Khor Virap

Définition

James Blake Wiener
de , traduit par Nancy Na
publié le 20 avril 2018
Disponible dans ces autres langues: anglais
X
Armenia's Khor Virap Monastery (by James Blake Wiener, CC BY-NC-SA)
Le monastère Khor Virap en Arménie
James Blake Wiener (CC BY-NC-SA)

Khor Virap est un monastère situé en Arménie, établi en 642. Son nom vient de la phrase «virap nerk'in», qui signifie «puits profond» en arménien. Khor Virap est l'un des sites les plus sacrés et les plus visités en Arménie, principalement à cause de la légende de Saint Grégoire l'Illuminateur qui fut emprisonné dans la fosse de Khor Virap pendant 13 ans avant de réussir de convertir le roi Tiridate (Trdat) le Grand au christianisme dans les premières décennies du IVe siècle de notre ère. Au Moyen Âge, Khor Virap était un centre éducationnel, et malgré un tremblement de terre colossal en 1679, il reste encore comme un site de pèlerinage et d'un immense intérêt culturel pour les Arméniens.

Le monastère est composé de la chapelle Saint Gevorg (Saint George), la chapelle Astvatsatsin, une cour grande, et des remparts. Khor Virap se trouve sur une chaîne de collines dans la plaine d'Ararat, dans la province arménienne d'Ararat. Le monastère offre des vues spectaculaires sur le mont Ararat et la frontière turque actuelle, délimitée par la rivière Aras. Additionnellement, Khor Virap est en vue des ruines de l'ancienne capitale arménienne d'Artachat, à 16 km (10 milles) de l'ancienne ville de Dvin et à 43 km (27 mi) de la capitale arménienne moderne, Erevan.

Supprimer la pub
Publicité

Saint Grégoire l'Illuminateur et Khor Virap

L'importance de Khor Virap dans le folklore, l'histoire et le christianisme arménien est liée à la figure de Saint Grégoire l'Illuminateur (239 - 330). Une grande partie de notre connaissance sur lui provient d'une biographie datant de 460 de notre ère et la plus ou moins contemporaine Histoire des Arméniens par l'écrivain et l'historien Agathange.

Grégoire (originalement Grigor Lusavorich), né en Cappadoce romaine, appartenait à une famille noble étroitement liée à l'Empire sassanide de Perse (224-651). Élevé en tant que chrétien et éduqué en grec, Grégoire rejeta le paganisme en Arménie, refusant de participer aux rituels et aux fonctions cérémonielles de la cour qui offensaient sa sensibilité chrétienne. Tiridate le Grand (Trdat III ou IV), en colère, tortura et emprisonna Grégoire dans une fosse de Khor Virap. Grégoire languit en prison pendant 13 ans, survivant grâce à la générosité des paysans locaux - en particulier des pauvres femmes chrétiennes - qui lui fournissaient de la nourriture et des vêtements.

Supprimer la pub
Publicité

Saint Gregory the Illuminator
Saint Grégoire l'Illuminateur
G.dallorto (CC BY-SA)

Par hasard, Grégoire fut sauvé par la soeur de Tiridate, la princesse Khosrovidoukht. Curieusement, elle est aussi bien connue en Arménie pour avoir sauvé le temple de Garni de la destruction. En rêvant, elle vit que Grégoire était le seul homme capable de sauver son frère de la folie et d'autres maux débilitants. Dans la légende, on libéra Grégoire de Khor Virap, et peu de temps après, il guérit le roi de ses symptômes étranges. La conversion de Tiridate le Grand au christianisme, l'établissement officiel de l'Église apostolique arménienne et la propagation du christianisme en Arménie et au Caucase sont attribués largement à Grégoire, qui fut aussi le premier évêque de l'église arménien; il est donc le saint patron de l'Arménie.

Histoire et architecture

Un temple païen était autrefois situé sur le lieu même ou se situe Khor Virap maintenant. Les archéologues sont d'avis qu'il était dédié à Anahit, la déesse arménienne de la fertilité, de la guérison et de la sagesse, et plusieurs artefacts découverts dans l'ancien temple sont maintenant conservés au British Museum. La région autour de Khor Virap et de l'ancienne ville d'Artachat était l'endroit de la résistance contre les efforts de l'Empire perse sassanide d'imposer le zoroastrisme à la population arménienne pendant la rébellion de Vartan (ou Vardan) Mamikonian (vers 387- 451) dans les années 450 de notre ère.

Supprimer la pub
Publicité
La chapelle saint gevorg fut construite à khor virap dans le cadre d'un programme de construction ambitieux pour consolider le pouvoir et l'influence de Nersès dans la région.

Sur les ordres du catholicos Nersès III «le Bâtisseur» (r. de 641 à 661), une chapelle chrétienne, celle de Saint Gevorg, fut construite à Khor Virap vers l'an 642 dans le cadre d'un programme de construction ambitieux pour consolider le pouvoir et l'influence de Nersès dans la région lorsque les armées arabes musulmans commencèrent leurs invasions de l'Arménie. Nersès III avait été élu en tant que catholicos de l'Église apostolique arménienne vers l'an 640, juste au moment où les Arabes arrivèrent en Arménie, et à cette époque, le catholicos arménien - le chef de l'Église apostolique arménienne - détenait à la fois le pouvoir temporel et spirituel sur le peuple arménien. Donc, Nersès III exerçait une puissance politique considérable. Additionnellement, Nersès III fut responsable de la construction de la cathédrale de Zvartnots, qui se trouve à 47 km (29 milles) au nord-ouest de Khor Virap, construite en même temps que la chapelle Saint Gevorg.

Nersès III souhaitait honorer la mémoire de Saint Grégoire l'Illuminateur, car il était une figure clé dans le folklore et l'histoire arméniens, et pour lier le nom du saint au sien en construisant et en patronnant la chapelle. Selon les histoires médiévales, Nersès III fut même enterré à Khor Virap, à proximité des reliques sacrées de Saint Grégoire l'Illuminateur. La fosse supposée où Saint Grégoire fut incarcéré existe toujours, située à environ 60 m (200 pieds) sous la chapelle Saint Gevorg, et elle est accessible par une échelle métallique. La pièce est circulaire mais possède seulement une largeur de 4 m (14 pieds). Contrairement à la plupart des églises arméniennes, qui sont positionnées sur un axe est-ouest, la chapelle Saint-Gevorg est orientée nord-ouest-sud-est, tout comme le temple païen de Garni. La chapelle Saint Gevorg fut reconstruite au fil des siècles à cause des invasions constantes et des innombrables tremblements de terre.

View of  St. Astvatsatsin Church at Khor Virap Monastery
Vue de l'église Saint Astvatsatsin au monastère Khor Virap
James Blake Wiener (CC BY-NC-SA)

En 1662, une chapelle plus large, la chapelle Saint Astvatsatsin, fut construite pendant la période où l'Arménie était sous le contrôle de l'Empire perse safavide (1501-1736). Une église plus ancienne existait au même endroit, mais elle fut détruite lors de l'une des invasions de l'Arménie de Timour (r. de 1370 à 1405) à la fin du XIVe siècle. Cette église fut construite à son tour sur les ruines du temple païen dédié à Anahit comme indiqué ci-dessus. Saint Astvatsatsin se distingue des autres églises arméniennes par son plan structurel allongé: elle est composée d'une longue salle en dôme avec deux annexes sur les deux côtés de l'abside. Cela contraste directement avec la plupart des églises arméniennes médiévales qui ont un plan plus centralisé d'un cruciforme en dôme et de quatre annexes du coin. Restaurée en 1939, 1949, 1957 et 2000-2001, St. Astvatsatsin reste une église fonctionnelle et reçoit ainsi de nombreux fidèles chaque année.

Supprimer la pub
Publicité

This article was made possible with generous support from the National Association for Armenian Studies and Research and the Knights of Vartan Fund for Armenian Studies.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Nancy Na
Passionnée d'histoire et écrivaine amatrice avec un amour particulier pour le monde antique et médiéval.

Auteur

James Blake Wiener
James est un écrivain et ancien Professeur d'Histoire. Il est titulaire d'une Maîtrise en Histoire du monde avec un intérêt particulier pour les échanges interculturels et l'histoire du monde. Il est cofondateur de Ancient History Encyclopedia et en était auparavant le Directeur de la Communication.

Citer cette ressource

Style APA

Wiener, J. B. (2018, avril 20). Khor Virap [Khor Virap]. (N. Na, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-16880/khor-virap/

Style Chicago

Wiener, James Blake. "Khor Virap." Traduit par Nancy Na. World History Encyclopedia. modifié le avril 20, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-16880/khor-virap/.

Style MLA

Wiener, James Blake. "Khor Virap." Traduit par Nancy Na. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 20 avril 2018. Web. 29 mai 2024.

Adhésion