Isabelle d'Este

Définition

Kelly Macquire
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 25 juin 2021
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Portrait of Isabella d'Este (by Titian, Public Domain)
Portrait d'Isabelle d'Este
Titian (Public Domain)

Isabelle d'Este (1474-1539) était la grande dame de l'Italie de la Renaissance qui finança les œuvres d'artistes aussi célèbres que Léonard de Vinci et Michel-Ange. Nombre des plus grandes œuvres d'art de la Renaissance n'existeraient pas aujourd'hui sans le mécénat d'Isabelle, qui est également considérée comme l'homologue féminin des "hommes de la Renaissance" qui travaillaient inlassablement à l'enrichissement de leurs connaissances.

Enfance

Isabelle était la fille du duc Hercule d'Este de Ferrare et d'Eleanora d'Aragon, fille du roi Ferdinand I de Naples. Sa sœur Béatrice d'Este devint duchesse de Milan et, à l'âge de 6 ans, Isabelle fut fiancée à François II Gonzague (1466-1519). Isabelle vécut toute son enfance en sachant qu'elle serait un jour mariée au marquis de Mantoue. Isabelle eut plus de chance que la plupart des filles de la Renaissance car ses parents croyaient en l'égalité de l'enseignement pour les garçons et les filles. Elle grandit donc avec la meilleure éducation classique, devenant chanteuse, danseuse et joueuse de luth de talent. Elle aimait l'équitation, les jeux de cartes et maîtrisait le latin et le grec (bien qu'elle n'ait continué que le latin à l'âge adulte).

Supprimer la pub

Advertisement

Le 11 février 1490, à l'âge de 15 ans, Isabelle épousa François et devint marquise de Mantoue. Isabelle et François eurent cinq enfants qui atteignirent l'âge adulte: leur fille Eleonora Gonzague devint duchesse d'Urbino, leur fils Frédéric II Gonzague succéda à son père comme marquis et devint ensuite le premier duc de Mantoue, et leur fils Hercule devint cardinal de l'église catholique.

Isabelle, co-régent de Mantoue

Lorsque son mari François fut appelé à travailler comme officier à la solde de certains des princes les plus puissants d'Europe, Isabelle se chargea de gérer les besoins diplomatiques et administratifs de Mantoue. Isabelle prouva être à la fois pragmatique et compétente lorsqu'elle fut en charge de la région, bien qu'elle ait pris soin de présenter les décisions et les actions qu'elle avait prises comme étant conformes aux ordres de son mari. Lorsqu'Isabelle agissait en tant que co-régente, elle utilisait sa position pour apporter des changements et donner des conseils dans une multitude de domaines au sein de sa région, notamment la justice pénale et le système judiciaire, la gestion de l'agriculture et des terres, la santé publique, les mariages des fonctionnaires de la cour et la défense des biens et de la sécurité des femmes.

Supprimer la pub

Advertisement

ISABELLe UTILISa TOUT LE POUVOIR ET TOUTE L'INFLUENCE QU'ELLE PuT exercer AU NOM DE SON MARI DE LA FAÇON la plus ingénieuse POSSIBLE.

Même si elle travaillait dans le cadre des limitations imposées aux femmes à l'époque de la Renaissance, Isabelle utilisé le pouvoir et l'influence qu'elle put exercer au nom de son mari de la manière la plus ingénieuse possible. Même si elle dut travailler dans les limites de l'approbation de son mari, Isabelle réussit mieux que François à diriger Mantoue. Pendant leur mariage, François Gonzague eut une liaison avec Lucrèce Borgia, duchesse de Ferrare, épouse d'Alfonso, le frère d'Isabelle. On pense que c'est le fait que François se sentit moins viril en raison de l'efficacité d'Isabelle qui fut le catalyseur de cette liaison. Lorsque François était à la maison, Isabelle en profitait pour voyager en tant que représentante diplomatique de leur cour et de Mantoue. Elle négociait des accords au nom des Gonzague et représentait les intérêts de Mantoue dans toute l'Italie.

Les lettres d'Isabelle d'Este nous donnent un aperçu unique de la vie des femmes occupant des postes élevés à l'époque de la Renaissance. Tout au long de sa vie, Isabelle écrivit souvent à François, tant lorsqu'elle les représentait à la maison que lorsqu'elle voyageait pour les affaires ou le plaisir. Ses lettres, qui décrivent les fêtes et les cérémonies de ses voyages, sont parmi les documents les plus détaillés qui nous soient parvenus de son époque. Isabelle archivait ses lettres, dont plus de 12 000 ont été conservées, comme si elle voulait qu'elles soient préservées le plus longtemps possible. Sa correspondance pendant l'absence de François documente de manière très détaillée ses activités à la cour en tant que chef politique par procuration.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Portrait of a Woman, Probably Isabella d'Este
Portrait de femme, probablement Isabelle d'Este
Gian Cristoforo Romano (Public Domain)

En août 1509, François fut capturé par les Vénitiens et retenu en otage. Pendant sa captivité et jusqu'à sa libération en juillet 1510, Isabelle fut la seule souveraine de Mantoue. Pendant cette période, Isabelle défendit avec succès sa région contre les prétendants étrangers aux territoires appartenant aux Gonzague. À la mort de François en 1519, leur fils Frédéric succèda à son père en tant que marquis de Mantoue et deviendra par la suite le premier duc de Mantoue. Comme Frédéric n'avait que 19 ans à la mort de son père, Isabelle assuma le rôle de régente. Pendant les 20 années qui suivirent, elle voyagea, tant pour le plaisir que pour la diplomatie, et en 1525, elle acheta le domaine de terres connu sous le nom de Solarolo, où elle agit en tant que seule régente et put mettre en œuvre ses propres procédures et décisions. En 1527, elle assista au sac de Rome et convertit sa maison en un abri pour les personnes ayant besoin de refuge et finit par héberger environ 2 000 personnes. Par chance, la maison d'Isabelle fut l'une des seules à être épargnée.

Mécène des arts

ISABELLE EST ÉGALEMENT CONSIDÉRÉE COMME UN SUJET POTENTIEL POUR LA CÉLÈBRE MONA LISA DE LÉONARD DE VINCI.

Isabelle était une diplomate compétente et un atout formidable pour le paysage administratif et politique de Mantoue, comme l'ont montré ses lettres à François, mais son héritage est celui d'une mécène et d'une amoureuse des arts. Peu de temps après son mariage, Isabelle commença à faire appel à des artistes pour décorer une suite spéciale dans ses appartements, sur laquelle elle travailla pendant les 20 années qui suivirent. Cette suite particulière servait à exposer les peintures, antiquités, camées, portraits, livres et autres objets précieux qu'elle avait collectionnés. Le centre de son espace était le studiolo, ou bureau, qui était décoré de peintures commandées par Isabelle et présentant des scènes mythologiques. Le studiolo était relié par un escalier à une pièce plus petite située juste en dessous, appelée la grotta. Cet espace était utilisé pour exposer les œuvres d'art qu'elle avait choisies et qui illustraient ses valeurs philosophiques, son apprentissage substantiel, ses goûts personnels et ses vertus. Il s'agissait d'un espace privé qu'Isabelle utilisait pour divertir certains visiteurs de la cour. Après la mort de son mari, elle déplaça le studiolo et la grotta dans un autre endroit du palais.

Isabella d'Este
Isabelle d'Este
Leonardo da Vinci (Public Domain)

Le mécène était le bailleur de fonds d'une œuvre d'art, et il contrôlait souvent le sujet, la taille et les matériaux de l'œuvre. Isabelle fit peindre son portrait par de grands artistes tels que Léonard de Vinci et Titien, et sa collection comprenait des œuvres de Giovanni Bellini, Michel-Ange, Francesco Francia et bien d'autres. Isabelle est également considérée comme un sujet potentiel pour la célèbre Joconde de Léonard de Vinci.

Supprimer la pub

Advertisement

Par son mécénat et sa passion de collectionneuse, elle augmenta la dette de la famille Gonzague, et ses ambitions artistiques dépassaient largement ses moyens. Heureusement, elle pouvait utiliser son statut pour inciter les artistes à produire des œuvres pour elle, puisqu'elle était un mécène de premier plan. Cela signifiait que le prestige serait donné à la fois à l'artiste et au mécène. Tout comme sa correspondance avec François, Isabelle conçut également des lettres détaillées de ses acquisitions, qui documentaient l'étendue et la qualité de sa collection. Ces correspondances nous donnent également la voix d'Isabelle sous forme de lettres, ainsi qu'un aperçu du mécénat artistique et de ses mécanismes à la Renaissance.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Kelly Macquire
Kelly is a graduate from Monash University who has completed her BA (Honours) in Ancient History and Archaeology, focussing on iconography and status in Pylos burials. She has a passion for mythology and the Aegean Bronze Age.

Citer cette ressource

Style APA

Macquire, K. (2021, juin 25). Isabelle d'Este [Isabella d'Este]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-19888/isabelle-deste/

Style Chicago

Macquire, Kelly. "Isabelle d'Este." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juin 25, 2021. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-19888/isabelle-deste/.

Style MLA

Macquire, Kelly. "Isabelle d'Este." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 25 juin 2021. Web. 05 déc. 2022.

Adhésion