Empire Khmer

Définition

Rodrigo Quijada Plubins
de , traduit par Jerome Couturier
publié le 12 mars 2013
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, malais, Tchèque, Turc
Khmer Empire c. 900 CE (by Javierfv1212, CC BY-SA)
Empire Khmer vers 900
Javierfv1212 (CC BY-SA)

L'Empire Khmer était un puissant état d'Asie du Sud-Est, établi par le peuple du même nom, qui dura de 802 à 1431. À son apogée, l'empire couvrait une grande partie de ce qui est aujourd'hui le Cambodge, la Thaïlande, le Laos et le sud du Vietnam.

Au 7ème siècle, les Khmers habitaient des territoires situés le long du Mékong - septième plus long fleuve du monde - depuis le delta jusqu'à la frontière actuelle entre le Cambodge et le Laos, ainsi que la région située entre ce fleuve et le grand lac Tonle Sap à l'ouest et la zone longeant le fleuve Tonle Sap (qui coule du lac à la mer, rejoignant le Mékong dans le delta). Il y avait plusieurs royaumes en guerre constante les uns contre les autres, caractérisés par des arts et une culture fortement influencés par l'Inde en raison des routes commerciales maritimes établies de longue date avec ce sous-continent.

Supprimer la pub

Advertisement

Les religions importantes dans la région étaient l'Hindouisme surtout, mais aussi le Bouddhisme, mélangés à des cultes animistes et traditionnels. Les villes importantes depuis cette époque sont Angkor Borei, Sambor Prei Kuk, Banteay Prei Nokor et Wat Phu. Un homme appelé Jayavarman II, dont on dit qu'il venait d'un endroit appelé Java - peut être ou non l'île que nous appelons Java en Asie du Sud-Est - mena une série de campagnes militaires victorieuses, soumettant la plupart de ces petits royaumes, ce qui mena à la fondation d'un grand état territorial. En 802, il prit le titre de chakravartin, ‘monarque universel’, et cette date est utilisée pour marquer le début de l'empire.

À PLUSIEURS REPRISES, LES KHMERS GUERROYÈRENT CONTRE DEUX PEUPLES VOISINS POSSÉDANT DE PUISSANTS ROYAUMES, LES CHAM ET LES VIETNAMIENS.

Utilisant la ville d'Angkor comme capitale, l'Empire Khmer étendit sa base territoriale au cours des siècles suivants, principalement au nord (pénétrant le plateau de Khorat) et à l'ouest, dans le bassin du Chao Phraya et au-delà. À l'est, les résultats furent différents: à plusieurs reprises, les Khmers guerroyèrent contre deux peuples voisins possédant de puissants royaumes, les Chams (dans le centre du Vietnam actuel) et les Vietnamiens (dans le nord du Vietnam actuel). Malgré quelques victoires, comme en 1145 lorsque la capitale Cham, Vijaya, fut prise, l'empire ne put jamais annexer ces terres. A l'inverse, les Chams et les Vietnamiens connurent quelques victoires, dont la plus spectaculaire fut la revanche humiliante des Chams, qui pillèrent Angkor (1177) et poussèrent l'empire au bord de la destruction.

Supprimer la pub

Advertisement

Tout au long de l'histoire de l'empire, la cour Khmer était constamment occupée à réprimer les rébellions initiées par des nobles ambitieux qui tentaient d'obtenir leur indépendance, ou à combattre les conspirations contre le roi. Cela était particulièrement vrai chaque fois qu'un roi mourait, car les successions étaient habituellement contestées.

Les Khmers étaient de grands bâtisseurs, remplissant le paysage de temples monumentaux, d'immenses réservoirs (appelés baray) et de canaux, et construisant un vaste réseau routier avec toutes sortes de ponts - les routes principales font 800 km de long. Le temple le plus impressionnant, Angkor Wat, plus grand complexe religieux du monde, est un microcosme de l'univers hindou et défie l'imagination - il couvre 200 hectares. Aujourd'hui, il est bondé de touristes émerveillés par des ruines qui, jusqu'à récemment, étaient recouvertes par la jungle. Sa construction, entamée vers 1122 par l'un des plus grands rois, Suryavarman II, dura quelque 30 ans.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Le plus grand roi de l'empire fut Jayavarman VII (r. de 1181 à 1215). Il chassa les Chams qui s'étaient emparés d'Angkor, sortant le royaume de l'anarchie, puis il envahit le Champa (royaume des Chams). L'ampleur de son programme de construction fut sans précédent: il construisit des temples, des monuments, des routes, une centaine d'hôpitaux, et le spectaculaire complexe d'Angkor Thom - une ville dans la ville d'Angkor. Jayavarman étendit également le contrôle territorial de l'empire à son apogée.

Angkor Wat, Cambodia
Angkor Wat, Cambodge
Dennis Jarvis (CC BY-SA)

Le nom d'origine d'Angkor était Yashodharapura (‘Ville porteuse de gloire’), et à son apogée, c'était la plus grande ville du monde, couvrant une superficie de mille kilomètres carrés, proche de celle de l'actuelle Los Angeles, aux États-Unis. Sa population est plus difficile à estimer, mais le chiffre d'environ un million d'habitants est plausible.

Les Khmers étaient un peuple festif, avec de nombreuses célébrations tout au long de l'année. Lutte, courses de chevaux, combats de coqs, feux d'artifice, musique et danses faisaient partie intégrante de leur culture. L’essentiel du commerce du royaume était apparemment entre les mains des femmes. Le roi et l'élite étaient transportés sur des palanquins et utilisaient des parasols pour se protéger du soleil. Il y avait plusieurs croyances religieuses, l'Hindouisme (mais pas exclusivement) étant favorisé par les rois au début, et le Bouddhisme plus tard. L'état était divisé en environ 23 provinces, avec une administration sophistiquée comportant un personnel important descendant jusqu'au niveau du village. Des recensements étaient effectués périodiquement. Bien qu'ils aient joué un rôle essentiel dans la prospérité de l'Empire, les hauts fonctionnaires de cette bureaucratie participèrent aussi aux complots qui pesèrent sur l'histoire de la cour.

Supprimer la pub

Advertisement

Le déclin et l'effondrement final de l'empire sont profondément liés à la grande migration thaïlandaise des 12ème-14ème siècles. Les Thaïs habitaient une région située au nord de l'empire, à peu près là où la Chine se termine et où commence l'Asie du Sud-Est: le Yunnan. C'est une terre montagneuse et rude, où existait un royaume thaïlandais appelé Nanchao. Pour des raisons inconnues, les populations thaïes commencèrent à migrer vers le sud, d'abord en petits groupes. Les Thaïs apparaissent pour la première fois dans les archives comme des mercenaires engagés par l'empire, puis leur nombre augmenta lorsqu'ils commencèrent à s'établir en colons dans des zones marginales. Les migrations s'intensifièrent lorsque les campagnes mongoles secouèrent la Chine, et lorsque les Mongols prirent le Yunnan en 1253 une nouvelle pression sur les Thaïs s'ensuivit. Finalement, les Thaïs créèrent leurs propres petits royaumes, les plus importants d'entre eux se trouvant dans la partie occidentale de l'empire. Au fur et à mesure que ces royaumes gagnèrent en puissance, ils commencèrent à attaquer et à annexer les territoires impériaux. À cette époque, il est possible aussi que l'économie de l'empire se soit détériorée en raison de l'envasement croissant des énormes ouvrages hydrauliques dont dépendait la région centrale khmère. Le royaume thaïlandais d'Ayutthaya prit Angkor en 1431, ce qui signa la fin de l'Empire Khmer.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Jerome Couturier
Je suis médecin, spécialisé en Génétique. J'aime l'Histoire et l'Antiquité depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours eu un interêt pour la recherche dans divers domaines scientifiques, dont l'archéologie.

Citer cette ressource

Style APA

Plubins, R. Q. (2013, mars 12). Empire Khmer [Khmer Empire]. (J. Couturier, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11782/empire-khmer/

Style Chicago

Plubins, Rodrigo Quijada. "Empire Khmer." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. modifié le mars 12, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11782/empire-khmer/.

Style MLA

Plubins, Rodrigo Quijada. "Empire Khmer." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 12 mars 2013. Web. 26 juin 2022.

Adhésion