsi que pour les géoglyphes réalisés sur le sol du désert, connus sous le nom de "lignes de Nazca".

Aperçu général

Les Nazcas étaient contemporains de la culture Paracas, qu'ils dépassèrent en terme de longévité, et de nombreux sites Paracas ont été découverts sous les habitations Nazcas. Sur le plan politique, la civilisation nazca a été décrite comme un ensemble de chefferies agissant occasionnellement à l'unisson dans un intérêt mutuel, plutôt que comme un État unique et unifié. Comme le dit si bien M.E. Moseley, "l'individualité - avec une cohérence culturelle, mais sans pouvoir intégré ou à grande échelle - était la marque de fabrique des Nazcas". Cette interprétation est renforcée par l'art et l'architecture nazca, qui présentent des thèmes communs à tous les peuplements, mais aussi par l'absence générale d'un plan d'urbanisme uniforme ou de preuves de centralisation. La population maximale de la civilisation nazca a été estimée à 25 000 personnes, réparties dans de petits villages typiquement construits sur des collines en terrasses à proximité de plaines inondables irriguées.

Supprimer la pub
Advertisement

Au fur et à mesure de leur développement, les Nazcas étendirent leur influence à la vallée de Pisco au nord et à la vallée d'Acari au sud. En outre, comme les lamas, les alpagas et les vigognes ne survivent pas dans les zones côtières, l'utilisation de leur laine dans les textiles nazca prouve que des échanges commerciaux avaient été établis avec les cultures des hautes terres. En outre, des momies nazcas ont été découvertes portant des coiffes fabriquées avec des plumes d'oiseaux de la forêt tropicale, ce qui montre une fois de plus que les marchandises étaient échangées sur de grandes distances.

Les Nazcas ont laissé un héritage d'images distinctives sur leurs poteries, leurs textiles et sur le sol désertique du Pérou.

Les tombes, souvent placées à 4,5 mètres de profondeur et accessibles par un puits, sont la source la plus riche d'artefacts nazca et révèlent de nombreux aspects de cette culture. Des poteries et des textiles raffinés furent enterrés avec les morts, sans distinction particulière entre les hommes et les femmes. Le défunt était momifié, soigneusement enveloppé dans des textiles et généralement placé en position assise. Les crânes présentent parfois une élongation délibérée et nous savons que les Nazcas portaient des tatouages. Les tombes, en particulier celles à puits revêtues de briques crues, pouvaient être rouvertes et d'autres momies ajoutées, ce qui indique peut-être un culte des ancêtres. Des cachettes contenant des têtes trophées accompagnent souvent la momie, beaucoup montrant des signes de tréphination qui permettaient d'en enfiler plusieurs sur un seul cordon, comme l'illustrent les dessins de poterie. Les têtes trophée sont également fréquemment incorporées dans les motifs textiles, en particulier en tant que miniatures et comme décoration de bordures. On a également trouvé des sépultures de ce qui semble être des victimes sacrificielles. Les yeux sont bouchés et des excréments sont placés dans la bouche qui est ensuite fermée par des aiguilles de cactus. La langue était également enlevée et conservée dans une pochette en tissu.

Supprimer la pub
Advertisement

Affaiblis par une génération de sécheresse au Ve siècle de notre ère, les Nazca furent finalement conquis par les Wari qui reprirent nombre de leurs caractéristiques artistiques et les établissements nazca ne dépassèrent jamais le statut de province.

Ventilla

Ventilla était la capitale urbaine des Nazcas. Elle s'étendait sur plus de 2 kilomètres carrés et comprenait des monticules cérémoniels, des cours fortifiées et des habitations en terrasses. Pour lutter contre la menace constante de la sécheresse, les Nazcas construisirent un vaste réseau d'aqueducs souterrains, de galeries et de citernes afin d'assurer un bon approvisionnement en eau pendant la saison sèche et de minimiser l'évaporation. On y accédait par d'impressionnantes rampes en spirale descendantes et elles étaient tapissées de galets de rivière.

Supprimer la pub
Advertisement

Nazca Civilization Map
Carte de la civilisation de Nazca
Wikipedia User: Cookie (CC BY-SA)

Cahuachi

Fondée vers 100 avant notre ère, Cahuachi, sur la rive sud de la rivière Nazca, à 50 km à l'intérieur des terres, était un lieu de pèlerinage et la capitale religieuse de Nazca. Il fut probablement considéré comme sacré parce qu'il s'agissait de l'un des rares endroits où l'approvisionnement en eau était garanti tout au long de l'année. L'absence d'architecture domestique indique qu'il ne fut jamais utilisé comme lieu d'habitation.

Le site sacré s'étend sur 11,5 kilomètres carrés et comprend une quarantaine de grands monticules qui tirent profit des collines naturelles. Le plus grand monticule, connu sous le nom de Grand Temple, mesure plus de 20 mètres de haut. Tous les monticules ont une place adjacente et sont surmontés de murs en pisé. La plus grande place mesure 47 x 75 mètres. Un muret de 40 cm de haut entourait l'enceinte sacrée principale. Des poteaux et des trous de poteau répartis sur le site suggèrent que des auvents protégeaient les fidèles du soleil. Des scènes textiles suggèrent également que les rassemblements religieux étaient liés aux fêtes des récoltes, et des tas de déchets constitués principalement de tessons de poterie sur le site indiquent des festins rituels. Ces déchets furent délibérément laissés de manière à ce qu'ils fassent partie intégrante du tumulus. Par conséquent, plus le tumulus est grand, plus il fut utilisé pour des rituels. Certains tumulus contenaient également des sépultures et de grands pots contenant des textiles fins offerts en guise d'offrandes religieuses.

L'art nazca, en particulier la poterie, donne plus de détails sur les cérémonies religieuses qui auraient pu avoir lieu à Cauachi, et de nombreuses scènes impliquent des chamans. Ces figures religieuses, en transe sous l'effet de la drogue, faisaient appel aux esprits de la nature pour garantir des conditions favorables à l'abondance agricole. La musique jouait un rôle important dans ces rites, comme en témoigne l'abondance de tambours et de flûtes de pan en céramique dans les archives archéologiques. Le principal dieu nazca semble avoir été l'Être oculé, représenté dans l'art sous la forme d'une divinité volante portant des chapelets de têtes trophées. Il est souvent représenté sur des poteries et des textiles en position horizontale, avec des banderoles flottant de son corps. Ses grands yeux fixes et sa langue en forme de serpent sont d'autres caractéristiques typiques.

Supprimer la pub
Advertisement

Nazca Line Human Figure
silhouette humaine, lignes de Nazca
Tobias Lange (CC BY-NC-SA)

Lignes de Nazca

Les Nazcas tracèrent des géoglyphes et des lignes à travers les déserts et les collines environnants. Il s'agit soit de dessins stylisés d'animaux, de plantes et d'êtres humains, soit de simples lignes reliant des sites sacrés ou indiquant des sources d'eau. Leur fonction exacte est controversée, mais la théorie la plus répandue est qu'ils étaient conçus pour être parcourus lors de rites et de processions religieuses.

Ces lignes anciennes furent tracées remarquablement facilement et rapidement en enlevant les roches sombres oxydées qui jonchaient le sol clair de la pampa désertique. La plupart des dessins ne sont visibles que du ciel, mais certains furent réalisés à flanc de colline et sont donc visibles du sol.

Les lignes peuvent être simples - droites ou courbes - ou groupées et peuvent se croiser en réseaux complexes. La largeur et la longueur des lignes peuvent varier; l'une des plus longues lignes droites mesure 20 km de long et la longueur totale combinée des lignes de Nazca a été estimée à plus de 1 300 km. Les lignes utilisées pour décrire une forme spécifique sont généralement composées d'une seule ligne continue. Les dessins peuvent être des formes géométriques ou des animaux tels qu'un colibri, une araignée et même un orque. Les arbres, les plantes et les fleurs constituent un autre sujet, de même que les figures humaines.

Supprimer la pub
Advertisement

L'échelle des dessins peut être énorme; beaucoup ont au moins la taille d'un terrain de sport. Ils furent également réalisés sur plusieurs siècles et, très souvent, les dessins les plus récents se chevauchent et ignorent les plus anciens, ce qui suggère fortement l'absence d'une planification unifiée à long terme et, par conséquent, qu'ils furent réalisés par différents groupes à différentes époques et qu'ils servaient plus qu'un seul objectif.

Nazca Figure Vessel
Vase à figurines Nazca
James Blake Wiener (CC BY-NC-SA)

Poterie Nazca

Les Nazcas acquirent une réputation de grands artistes et leur poterie finement ouvragée en est un excellent exemple. Les récipients étaient à parois minces et pouvaient prendre une grande variété de formes. Parmi les formes distinctives, citons les récipients à double bec avec une seule anse et les récipients généralement bulbeux sans fond plat ou base. Les bols, les gobelets, les jarres, les tambours d'effigie et les flûtes de Pan sont également courants. On trouve également des récipients en forme de tête humaine, sans doute inspirés par la pratique nazca consistant à prendre des têtes trophées après les batailles.

Influencés par les modèles antérieurs de la culture Paracas, les récipients en poterie Nazca étaient décorés à l'aide d'un engobe (avant la cuisson) pour produire un large éventail de motifs, de dieux, d'images chamaniques, de crustacés, de condors, de singes et de créatures mythiques transformatrices, en particulier des félins, d'une grande vivacité d'expression. Les Nazcas créèrent ensuite leur propre style et les motifs évoluèrent du naturalisme à l'ornementation, puis à des formes très abstraites. Souvent, le dessin couvre l'ensemble du récipient, produisant un effet tridimensionnel enveloppant, voire une narration, par exemple avec des scènes de bataille. Les motifs peuvent également exploiter les contours du récipient, par exemple un nez sur une partie saillante. Les motifs peuvent également se chevaucher pour créer une illusion d'espace et de profondeur.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Le bordeaux, le violet clair et le bleu-gris étaient les couleurs préférées, mais une très large gamme fut utilisée, plus, en fait, que dans toute autre culture andine ancienne. Les fonds étaient généralement blancs, rouges ou noirs. Le contour des figures en noir est une autre caractéristique et un autre exemple de l'intérêt des Nazca pour le dessin linéaire. Un dernier polissage donnait aux couleurs un éclat fin.

Nazca Gold Mask
Masque Nazca Gold
Wikipedia User: FA2010 (Public Domain)

Textiles et travail du métal des Nazcas

Les Nazcas, comme de nombreuses cultures d'Amérique du Sud, aimaient non seulement tisser et broder de la laine, mais aussi peindre des tissus de coton unis avec toute une série d'images et de motifs colorés. Les textiles ont remarquablement bien survécu, grâce au climat extrêmement sec, et ils illustrent le fait que les tisserands nazcas possédaient toute la gamme des techniques andines et utilisaient une étonnante palette de couleurs et de nuances pour produire des motifs complexes et détaillés. Les personnages étaient particulièrement populaires dans les motifs et sont le plus souvent représentés participant à des scènes de récolte qui montrent des denrées alimentaires telles que le maïs et les haricots. Les figures animales, semblables à celles des géoglyphes et des poteries, étaient également très appréciées. Des métiers à tisser, des fuseaux, des aiguilles, des boules de coton et des pots de teinture ont été découverts dans les villages de Nazca.

Les métallurgistes de Nazca battaient l'or en fines feuilles qu'ils découpaient pour créer des silhouettes. Préférant garder les surfaces lisses et réfléchissantes, seul un petit travail de repoussage permettait de décorer avec parcimonie. Les masques portés sur la bouche donnaient l'impression que le porteur portait une barbe et des moustaches en or. Des masques complets en or, des coiffures de plumes et des ornements de nez et de front furent également produits. Ces masques en or transforment le visage de celui qui les porte et rappellent les cérémonies de transformation pratiquées par les chamans qui étaient un sujet si populaire dans l'art nazca.

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2014, mai 23). Civilisation Nazca [Nazca Civilization]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12829/civilisation-nazca/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Civilisation Nazca." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mai 23, 2014. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12829/civilisation-nazca/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Civilisation Nazca." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 23 mai 2014. Web. 17 avril 2024.

Adhésion