Pythie

Définition

Gabriel H. Jones
par , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié sur 30 août 2013
X
translations icon
Disponible dans d'autres langues: Anglais
Pythia of the Oracle of Delphi (by John Collier, Public Domain)
La Pythie de l'Oracle de Delphes
John Collier (Public Domain)

La Pythie (ou Oracle de Delphes) était la prêtresse qui tenait sa cour à Pytho, le sanctuaire des Delphiniens, un sanctuaire dédié au dieu grec Apollon. Les pythies étaient très appréciées, car on croyait qu'elles canalisaient les prophéties d'Apollon, alors qu'elles étaient plongées dans une transe onirique. À l'origine, le dieu n'était canalisé qu'une fois par an, mais à l'apogée de sa popularité, il y avait jusqu'à trois Pythies pour occuper cette fonction. Le sanctuaire de Delphes fut construit au VIIIe siècle avant notre ère et la dernière prophétie fut prononcée vers 393 après que l'empereur romain Théodose eut ordonné la fermeture de tous les sanctuaires païens.

Une Pythie était choisie parmi les prêtresses du temple à la mort de la Pythie précédente. Une moralité exemplaire était de la plus haute importance, et même si la Pythie nouvellement choisie était mariée et avait une famille, elle devait renoncer à tous ses devoirs familiaux afin de remplir son rôle dans le temple. Les pythies étaient probablement des femmes éduquées et cultivées, issues de familles de classe supérieure.

Ceux qui recherchaient les conseils d'Apollon offraient des branches de laurier, de l'argent et un bélier noir.

Pour interpréter la parole d'Apollon, la Pythie devait se baigner dans la fontaine de Castalie, puis sacrifier une chèvre. Elle descendait ensuite dans une salle spéciale appelée adyton, située sous le temple, qui était fumigée avec de la farine d'orge et des feuilles de laurier sur un foyer ardent (hestia). Là, au centre du temple, l'Omphalos, elle s'asseyait sur un chaudron tripode couvert, au-dessus d'un gouffre profond comme un puits. Ainsi assise, enveloppée de vapeurs et agitant des branches de laurier, la Pythie entrait en transe et canalisait le dieu. C'est ainsi que la Pythie prononçait des jugements et des prophéties à l'intention des personnes présentes. Ceux qui recherchaient les conseils d'Apollon et de sa prêtresse apportaient des branches de laurier en offrande, des dons d'argent et le sacrifice d'un bélier noir.

Omphalos of Delphi
Omphalos de Delphes
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Une tradition hellénique veut que la Pythie soit entrée en transe sous l'influence de fumées volcaniques ou de gaz hallucinogènes émergeant d'une crevasse dans le sol de la fontaine de Castalie. Bien que le sanctuaire se trouve directement au-dessus de deux lignes de faille géologiques et que la source proche du sanctuaire contienne de l'éthylène, qui peut provoquer des hallucinations, il n'a pas été possible de déterminer de manière concluante si les états de transe de la Pythie étaient induits par l'exposition à cet élément ou s'ils étaient volontaires.

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres qualifiés.

À propos du traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Citer ce travail

Style APA

Jones, G. H. (2013, août 30). Pythie [Pythia]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Récupéré de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-379/pythie/

Le style Chicago

Jones, Gabriel H.. "Pythie." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. Dernière modification août 30, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-379/pythie/.

Style MLA

Jones, Gabriel H.. "Pythie." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 30 août 2013. Web. 17 avril 2024.

L'adhésion