Œdipe Roi

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 24 janvier 2018
Disponible dans ces autres langues: anglais
X
Oedipus & the Sphinx of Thebes (by Carole Raddato, CC BY-SA)
Œdipe et le sphinx de Thèbes
Carole Raddato (CC BY-SA)

Œdipe roi (429-420 av. J.-C.), également connu sous le nom d'Œdipus rex en latin ou Oidípous túrannos en grec ancien ("túrannos" signifie que le trône n'avait pas été obtenu par héritage), est la plus célèbre pièce de théâtre écrite par Sophocle, poète et dramaturge du Ve siècle avant notre ère, qui nous soit parvenue. La pièce fait partie d'une trilogie avec Antigone et Œdipe à Colone.

L'intrigue - un vieux mythe déjà connu de la plupart des spectateurs - est simple: une prophétie annonçant qu'il tuera son père et couchera avec sa mère oblige Œdipe - dont le nom signifie "pied enflé" après qu'on lui eut percé les chevilles dans son enfance - à quitter sa ville natale de Corinthe et à se rendre, sans le savoir, à Thèbes (son véritable lieu de naissance). En chemin, il accomplit la première partie de la prophétie en tuant un homme, le roi de Thèbes et son véritable père. Arrivé à Thèbes, il sauve la ville en résolvant l'énigme du Sphinx, puis il épouse la reine veuve (sa mère) et devient le nouveau roi. Plus tard, alors qu'une épidémie s'est abattue sur la ville, on dit à Œdipe que pour débarrasser la ville de la peste, il doit trouver le meurtrier du roi assassiné. Sans le savoir, ignorant qu'il est le coupable, il promet d'élucider le meurtre. Lorsqu'il apprend enfin la vérité, il se rend compte qu'il a accompli la prophétie; il se rend aveugle et s'exile.

Supprimer la pub
Advertisement

Sophocle

Sophocle (c. 496 av. J.-C. - v. 406 av. J.-C.) était né dans une famille aisée du dème ou faubourg de Colone, à l'extérieur du cœur d'Athènes. En plus d'être un auteur, il fut extrêmement actif dans la vie publique athénienne, en tant que trésorier en 443-42 avant notre ère et général en 441-40 avant notre ère. À l'âge de 80 ans, il fut nommé membre du groupe de magistrats spéciaux chargés de la lourde mission d'organiser le rebond financier et intérieur de la cité en 412-411 avant notre ère, après la désastreuse défaite à Syracuse. Il eut deux fils: Iophon, de sa femme Nicosrate, et Ariston (également appelé Sophocle), de sa maîtresse Theoris. Les deux fils deviendraient par la suite dramaturges. Parmi ses amis proches figurent l'historien Hérodote et l'homme d'État Périclès.

Bust of Sophocles
Buste de Sophocle
Jade Koekoe (CC BY-NC-SA)

Bien qu'actif dans les cercles politiques athéniens, ses pièces contiennent rarement des références à des événements ou des questions d'actualité, ce qui rend difficile la datation de ses pièces. La classiciste Edith Hamilton a écrit qu'il était un observateur passionné et détaché de la vie. Dans son livre The Greek Way, elle affirme que la beauté de ses pièces réside dans leur structure simple, lucide et raisonnable. Il était l'incarnation même de ce que nous considérons être grec. Elle écrit que "... toutes les définitions de l'esprit grec et de l'art grec sont avant tout des définitions de son esprit et de son art. Il s'est imposé au monde comme le Grec par excellence, et les qualités qui lui sont propres sont attribuées à tous le reste." (198-199). Elle ajoute qu'il était conservateur en politique et qu'il croyait en l'ordre établi des choses, même en théologie. L'auteur David Grene, dans sa traduction d'Œdipe roi, a déclaré que ses pièces avaient des intrigues étroitement contrôlées avec des dialogues complexes, des contrastes entre les personnages, un entrelacement d'éléments parlés et musicaux, et une "fluidité de l'expression verbale".

Supprimer la pub
Advertisement

Principaux personnages

Curieusement, bien qu'il s'agisse de l'une de ses pièces les plus populaires à l'époque et de nos jours, elle ne remporta pas le premier prix.

Les tragédiens grecs jouaient leurs pièces dans des théâtres en plein air, à l'occasion de divers festivals et rituels, dans le cadre de concours. L'objectif de ces tragédies n'était pas seulement de divertir, mais aussi d'éduquer le citoyen grec, d'explorer un problème. Outre un chœur de chanteurs pour expliquer l'action, il y avait des acteurs, souvent trois, qui portaient des masques. Sophocle avait pour contemporains Eschyle, auteur de Prométhée enchaîné, et Euripide, auteur de Médée. Au festival de Dionysos, Sophocle remporta 18 concours, contre 13 pour Eschyle et 5 pour Euripide. On connaît peu de dates précises pour ses pièces; Œdipe roi fut probablement écrite au milieu des années 420 avant notre ère. Cette estimation est basée sur la référence à une peste qui frappa la ville pendant qu'Œdipe était sur le trône. Curieusement, bien qu'elle ait été l'une de ses pièces les plus populaires à l'époque et de nos jours, elle ne remporta pas le premier prix.

Les personnages de la pièce sont peu nombreux:

  • Œdipe, le roi
  • Créon, son beau-frère
  • Tirésias, un vieux prophète aveugle
  • Jocaste, la femme et la mère d'Œdipe
  • deux messagers
  • un berger
  • un prêtre
  • et, bien sûr, le chœur.

Résumé de l'intrigue

La pièce s'ouvre sur la ville de Thèbes en proie à l'agitation et à la peste. Un prêtre s'adresse à Œdipe:

Supprimer la pub
Advertisement

La mort la frappe dans les germes où se forment les fruits de son sol, la mort la frappe dans ses troupeaux de boeufs, dans ses femmes, qui n'enfantent plus la vie...

(Œdipe Roi, trad. M. Artaud, Remacle)

Il rappelle au roi qu'il a libéré la ville du tribut payé au Sphinx, et que la ville le supplie maintenant de trouver un moyen de la sauver et de la "remettre sur le droit chemin". Œdipe répond qu'il comprend la situation critique du peuple et qu'il a envoyé son beau-frère Créon au temple d'Apollon (souvent désigné dans la pièce comme le roi Phoebos) pour trouver une réponse. À son retour, Créon demande à parler au roi en privé, mais Œdipe lui répond: " Leur deuil à eux me pèse plus que le souci de ma personne. (ibid). Pour débarrasser la ville de la peste, il faut trouver le meurtrier du roi Laïos. Sachant peu de choses sur la mort de l'ancien roi, Œdipe écoute les détails du meurtre, un crime censé avoir été commis par des voleurs. Il se promet de trouver le meurtrier:

Et ce n'est pas pour des amis lointains, c'est pour moi que j'entends chasser d'ici cette souillure. Quel que soit l'assassin, il peut vouloir un jour me frapper d'un coup tout pareil. (ibid)

Oedipus & the Theban Sphinx
Œdipe et le sphinx thébain
Peter Roan (CC BY-NC-SA)

Œdipe s'adresse à l'assistance, suppliant quiconque connaît le meurtrier de se manifester, promettant qu'il n'a aucun châtiment à craindre, seulement l'exil. Cependant, il invoque une malédiction:

... Je voue le criminel, qu'il ait agi tout seul, sans se trahir, ou avec des complices, à user misérablement, comme un misérable, une vie sans joie. (ibid)

On lui parle d'un prophète aveugle local, Tirésias, qui voit souvent ce que voit Apollon et qui pourrait l'aider à résoudre le meurtre. Cependant, après l'arrivée du prophète, il a peur de parler, craignant pour sa vie s'il dit la vérité. Œdipe le supplie: "Tu sais, et tu ne veux rien dire ! Ne comprends-tu pas que tu nous trahis et perds ton pays ?" (ibid) Pour le forcer à parler, Œdipe l'accuse de faire partie d'un complot. À contrecœur, le vieux prophète cède et dit à Œdipe qu'il est lui-même le meurtrier. Œdipe est furieux et menace Tirésias. Le vieil homme répond qu'Œdipe le raille "tu n'es qu'un malheureux, quand tu me lances des outrages que tous ces gens bientôt te lanceront aussi." (ibid). Le roi demande si cette accusation vient de lui ou de Créon. Le vieux prophète répond que Créon n'est pas à blâmer. Le vieux prophète demande ensuite à Œdipe s'il sait qui sont ses parents, ajoutant qu'une "la malédiction d'un père et d'une mère, qui approche terrible, va te chasser d'ici. Tu vois le jour: tu ne verras bientôt plus que la nuit" (ibid).

Supprimer la pub
Advertisement

Œdipe et Créon se rencontrent pour discuter. Immédiatement, Œdipe menace son beau-frère, le traitant de traître et complotant contre lui. Pour se défendre, Créon lui demande s'il doit être banni. Lorsque Jocaste arrive, le roi lui dit que son frère complote contre lui, mais elle répond pour se défendre: "... dis-moi, seigneur, ce qui a bien pu, chez toi, soulever pareille colère." (ibid) Il lui dit que Créon l'accuse d'avoir tué son mari, le roi. Elle répond qu'il ne devrait pas s'en préoccuper et lui parle de la prophétie de l'oracle et de la mort de son mari:

... Le sort qu'il avait à attendre était de périr sous le bras d'un fils qui naîtrait de lui et de moi. Or Laïos, dit la rumeur publique, ce sont des brigands étrangers qui l'ont abattu, au croisement de deux chemins. (ibid)

Sa curiosité éveillée, Œdipe pose des questions sur le meurtre: Depuis combien de temps? À quoi ressemblait-il? Quel âge avait-il? Elle lui parle du seul survivant, un vieux serviteur qui a été renvoyé. Œdipe demande à parler au vieil homme, et si leurs histoires sont les mêmes, il sera libéré de toute culpabilité.

Œdipe raconte alors son propre départ de Corinthe. Il avait été traité de bâtard lors d'un dîner organisé par ses parents, le roi et la reine. Bien que ses parents aient nié l'accusation, il apprit rapidement qu'une prophétie le condamnait à assassiner son père et à coucher avec sa mère. Pour éviter d'accomplir la prophétie, il s'enfuit de la ville et arriva à un carrefour où il rencontra une calèche. Une dispute s'ensuivit et il finit par tuer l'occupant de la voiture et le conducteur. "Je les ai tous tués". Il demande à Jocaste: "Suis-je donc pas un criminel? Suis-je pas tout impureté?" (ibid)

Supprimer la pub
Advertisement

Oedipus at Colonus
Œdipe à Colone
Thomas Hawk (CC BY-NC-SA)

Un messager arrive pour annoncer à Œdipe la mort de son père, le roi de Corinthe. Œdipe se rend compte que l'ancienne prophétie était fausse.

D'après eux, je devais assassiner mon père: et voici mon père mort, enseveli dans le fond d'un tombeau, avant que ma main ait touché aucun fer !... (ibid)

Cependant, il est confus et n'est pas complètement soulagé, car il craint toujours que la prophétie ne s'avère vraie. Le messager ajoute que le roi Polybe n'était pas le véritable père d'Œdipe, car il avait reçu un bébé - Œdipe - d'un berger et l'avait donné au roi. Œdipe se rend compte que ce berger est le même homme que celui qui a été renvoyé par Jocaste. Pour apaiser l'angoisse du roi, Jocaste dit à Œdipe qu'elle espère que les dieux l'empêcheront de découvrir qui il est vraiment.

Le vieux berger arrive pour parler à Œdipe. Après que le roi eut fait pression sur lui, il raconte à contrecœur comment il a eu pitié du bébé qui venait de la maison de Laïos et l'a donné au messager. Après avoir entendu la confession du bouvier, Œdipe est hors de lui, suppliant qu'on lui donne une épée pour qu'il puisse tuer sa femme, sa mère. S'adressant au chœur, un second messager arrive et annonce à l'assistance que Jocaste est morte; elle s'est suicidée. Lorsqu'Œdipe entre dans sa chambre, il la trouve pendue, une corde tordue autour du cou. Il arrache les broches de sa robe et se poignarde les yeux à plusieurs reprises. Aveuglé, il supplie qu'on le montre aux hommes de Thèbes comme l'assassin de son père. Il se lamente : "Que pouvais-je encore voir dont la vue pour moi eût quelque douceur?" (ibid) Il proclame qu'il est un impie et un enfant de l'impureté. "S'il existe un malheur au-delà du malheur, c'est là, c'est là le lot d'Oedipe" (ibid). Créon vient le trouver, mais pas pour rire, seulement pour lui demander ce qu'il peut faire. Œdipe demande à donner à Jocaste des funérailles convenables et, pour lui-même, à être chassé et à vivre "loin de la ville".

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Héritage et le complexe d'Œdipe

Œdipe roi fut non seulement mis en scène pendant toute l'Antiquité, mais il l'est encore aujourd'hui et fait l'objet d'une lecture obligatoire dans de nombreuses écoles. Il servit de modèle à des pièces de théâtre d'auteurs aussi célèbres que Sénèque, Dryden et Voltaire. Le psychanalyste Sigmund Freud a même inventé l'expression "complexe d'Œdipe" pour décrire la phase de développement au cours de laquelle une personne peut éprouver un désir pour son parent du sexe opposé. David Grene a écrit qu'Œdipe sert de "métaphore à la quête d'identité personnelle et de connaissance de soi de tout être humain dans un monde d'ignorance et d'horreurs humaines" (11).

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l’histoire antique et médiévale ainsi que l’histoire des États-Unis à Lincoln College (Illinois). Éternel étudiant d’histoire depuis qu’il a découvert Alexandre le Grand, il met toute son énergie à transmettre son savoir à ses étudiants.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2018, janvier 24). Œdipe Roi [Oedipus the King]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-16724/oedipe-roi/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Œdipe Roi." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le janvier 24, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-16724/oedipe-roi/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Œdipe Roi." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 24 janv. 2018. Web. 19 mai 2024.

Adhésion